#rmsbook

#rmsbook
Bloom at work prend le pouls de vos équipes !
Par : Claire Vély
0
Bloom at work bannire
Tweet about this on Twitter3Share on LinkedIn11Share on Facebook1Share on Google+0Share on Viadeo0

 
Aujourd’hui Charles de Fréminville nous fait découvrir Bloom at work, l’entreprise qui veut vous aider à faire éclore le bien-être de vos collaborateurs.

 

Profil Linkedin de charles

 

Bonjour Charles, vous êtes Co-Fondateur de Bloom at Work. Pouvez-vous nous expliquer l’origine de cette entreprise ?

L’idée de Bloom at Work vient de la start-up MyLittleParis, lorsque que ses effectifs sont passés de 50 à 100 collaborateurs en près d’un an. Il était de plus en plus difficile pour les fondateurs de ressentir le niveau d’énergie des équipes au quotidien. L’idée a d’abord été de créer une solution digitale interne pour prendre le pouls des équipes. Face au franc succès au sein de MyLittleParis et suite aux échos très positifs reçus à l’extérieur, l’idée est venue de créer une entreprise à part : Bloom at Work.

Ce projet possède-t-il une philosophie particulière ? Bloom at Work ça fonctionne comment exactement ?

Chez Bloom, nous sommes convaincus que l’épanouissement au travail c’est la responsabilité de tous les collaborateurs. C’est pourquoi nous proposons une solution qui permet de passer à l’action à tous les niveaux de l’organisation (collaborateur, manager, direction, RH, CHO…). Nous sommes 100% focalisés sur l’impact.

Concrètement, toutes les deux semaines, les collaborateurs reçoivent un quiz dans leur boite mail. 7 questions, auxquelles ils peuvent répondre de façon anonyme en 2 minutes, pour savoir comment ils se sentent au travail. Les questions changent à chaque quiz. A la fin de chaque quiz, ils découvrent un tip Bloom : une astuce, un conseil pratique pour développer simplement leur épanouissement au travail. Par exemple un tip explique comment avoir une écoute à 360°, ou apprend à donner (et recevoir !) du feedback constructif… L’idée est de mettre le collaborateur dans une position d’acteur et pas de spectateur.
De leur côté, les managers ont accès en temps réel aux réponses. Ils peuvent ainsi analyser le niveau d’épanouissement de leurs équipes. Nous facilitons le passage à l’action en décomposant les résultats sur les 10 piliers de l’épanouissement au travail que nous avons identifiés avec des spécialistes du développement humain. Ainsi les managers savent précisément quels sont les points forts de leur équipe et ceux qu’ils peuvent améliorer pour booster l’engagement de leurs collaborateurs.

Enfin, et surtout, Bloom accompagne les managers en continu pour analyser et améliorer le niveau d’épanouissement des équipes. Nous proposons un coaching personnalisé aux managers, suggérons des actions à mettre en œuvre et participons à leur déploiement dans les entreprises. Concrètement, si une équipe est moins performante sur un pilier de l’épanouissement au travail, par exemple la créativité, nous allons partager avec elle les bonnes pratiques internationales pour booster la créativité en équipe, nous allons aussi envoyer les articles ou vidéos pour travailler ce pilier et nous pourrons même le mettre en relation l’équipe avec des coachs spécialiste de la créativité. Pour nous, c’est l’impact qui compte.

 

Les 10 piliers bloom at work bien-être

 

Si vous deviez convaincre une entreprise d’utiliser Bloom at Work, que lui diriez-vous ?

Je commencerais en détaillant le business case de la solution. Les études du Groupe Hay montre que les entreprises où les employés sont épanouis sont 43% plus productives. En plus, les employés désengagés coûtent cher aux entreprises : absentéisme, turn-over… Il est donc dans l’intérêt même des entreprises de favoriser le bien-être au travail de leurs collaborateurs.

Ensuite – et tous les recruteurs le savent – le marché des talents est de plus en plus concurrentiel. Recruter, motiver et fidéliser les collaborateurs devient une (si ce n’est la) priorité. Dans ce contexte, les organisations qui tireront leur épingle du jeu sont celles qui auront réussi à anticiper les besoins et les attentes de leur collaborateurs, pour proposer une « expérience employé » de qualité. Bloom permet également cela.

Enfin, nos succès chez nos entreprises partenaires sont un dernier argument. Avec Bloom at Work, le lien de confiance entre le top management et les employés se consolident, les collaborateurs se sentent consultés et valorisés.

Qui se cache derrière Bloom at Work ?

Derrière Bloom at Work, il y a une équipe de Bloomers (employés à temps plein, free-lances, temps-partiels…) œuvrant sur le projet, mais aussi 2 entreprises. En effet, nous comptons également sur le soutien de l’écosystème My Little (graphistes, rédacteurs, développeurs…) qui nous accueille dans son incubateur, mais aussi sur l’expertise de coachs du cabinet Performance Consultants qui participent au quotidien à cette aventure.

 

Collaborateur heureux

Aujourd’hui quels sont vos principaux clients et pouvez-vous partager des retours d’expérience concrets ?

Nous travaillons principalement avec de grandes entreprises. Parmi nos clients se trouvent Carrefour, Sanofi, EDF, Richemont, Crown Packaging, Air France, SNCF, BNPP, L’Oréal ou encore Guerlain. Autre motif de fierté, à notre lancement nous avons également travaillé avec plusieurs clients béta-testeurs : tous ont poursuivi l’aventure lorsque nous sommes passés en mode payant.

Il y a un cas concret d’utilisation de Bloom at Work qui traduit bien notre philosophie. Chez un de nos clients nous avons observé une note inférieure à la moyenne sur le pilier « Sens et Alignement ». En grattant un peu, nous nous sommes rendu compte que la note était bonne pour les managers mais plutôt mauvaise pour le reste de l’entreprise. Puis regardant toutes les questions liées à ce pilier, nous avons compris que la vision de l’entreprise n’était pas clairement communiquée et qu’il n’y avait pas une bonne cascade de l’information jusqu’aux équipes. Nous avons donc identifié plusieurs actions concrètes à 0€ à mettre en place pour remédier à cela (présentation de la vision stratégique 2017 à chacune des équipes, update hebdomadaire aux collaborateurs sur les nouveaux projets…) et la note sur ce pilier a pu augmenter lors des mois suivants.

 

Avant de nous quitter, un dernier message à faire passer ?

On ne vit qu’une fois, même au boulot ; alors épanouissez-vous !

 

Merci Charles !

Vous avez créé une innovation dans le recrutement, le marketing employeur ou le campus management ? Contactez-nous pour que nous en parlions ici-même : contact@rmstouch.fr

Recrutement, Marque Employeur : suivez toute l’actualité #rmstouch !


 

Tweet about this on Twitter3Share on LinkedIn11Share on Facebook1Share on Google+0Share on Viadeo0
The following two tabs change content below.

Claire Vély

Chief Happiness Officer chez #rmstouch
Claire a décidé d'allier sa fascination pour la place de l'humain dans l'entreprise et sa curiosité pour la digitalisation en entamant sa dernière année d'alternance en tant que Chief Happiness Officer dans la team #rmstouch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *