#rmsbook

#rmsbook
3 pistes pour changer votre manière de rédiger vos offres d’emploi
Par : Pierre-Gaël Pasquiou
3
baby
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn432Share on Facebook41Share on Google+0Share on Viadeo0

Suite à l’article de Nicolas « Recruteurs arrêtons la langue de bois », qui reprochait aux offres d’emploi d’être toujours rédigées de la même manière, j’ai beaucoup cogité sur le sujet et je me suis dit qu’il était temps de partager avec vous trois pistes qui me sont apparues comme étant intéressantes à tester dans vos structures.

.

Petit rappel au sujet de la problématique

On entend de plus en plus fréquemment les recruteurs dire que les lettres de motivation étant toutes les mêmes ils préfèrent ne plus les lire. Et bien je vais vous dire quelque chose qui ne devrait pas vous surprendre : vos annonces étant toutes les mêmes, les candidats font exactement comme vous, ils ne les lisent plus.

Le constat est sans appel, les offres sont absolument toutes rédigées de la même manière et se sont standardisées au fil des années. Même les startups, que l’on imagine capable de déployer des trésors d’inventivité, sont nombreuses à recracher les mêmes formules que les grandes entreprises.

On retrouve fréquemment ce type de tournure « Vous êtes dynamique, motivé(e) et avez envie de relever des challenges dans un environnement stimulant… » qui, en plus de ne rien apporter au candidat, instaure une certaine distance avec l’entreprise. Naturellement ce type d’annonces apporte son lot de candidatures au wording similaire : « Dynamique et motivé, j’ai le goût de relever des challenges ambitieux. L’environnement stimulant que votre entreprise propose… ».

Alors d’accord, c’est pratique pour votre ATS, pour les jobboards et pour les plateformes d’écoles. Mais est-ce que l’on n’oublie pas quelque chose ? Est-ce que la technologie n’est pas à l’origine là pour nous libérer plutôt que nous contraindre ? Si nos systèmes informatiques fonctionnent de la sorte, c’est parce qu’ils ont été créés pour s’adapter à nos annonces. Ce serait donc un comble que l’on soit désormais obligé de se plier à cette façon de faire, que nous soyons condamnés à tout jamais à ne plus évoluer parce qu’un jour c’est comme ça que nous faisions tous.

.

Quelques pistes à étudier

.

1. L’offre d’emploi éditorialisée

Et si l’on rédigeait une offre d’emploi comme on écrit un article de blog ? Voilà une solution qui permettrait au candidat de réellement comprendre ce que vous attendez de lui et de se projeter concrètement dans les missions.

Le format peut-être relativement court, avec des liens, des photos, des vidéos, etc. Il se prêtera d’ailleurs facilement à être partagé sur les réseaux sociaux. Libre au recruteur d’adapter le ton et le message en fonction de l’image de sa structure. Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un autre format que l’on est obligé de faire dans le « fun ».

Aujourd’hui aucune personne normalement constituée ne lit des annonces par curiosité ou par plaisir. Ce type d’annonce aurait pour intérêt d’attirer des candidats passifs qui consulteraient le billet justement par curiosité.

Nous avions d’ailleurs eu l’occasion de tester ce type de format lors de la recherche d’un stagiaire (cliquez sur l’image pour voir l’article en question) :

Stage_Community_Management_et_Evénementiel___Nous_cherchons_un_nouveau_Jedi___-__rmsnews

.

2. L’offre d’emploi interview

Fabernovel

Selon Jérémy Clédat, Co-Fondateur de Welcome to the Jungle, l’offre d’emploi façon interview est « une solution idéale pour que le candidat puisse s’imprégner totalement de l’ADN de la société tout en se renseignant de manière agréable sur le poste. De l’autre côté c’est également un moyen pour le recruteur de valoriser ses équipes en les engageant dans le processus de recrutement d’un futur collaborateur. »

C’est d’ailleurs le choix qu’à fait l’entreprise Fabernovel dans le cadre du recrutement de son Directeur de Projet pour développer leur offre « Open Innovation » (cliquez sur l’image pour voir l’interview) :

FABERNOVEL_PARIS_recrute_un_Directeur_de_Projet_pour_développer_son_offre_“Open_Innovation”_—_Medium

.

3. L’offre d’emploi enrichie

Inutile de vous faire un topo complet sur ce sujet puisque Jean-Christophe l’a déjà fait ici-même : « L’offre d’emploi enrichie pour une expérience candidat aboutie ».

Le principe d’ajouter à l’offre des informations opportunes pour le candidat me paraît tout à fait pertinent. Les profils LinkedIn/Viadeo des personnes avec qui le candidat va travailler, une vidéo ambiance ou interview, une Google Map pour situer les locaux, des statistiques sur le taux de turn over, des « bons à savoir », etc. Tous ces points permettent aux candidats de se projeter dans l’entreprise.

Si l’on prend l’exemple très concret d’une entreprise que vous connaissez tous en tant que recruteurs : Multiposting. Pour les candidats, Multiposting est une boite de geeks et de commerciaux. Lorsqu’ils se promènent sur le site de l’entreprise cette image est tout à fait confirmée.

Il est donc compliqué pour le candidat de s’imaginer concrètement le cadre dans lequel il va évoluer. Même si les annonces commencent toutes par : « Située au cœur de Paris, l’entreprise accueille ses 80 collaborateurs au sein d’un cadre propice à l’épanouissement : des espaces ouverts, de détente, un jardin privatif, tout cela avec une âme de startup. » (extrait de l’espace recrutement de leur site), tout cela c’est très bien mais cela ressemble à quoi concrètement ?

Et c’est certainement l’une des raisons qui a fait que Multiposting a décidé de se présenter sur ce site spécialisé qui permet aux candidats de se plonger réellement dans l’entreprise avant de consulter les offres :

MP

Alors certes ces solutions n’auront pas nécessairement pour intérêt d’augmenter de manière drastique le nombre de candidatures. Forcément, cela demande un peu plus de temps et d’implication au recruteur et au candidat qu’une classique offre d’emploi survolée en moins de deux minutes.

Mais pour le coup je peux vous assurer que les candidatures sont nettement plus intéressantes puisqu’il s’agit de candidats qui ont un vrai intérêt pour votre entreprise, pour le poste proposé et surtout qui ne sont pas dans une démarche de multi-diffusion de CV/lettre de motivation.

Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn432Share on Facebook41Share on Google+0Share on Viadeo0
The following two tabs change content below.

Pierre-Gaël Pasquiou

Responsable Partenariats et Business Development chez #rmstouch
Pierre-Gaël travaille chez #rmstouch en tant que Responsable Partenariats et Business Development. Il forme également les BAIP des Universités et des Ecoles dans le cadre de l’utilisation des médias sociaux pour l’insertion professionnelle.

3 commentaires

  • Géraud dit :

    Sur la capture d’écran de Welcome to the Jungle, on constate que Multiposting a 63% d’hommes et 27% de femmes. Doit-on en conclure que les 10% restant sont hésitants ?

  • Fred dit :

    300% vrai.
    Ma préférence va à l’annonce enrichie car l’annonce classique est un format trop souvent utilisé par les cabinets conseils et ETT qui trustent jusqu’à 85% des offres… donc pour faire exister une offre d’emploi, il faut non seulement enrichir le contenu mais s’associer aussi à des supports plus intimistes : Exit donc les cadors du secteur Monster, RJ, Apec et autre CE, vive les ultra-spécialistes, les thématiques, les sectoriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *