#rmsbook

#rmsbook
Comment DoYouBuzz, Viadeo et Linkedin ont eu ma peau !
Par : AlexandreRenoult
13
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn56Share on Facebook3Share on Google+0Share on Viadeo0

Par Alexandre Renoult

Cher candidat,

Je t’écris cette lettre afin de t’annoncer ma mort très prochaine. Ce qui va suivre te sera sûrement douloureux à lire. Il l’est tout autant à écrire.

Et oui, je vais mourir. La vie est ainsi faite. Pourtant Dieu sait que l’on me croyait indestructible et irremplaçable. Mais depuis quelques mois, je ne me sentais plus vraiment très bien. J’étais d’ailleurs souvent critiqué: trop vieux, un peu à l’étroit, pas assez sexy, et surtout mythomane sur les bords.

Sur ce dernier point, c’est vrai que j’ai toujours eu tendance à déformer quelque peu la vérité. Concernant le travail, j’ai souvent manipulé les dates afin de tourner ton parcours à ton avantage, ne laissant que rarement des trous. Même sur les titres de tes jobs, j’avoue avoir une tendance à surgonfler ton rôle, ta fonction et tes compétences. Je ne te parle même pas de tes résultats obtenus ! Ni de ta supposée bonne maîtrise de l’anglais, que j’ai toujours su habilement camoufler…Bref, je m’en suis toujours pas trop mal tiré et j’ai rendu service à plus d’un !

Combien de recruteurs sont tombés dans le panneau? Je ne saurai te dire, tellement je maquillais gaiement les points sensibles de mon parcours en fonction du poste sur lequel je me positionnais. En tout cas, je ne me suis jamais fait prendre.

Toujours est il que j’ai mené une carrière plutôt tranquille comme tu le vois, sans trop de concurrents. Mais je sens le vent tourner depuis quelques temps, et pas forcément du bon côté. C’est ce qui cause ma perte aujourd’hui. En effet, des petits jeunes ont commencé à me chercher des noises.

Des surdoués de l’informatique, des Zorros du CV, des champions du recrutement et de l’identité numérique. Un américain nommé LinkedIn et 2 français Doyoubuzz et Viadeo m’ont mis à terre. Comment ont ils pu faire cela? Comment ont ils pu oser ?

C’est vrai après tout, j’étais bien au chaud dans ta clé USB ou planqué au fond de CVthèques bien vérouillées. Dans ce sens, je pouvais me permettre toutes les fantaisies ! Quel recruteur serait venu m’embêter parce que je précisais Directeur au lieu de Responsable ? Anglais bilingue au lieu de courant ? Expert au lieu de bonne maîtrise ? Vendeur n°1 au lieu de bon vendeur ? Maîtrise du du créole Ouzbek au lieu juste-français-et-c’est-déjà-pas-mal ?

Aujourd’hui, avec ces réseaux sociaux de malheur, mes concurrents s’affichent nus et sans complexe ! Et en vitrine qui plus est ! Plus aucun moyen de tricher ! Sur Google, il serait trop risqué et ridicule de gonfler ses ex jobs, ses ex résultats. Grillé auprès de ses ex-collègues, supérieurs, clients, fournisseurs….

Bref, rapidement ces petits jeunes sont apparus comme des alternatives beaucoup plus fiables que moi aux yeux de milliers de recruteurs et d’entreprises ! A tel point que mêmes mes anciens alliés, les CVthèques Cadremploi & co, me lâchent pour ouvrir des profils publics ! Pour le moment, mes ex compagnons de bataille me maintiennent sous respiration artificielle car ils n’ont pas encore trouvé la parade pour monétiser mes successeurs 2.0. Et oui, on ne remplace pas la star comme cela, non plus ! Mais jusqu’à quand ? Concurrence déloyale ! Je crie au scandale, mais plus personne de m’écoute.

Il est déjà trop tard, je me retire donc en paix avec moi-même. J’ai vidé mes placards et rempli mes cartons de .doc, .pdf, .zip et autres .xls, pour laisser la place aux jeunes fougueux .dyb, .via et .lki .

Bien sûr, j’aurai toujours quelques défenseurs ici ou là. Mais il faut se rendre à l’évidence. Mon tour est venu.

Sur ce, je te souhaite une bonne continuation dans ta carrière professionnelle.

Adieu.

Signé le CV « papier ».

Crédit photo: http://pourquedemainsoit.files.wordpress.com/2011/09/rip.jpg

Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn56Share on Facebook3Share on Google+0Share on Viadeo0
The following two tabs change content below.

AlexandreRenoult

Alexandre est Directeur Associé du Groupe RHéSolution - Consultant RH2.0 - Responsable Pôle Recrutement/Gestion des Talents et des Carrières. Passionné de marque employeur...comme de marque employé et d'outils de productivité !

13 commentaires

  • Bonjour !

    Excellent ce fait part annoncé de la fin du cv papier avec humour !

    J’attends le prochain sur l’évolution de la « marque employeur » …

    Bonne semaine et merci pour ce « papier » aux mille saveurs !

    Nageoire

  • FmR dit :

    Je me méfie un peu des annonces sur la mort du CV, je l’entend depuis des années. C’est un angle bien connu dans le traitement d’une actualité genre : la mort du livre, la mort de la presse papier, la mort des chaines hertziennes, la mort du petit cheval, etc.
    De mon point de vue, les choses sont plus complexes. Les évolutions technologiques mettent à mal les pratiques anciennes, c’est certain. mais il y a aussi une part de continuité très forte dans les usages, en particulier dans le recrutement.
    Mais je ne suis pas un ardent défenseur du CV, je trouve bien par exemple que pour certains postes les entreprises s’en passent et évaluent les candidats en fonction de leur potentiel, en utilisant la mise en situation.
    Mais pour qu’un outil disparaisse il en faut un plus efficace qui prenne sa place. Le curriculum vitae (« chemin de vie ») a certes ses limites, mais il est mondialement standardisé (avec quelques variantes). C’est un support qui permet, en moins de dix secondes à un recruteur de savoir s’il existe une possibilité de matching entre un poste à pourvoir et le candidat(e). La suite on la connaît, ça se concrétise ou pas) mais à mon avis le CV reste et restera une référence dans la présentation du parcours. Il évoluera (il l’a déjà fait en format électronique) dans le fond et la forme, mais ça reste une trame efficace pour résumer un parcours et un projet professionnel. Alors ne l’enterrons pas trop vite

  • Alexandre merci pour cette pointe d’humour qui… bien sur donne la tendance de fond !

  • Lecairn dit :

    Bah allez Alex console toi , il est pas mort , ils l’ont tous resucité après l’avoir tué … Car dans la forme comme dans le fond , les 3 cités ne sont ni plus ninmoins que des résumes à l’anglaise. La vraie révolution reste a faire celle des process de recrutements , où l’on ne se réfugie plus derrière un paravent en forme de cv fut il en mode 2.0 😉 joli angle de vue en tous cas .. A bientôt Vinent

  • Merci pour ton feedback Vincent…Je sais que dans le fond le CV numérique de résout pas tout, c’était un trait d’esprit (si je peux me permettre) 😉

    Toujours est il que je me rends tout de même compte que lorsque je compare un CV « tradi » d’un profil DYB, VIA ou LKI, je me rends vite compte que le CV est pipoté et surgonflé.

    C’était aussi un petit coup de gueule contre les CV « à la marseillaise » dirons nous….

    Mais toujours est il que lorsqu’il n’y aura plus de CV physiques, mais des uniquement des profils, nos process n’évolueront pas forcément tout de suite, mais nos OUTILS (gestion de candidatures, etc…) devront évoluer pour prendre ces nouveaux paramètres en compte.

    Alex

  • Merci pour vos retours !!

    @FmR: je comprends que vous défendiez votre fonds de commerce. Au même titre que je défends le mien lorsqu’on annonce la mort (annoncée) des cabinets de recrutement ! 😉

    Toujours est il que vous, jobboards, devrez trouver un moyen de monétiser vos futures orientations stratégiques….dans un environnement web ou le « full gratuit » est régulièrement prôné…

    Je me suis prêté à un petit jeu cette semaine: j’ai fait une recherche sur votre CVthèque sur un profil de juriste. En gros une 20aine de résultats. + 18 sur Cadremploi (dont 9 doublons). J’en ai trouvé 44 sur Viadeo !

    Sans vous faire offense, Viadeo me coute 6€ par mois, soit environ 200 fois moins que mon abonnement RJ ! Pourquoi plus de résultats? Souvent, des candidats me donnent eux mêmes la réponse: « les RH de ma société font régulièrement des recherches sur les profils de leurs propres entreprises. Il est gênant qu’un salarié reçoive un petit « taquet » de sa Direction parce qu’il a mis son CV à jour dans la semaine….. »

    Alors qu’il est accepté qu’un salarié soit inscrit sur Viadeo par exemple, souvent sous le prétexte d’accéder à des hubs, de l’info, du contenu, de la veille technique/technologique, etc….mais aussi se mettre en évidence aux yeux des recruteurs !

    Bref, je ne vois -je l’avoue- que peu de solutions immédiates pour les JBoards……je ne demande qu’à être surpris !

    Alexandre

  • ….en tout cas au plaisir d’en discuter de vive voix sur Nantes ou Rennes prochainement ! 😉

    Bon loooong WE à tous !

  • FmR dit :

    C’était pas spécialement pour défendre mon « fonds de commerce », juste pour dire que le CV (papier ou électronique) est encore « mort-vivant ».
    Les réseaux sociaux cherchent effectivement à concurrencer les jobboards sur certains aspects mais ça reste des outils complémentaires et différents à l’usage (je ne parlerai pas du coût qui est difficilement comparable compte-tenu du conseil, de l’accompagnement, des rapport de campagne et des multiples offres proposées par les jobboards). Certains profils sont peut-être plus faciles à trouver sur les réseaux sociaux, on peut citer des exemples inverses aussi. Mais les plus recherchés et ceux qui sont traditionnellement pénuriques n’y sont pas forcément plus présents que sur les cvthèques.
    Quant au coût de Viadeo que vous citez c’est le prix d’un abonnement candidat non ? Les tarifs recruteurs sont bcp plus élevés…
    Enfin sur le fait que votre employeur peut-être alerté de votre mise à jour de profil sur une CVthèque, vous pouvez l’éviter en utilisant l’anonymat du profil, c’est ce que font beaucoup de candidats en poste. Sinon ça peut-être l’occasion d’envoyer un message subliminal à votre employeur et de renégocier 😉
    Au plaisir aussi d’échanger avec vous.

  • Merci Alexandre ! Excellent article, très drôle. Bien sûr, je suis 100% d’accord avec ton point de vue. DoYouBuzz aurait dû écrire cet article avant toi 😉

    Le CV Word est en train de mourir, même s’il mettra 1 ou 2 générations avant de disparaître totalement. Je prends les paris.

    Les entreprises, grandes et petites, se mettent au format de CV web, je peux vous le garantir. Ca va décoller en 2012. L’enjeu pour eux est notamment de maintenir un pool de candidats/talents qui soit à jour, en permanence et en temps réel… sans rien faire.

    Un chiffre : 70% des utilisateurs actifs (ceux qui ont un CV/profil bien rempli) de LinkedIn, Viadéo et DoYouBuzz mettent à jour leur CV chaque année, même quand ils sont en poste. Les entreprises peuvent utiliser nos API pour recevoir en temps-réel les mises à jour de CV candidats.

    Maintenant, comme le dit Vincent, il va falloir adapter les process de recrutement… et c’est ça qui sera le plus long je pense. L’objectif n’est plus de ramasser du CV à la pelle puisqu’ils sont tous (ou seront bientôt) accessibles gratuitement sur le web. L’enjeu, c’est d’avoir un petit pool de talents ciblés et identifiés, avec qui l’entreprise peut établir une relation de long-terme basés sur des discussions et un intérêt réciproque.

  • J’aime beaucoup cet article.

    Le pire dans cet histoire c’est que de nombreux recruteurs impriment purement et simplement le contenu des réseaux sociaux afin d’avoir un CV papier sous la main.

    M’enfin il est vrai que les sites comme Viadeo, SkillAvenue.com ou LinkedIn permettent de gérer de nombreux candidats en même temps et ont donc de beaux jours devant eux.

  • Albert de France dit :

    Viadeo, Doyoubuzz et Linkdin se font de l’argent avec vos CV. Comme un certains nombre de recruteurs abrutis essayent à tout prix de vous convaincre d’y jeter votre Cv par paresse tout simplement ou juste parce que la base de données maison est directement connecté avec les bases de données de ces sites web, vous vous y jetez avec joie et délectation! Cela facilite plus le travail de ces RH ou rh minuscules que cela ne vous octroie un emploi..ces RH qui justement, tendance actuelle, vont recruter majoritairement des jeunes et super jeunes sans se poser la question du désordre social généré quotidiennement par leur talentueux travail de tri. Le chômage des « seniors » a augmenté en France de l’ordre de 11 pour cent suivant les chiffres récents du Ministère de l’Emploi….Clairement la discrimination envers l’âge a augmenté de manière féroce sans possibilité de lutter contre car les législateurs sont très fainéants et ne pointent pas du doigt qu’un certain progrès annoncé, n’est en fait pas….un progrès. Juste une régression qui se cache. On observe le même effet accroissement chômage, par exemple au niveau des emplois de caissières qui sont progressivement remplacés par des automates ou robots. Les gestionnaires ne se posent aucune interrogation sur les conséquences de certains choix opérés. La contre riposte ne se réveillant pas, il est évident que le désordre va s’accroître encore plus tandis que d’autres vont nous chanter les louanges de tel automate de recrutement ou tel autre robot informatique engrangeant les Cv à vitesse lumière…
    Le recruteur ou plutôt la recruteuse non seulement recrute, vend ses super outils d’embauche et de non embauche mais aussi socialement est responsable du tri social entre les races, entres les ages, entre les formes, entre les compétences bien sûr…Quand elle ne veut pas vous recruter ou quand l’ensemble des Rh ne veut pas vous recruter, qui pointe du doigt pour dire

    « Non,Rh tu ne doit pas semer le désordre dans la nation mais bien veiller à bien répartir équitablement les emplois entre tous, telle une belle courbe de Gauss et veiller que l’ensemble des revenus de ton entreprise soit aussi équitablement redistribués entre tous et non juste dispensés à une seul catégorie d’âge, celle que tu adores le plus… » …? Il n’existe pas de règles à contrainte forte pour contrôler ces anciens et nouveaux robots discriminants que sont les Rh qui recrutent uniquement à leur image et il serait peut être temps que cela change fondamentalement! Le désordre s’installe, on voit de plus en plus de 20-25 ans à certains postes et de moins en moins de 40-50-60 ans à d’autres…Le camp d’extermination à large échelle, Non Merci! L’argent doit être réparti entre tous équitablement car chacun est important, chacun a une réelle valeur et tous ont énormément de compétences à revendre et à apporter à une nation désormais en crise.

    De nouvelles règles de contrôle élaborés par l’Etat doivent désormais aussi s’appliquer à ces services automatisés mis en place par des Rh souriants et joyeux, car le résultat est plus que mesquin et pitoyable au plan global. La souffrance s’installe un peu trop dans certains catégories de couleur ou d’âge et les hiérarchies d’employés installés dans les entreprises, sont parfois uniquement basés sur des choix plus qu’étranges et pour beaucoup très discriminants. Non les Rh ne choisissent pas l’humain en fonction juste des compétences ou des CV objectifs. Ils en font aussi à leur tête, fonctionnement collectivement comme des robots trieurs et froids et génèrent de manière féroces des pertes importantes d’emploi …

    Viadéo, LinkDN et DYUBuzzzzz ne sont qu’un sommet de l’iceberg…Les robots sont déjà en place depuis des années…Selon un article récent, les robots détruiraient 3 millions d’emploi d’ici 2025
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20141027trib64edc65c1/les-robots-detruiraient-trois-millions-d-emplois-d-ici-a-2025-en-france.html

    Pensez vous réellement que votre recruteuse au large sourire et qui se brosse les ongles en parlant et qui suit ses complexes process de recrutement qui ne sont également que de banals programmes automatisés, est …humaine….?

    Qu’attendez vous pour réagir?

  • Etienne Roche dit :

    Quand je relis le post de Ludovic Simon plus haut….on a affaire à la belle perle suivant..:
    « Maintenant, comme le dit Vincent, il va falloir adapter les process de recrutement… et c’est ça qui sera le plus long je pense. L’objectif n’est plus de ramasser du CV à la pelle puisqu’ils sont tous (ou seront bientôt) accessibles gratuitement sur le web. L’enjeu, c’est d’avoir un petit pool de talents ciblés et identifiés, avec qui l’entreprise peut établir une relation de long-terme basés sur des discussions et un intérêt réciproque. »

    J’insiste sur « L’enjeu, c’est bien d’avoir un petit pool de talents ciblés et identifiés avec qui l’entreprise peut établir une relation de long-terme..bla et blabla ». Rien que dans cette phrase, on a tout l’art du recrutement des entreprises d’intérim. L’intérêt social voudrait Un homme – Un travail..mais non…on fait toujours travailler les mêmes et le reste tourne autour. Je trouve ce type de philosophie pour le moins inquiétante et je constate moi aussi, que décidément le recrutement en général jouent parfois bien collectivement contre l’intérêt génral.Pour avoir travailler dans une agence d’intérim, effectivement j’ai pu constater quotidiennement que c’est vraiment une petite minorité qui tournait régulièrement et que la grande masse revenait et revenait éternellement sans que jamais on lui trouve des postes alléchants! C’est lamentable de penser de la sorte.Il faut le dire haut et fort. Le recrutement doit devenir responsable au sens qu’on lui donne désormais et devenir Durable. Il est inconcevable de penser que la société dans sa grande majorité pourra durablement accepter qu’un petit pool des mêmes occupent toujours les postes sans redistribution possible au plus grand nombres de nos citoyens. Il y a là dans cette présentation, une inquiétante manière d’imaginer ce que doit être la collectivité. Réduire le travail et la distributions des ressources financières et vitales à un seul petit comité de salariés est tout bonnement choquant! On ne peut pas uniquement fonctionner dans notre domaine sur la base de l’élimination élitiste et régulière d’une masse au profit d’un seul petit nombre! Un homme – un travail …c’est cela l’avenir du recrutement responsable et surtout les défi complexe du recrutement plus social de demain sera bien « comment redistribuer les richesses produites par les entreprises au plus grand nombre pour éviter la conflagration générale de nos sociétés »…

    Je ne souscrit pas à l’idée de Ludovic qui s’émerveille sur le tri facile qu’il faudrait ne faire travailler que le plus petit nombre de postulants! Je trouve cela vexant et particulièrement dangereux et frustrant. Le conseil que je peux lui donner…émerveille toi sur la diversité de l’humain et ses infinis possibilités en matière de réponses aux problématiques difficiles posées par les entreprises. Nous ne sommes pas dans un jeu vidéo sans conséquences. La trop grand informatisation des démarches de recrutement ne doit pas inciter le chargé de recrutement à trop se faciliter la tache, ni l’inciter à éviter le plus possible le contact avec et l’Humain et une rudesse de la Vie, ni l’inciter à toujours ne faire tourner que les mêmes au dépend de tous! Personne ne doit rester sur le bas côté…quel intérêt pour nous tous, nos familles, nos amis, nos voisins, nos relations…..et on se doit de forcer tout le monde à travailler! La Chine avance et ce n’est pas un hasard du tout..Nous reculons et ce n’est pas un hasard non plus.

    Un Homme – Un Travail !!!

  • Etienne Roche dit :

    Merci Alexandre pour ton article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *