Téléchargez l’appli #rmsconf et #rmsnews

Téléchargez l’appli #rmsconf et #rmsnews
Recruter sur Twitter est anecdotique en France
Par : Laurent Brouat
12
sourcer-et-recruter-avec-twitter-580x250

Pour ce billet d’été, je voulais vous parler de recrutement et même de sourcing sur Twitter…quelque chose que personne ne fait vraiment en France…sauf « coups »ponctuels qui ont été relatés sur des besoins exceptionnels mais de pas de vraie approche structurée.

Recruter sur Twitter, c’est anecdotique aujourd’hui

Quand on parle de Twitter et de recrutement, on pense que les cabinets de recrutement sur Twitter s’y sont mis ! Erreur, ils l’utilisent plus pour diffuser des offres car ils se sont rendus compte que c’était bon pour le référencement de ces même offres et qu’il pouvaient même attirer du trafic.

Puis il y a eu les comptes Twitter carrières des grandes entreprises, mais là encore, on a alterné entre la diffusion d’offres et le relais de contenu avec différentes lignes éditoriales.

Bref, le recrutement sur Twitter s’est limité et se limite à de la diffusion d’offres et du relais de contenu voir un peu d’interaction. Mais quid du recrutement sur Twitter ? Des exemples de recrutement sur Twitter ont été relatés ici et  mais cela reste vraiment exceptionnel et encore anecdotique. Pour la petite histoire, nous avons trouvé notre prochain stagiaire, Mathieu Rolland sur Twitter…

recrutement sur twitter

Les derniers chiffres 2013 donnent quasiment 6 millions d’usagers Twitter en France soit autant que les réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin ou Viadeo.

Mais alors pourquoi Twitter n’est-il pas utilisé dans le recrutement ?

  • D’abord, c’est un réseau difficile d’accès où il faut passer du temps pour comprendre la langue Twitter et pouvoir s’y faire…les recruteurs, sont dans un métier très opérationnel guidé par le court-terme et les exigences de la prochaine mission…donc difficile de les convaincre de l’importance de twitter et du temps initial qu’il faut y consacrer
  • Mais surtout, le recrutement est une activité où on a besoin de prendre une décision simple: « Basé sur ces informations, est-ce que je vais appeler la personne pour ce job ? « 

               Mais la biographie proposée par Twitter est plus que succincte et il est difficile de baser une décision de recrutement uniquement sur aussi peu d’informations, aussi peu de data.

  • Il n’y a pas d‘outil pour chercher dans les biographies de Twitter où la recherche dans les bio est compliquée  voire limitée.

Certes il existe un outil qui s’appelle, Follower Monk qui cherche dans les bios mais je trouve personnellement cet outil très limité et il ne fait pas remonter tous les profils voir très peu comparativement à Google !

Comment faire pour répondre à tous ces points ?

Faisons simple, sur certains métiers, vue la pénurie des profils, je trouve que Twitter est un excellent moyen de trouver puis d’approcher des candidats potentiels.

Mais heureusement personne ne le fait vraiment en France (si cette personne existe, qu’elle laisse un commentaire pour se présenter :) . Du coup, cela laisse le champs libre pour des personnes qui seraient tentées par l’aventure du recrutement et de l’approche sur Twitter.

recruter sur Twitter en France

Répondons donc aux trois points d’interrogation :

1) Oui, Twitter prend un peu de temps et a un coût d’acquisition, mais franchement quelques semaines d’observation et un bon soutien et c’est parti

2) Oui la somme des données présentes sur Twitter est limitée…mais quelques mots suffisent pour avoir au moins une idée du métier de la personne et en amont de l’approche, vérifier son profil Linkedin ou Viadeo

Le 2e élément est qu’il y a une sur-représentation de certains profils sur Twitter (web, IT, marketing, com, media…) donc le sourcing sur Twitter sera forcément limité à ces profils….Cela laisse quand même pour le moment un beau potentiel sur ces métiers (même si on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise).

3) Il n’existe pas d’outil de recherche…et donc je vais vous en donner un en utilisant de façon simple des opérateurs dans Google !

Le sourcing sur Twitter

Pour rappel, on va utiliser des opérateurs booléens simples pour vous aider à aller chercher dans les bios des profils twitter.

  • site:twitter.com = vous allez demander à Google de cherche sur le site twitter.
  • Inurl = va fouiller dans l’URL des pages
  • Intitle = va fouiller dans le titre des pages

On va commencer à analyser une page d’un profil sur Twitter, et essayer de trouver les éléments qui nous permettraient de ne trouver que des profils de twitter.

page profil twitter

titre d'une page de profil twitter

On se rend compte que l’URL d’un profil Twitter est simplement le nom + prénom qui a été initialement rempli…et par contre le titre contient « sur twitter » ou « on twitter » pour tous les titres de pages des profils Twitter.

Donc raisonnablement on peut faire quelque chose comme ça :

site:twitter.com intitle: »on twitter » OR intitle: »sur twitter » « développeur java »

recherche profils sur twitter

Mais je veux retirer tous les comptes qui ne font qu’envoyer des offres d’emploi et donc je vais retirer les comptes twitter qui contiennent l’URL ,Job ou Jobs ou emploi et tout ce qui contient le mot job ce qui me fait quelque chose comme:

site:twitter.com intitle: »on twitter » OR intitle: »sur twitter » « développeur java » -inurl:job -inurl:jobs -inurl:emploi -job

On finit par trouver des résultats clean avec plus de 1.500 résultats…plutôt clean avec pleins de noms de cibles potentielles !

sourcing sur twitter

Je tiens à préciser que j’ai construit la démarche au fur et à mesure et que cette ligne est loin d’être parfaite mais je  vous trouve plusieurs centaines de développeurs Java…plusieurs centaines !!!!
Si tous les recruteurs se mettaient à faire ce sourcing sur Twitter….

Mais heureusement, les développeurs Java sont tranquilles !

Twitter, utile ?

Je crois que la démonstration ci-dessus en est la preuve.

Je travaille avec beaucoup de clients qui recherchent des développeurs Java et si ils savaient qu’avec un peu de travail initial, ils pourraient trouver plusieurs centaines de ces profils, ils investiraient l’outil.

Mais le coût initial et la méconnaissance sont trop importants au départ…la prime est au premier entrant et là le marché est libre !

Le recrutement, activité dans l’opérationnel et le court-termisme par excellence ignore et continue d’ignorer Twitter en France pour faire du sourcing direct…

Mais pour combien de temps encore ??

Bonne chasse alors :)

The following two tabs change content below.

Laurent Brouat

Directeur associé de Link Humans France, Laurent forme les professionnels du recrutement depuis 2009 sur les nouvelles technologies (réseaux sociaux...) et le sourcing. Il est co-fondateur de #rmsconf et #TruParis les plus grands évènements sur le recrutement en France. Il est enseignant et conférencier sur le recrutement innovant.

12 commentaires

  • Jacques Froissant dit :

    Chez Altaide au delà de la diffusion systématique de nos offres avec de très bons résultats, on fait du Sourcing depuis longtemps sur Twitter avec une méthode proche et d’autres astuces… ,)
    Par contre c’est long et fastidieux. A utiliser que sur profils penuriques comme justement le développeur Java donne en exemple.
    Autre constat la plus part des Twittos sont aussi sur Linkedin donc attention a ne pas doubler l’investissement temps pour le même résultat.

    • Laurent Brouat dit :

      Merci Jacques pour ton retour d’expérience…Et je suis d’accord sur les profils pénuriques…qui sont tellement pénuriques que l’on n’a plus besoin de leur demander un CV et du coup Twitter peut répondre à ce besoin.

  • Laurent,

    Je rajouterai un autre moyen de traquer les profils pénuriques sur Twitter : suivre les empreintes laissées par les Twittos dans leurs Tweets !
    Je recommande vivement la lecture d’un billet de notre ami Bill Boorman : http://www.recruitingunblog.com/sourcing-talent-is-about-following-the-footprints-the-sourcing-lab-trulondon/

    Voici l’idée : notre Développeur Java va forcément parler de Java dans ses Tweets, en utilisant a fortiori le hashtag #Java. Il est donc possible d’identifier de manière empirique les profils intéressants via leurs Tweets ou en consultant leurs Following (Abonnements). C’est un excellent moyen pour dénicher certains experts qui ne remplissent pas bien leurs profils et leurs bios, et c’est vrai sur les réseaux pros comme sur Twitter !

    Après, je l’accorde, cette traque peut être chronophage mais fort utile ! :)

    • Je rebondis sur cette démarche que Jean-Christophe décrit pour dire que j’encourage dans mes formations et mon accompagnement en entreprise à construire le nuage de « hashtag » de l’entreprise, resp. du rectuteur. C’est-à-dire: identifier et cerner les hashtag qui correspondent au « langage Twitter » des candidats-cibles. Ce qui revient finalement de s’immiscer dans les communautés virtuelles qui gravitent autour de chacun des hashtags…
      Malheureusement, pour le moment, force est de constater que les recruteurs ne se donnent que peut l’occasion de mettre en pratique cette démarche, qui peut être vue comme chronophage (en amont du processus du moins), mais qui à terme donne moisson (le succès du cabinet de Jacques Froissant en est la preuve ;-)

  • Le recrutement sur twitter fonctionne, bien qu’il ne soit pas aussi efficace que sur linkedin ou facebook. Il permet de générer d’une part de la visibilité pour l’image de l’entreprise et de recruter un direct des candidats sur plusieurs domaines d’activités.

    Une question sur la petite formule de sourcing sur google, celle-ci donne des résultats avec des tweets et non des biographies. Est-ce qu’il y a un moyen de n’avoir uniquement la biographie des profils apparaissants dans la recherche pour optimiser le sourcing ? Après quelques essais du côté « exclusions » de mots clés, je n’arrive pas à avoir des résultats concluants.

  • @Thibaud L’outils gratuit Filtertweeps permettait de le faire il y a quelques années. Je n’ai pas testé la nouvelle version (payante) mais a priori, elle permet de faire une recherche dans les bios : https://www.socialbro.com/find-new-customers-twitter

  • Pottier Rossi dit :

    Merci pour la mention Laurent.
    Et merci pour cet article!

  • Erwan Tanguy dit :

    Bonjour,
    Article très intéressant. J’ai travaillé aussi un peu sur la problématique.
    J’ai mis en place il a y plus d’un mois un pipe qui permet de chercher dans les présentations des comptes twitter. C’est assez bancale au niveau des résultats mais il y a des résultats.

    Voir le pipe : http://pipes.yahoo.com/pipes/pipe.info?_id=f67b819d8ad1b6f2f9df5c93c640e2e4

    Il suffit de taper les mots recherchés pour récupérer sous forme de flux une liste de comptes.

  • Loïc DOUYERE dit :

    Bonjour Laurent,

    En lisant cet article, je viens de comprendre que mon dossier au challenge sourcing Rmsconf risquait de ne pas passer à cause de followerwonk.

    Ton article est très intéressant mais je constate que ta requête donne beaucoup trop de tweets et pas uniquement les bios. Voilà pourquoi je pense que, pour le moment, followerwonk reste intéressant quand on recherche uniquement dans les bios.

    Je t’invite à comparer:
    - site:twitter.com intitle: »on twitter » OR intitle: »sur twitter » « rmsconf » -inurl:job -inturl:jobs -inurl:emploi -job
    - http://followerwonk.com/bio/?q=rmsconf

    Merci pour ton retour.

    Loïc DOUYERE
    http://www.recrutor.fr
    http://www.florianmantione.com

    • Laurent Brouat dit :

      Bonjour Loic,

      Tu as parfaitement raison, je n’ai pas poussé mon raisonnement au maxmimum et que peu de monde a encore trouvé la meilleure requête….je suis d’accord avec toi. Et pour le challenge #rmsconf, on va voir tout ça :)
      Bonne soirée,

  • Sourcing dit :

    En lisant l’article,j’ai compris à quel point la valeur de ce travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>