#rmsconf

#rmsconf
Comment une PME peut utiliser les Réseaux Sociaux pour recruter?
Par : Jean-Christophe Anna
9

Suite au 1er volet sur comment une PME peut attirer les candidats sur les médias sociaux écrit par Jean-Christophe Anna, voici le 2e volet de la série PME avec « comment une PME peut recruter avec les réseaux sociaux ». L’idée est de vous présenter une approche en 3 étapes concrètes et simples: se poser les bonnes questions, le profil et réseau et enfin des techniques pour sourcer.

Je reprend ces 3 étapes suite à une présentation faite à l’événement organisé à Grenoble sur le recrutement et les réseaux sociaux (organisé par Talenteo et la CCI de Grenoble).

 

Etape 1 – Se poser les bonnes questions

Se poser les bonnes questions part du principe qu’il faut se poser des questions et c’est déjà une étape importante…et passer par ces questions, c’est perdre du temps pour en gagner ensuite.

Quelles sont mes cibles ? C’est comprendre quelles personnes je cherche à recruter, quel profil, quel niveau…et si vous recrutez des non cadres, les réseaux sociaux ne sont pas adaptés (à l’exception notable de Facebook qui n’a pas encore démontré son efficacité en terme de recrutement direct).

Avec quels objectifs ? Pour une PME, c’est important de se demander ce qu’elle cherche à faire en recrutant sur les réseaux sociaux… toucher des cibles qu’elle n’arrive pas à atteindre avec les canaux plus traditionnels (jobboards, presse…), avoir une image employeur moderne ou diminuer son recours aux intermédiaires ou même faire un peu de bruit sur un recrutement pour attirer des candidats qu’elle ne toucherait pas sinon…

Quelles ressources ? Le responsable d’une PME ou la personne qui fait du recrutement a souvent peu de temps à consacrer au recrutement ou est dans l’opérationnel…donc la question des ressources et du temps à consacrer est essentiel. Combien de temps pensez-vous consacrer à cet outil ? Qui va le faire et avec quels moyens ? (des comptes Premiun Viadeo ou Linkedin recruteur).

En fonction des réponses aux questions précédentes, on choisira l’une ou l’autre des plateformes… en sachant que pour les PME, le choix est souvent Linkedin ou Viadeo quand on parle de recrutement/sourcing.

Etape 2 – Profil et réseau

Ca y est, vous avez fait votre choix et très vraisemblablement vous avez choisi un réseau social professionnel.

Et donc pour vous, la 1ère étape va être de créer un profil professionnel sur ces réseaux. Je vais vous donner une méthode simple et rapide en 4 éléments clés :

1. La photo

Une photo professionnelle à minima… et en lien avec vos cibles candidats. Avec une photo, c’est 40-50% de clics en plus sur votre profil et une efficacité supérieure dans vos approches candidats (ci-dessous la photo d’une consultante en recrutement dans la finance).

2. Le titre

Ce n’est pas que votre intitulé de poste (directeur, entrepreneur ou manager seuls = aucun intérêt) mais vous devez rajouter aussi les mots clés des candidats (ou clients d’ailleurs) que vous recherchez. Quels sont vos 3 mots clés importants ? Secteur ou fonction clé ? Quand on fait une recherche, c’est ce qui apparaît en premier, donc soignez bien ces mots clés.

3. La présentation

Je vous propose une présentation en entonnoir bourrée de mots clés qui aide le candidat à vous trouver et

l’oriente vers vos offres (si vous avez un site avec vos offres).

Pour synthétiser,

  • Entonnoir : c’est l’entreprise, vous dans l’entreprise et vous

 

 

  • Les postes pour lesquels vous recrutez

 

  • Puis le lien vers les offres

 

  • Et vous finissez sur votre adresse mail

 

 

4. Les mots clés

C’est LE point important car tout votre profil doit être irrigué de mots clés, du titre en passant par la présentation. Et il y a même une partie dédiée aux mots clés sur Viadeo comme sur Linkedin (sur Linkedin, cette partie s’appelle: Compétences et expertise).

 

5. Développer votre réseau

Maintenant que vous avez un profil qui tient la route, il est temps de transformer votre réseau physique en un réseau online… autrement dit d’inviter sur votre réseau professionnel les gens que vous connaissez car ce sont eux qui vous aideront à identifier les profils/contacts intéressants et donc vos candidats potentiels.

Surtout que pour une PME locale, les réseaux sont en général très bien maillés et que votre prochain candidat a très grandes chances de venir de vos contacts professionnels ou des contacts professionnels de vos employés (très important, n’oubliez de vous mettre en relation avec les employés de la PME).

 

Etape 3 – Sourcer

Après s’être posé les bonnes questions, avoir fait un profil professionnel et commencé à développer votre réseau, la dernière étape pour recruter en tant que PME sur les réseaux sociaux est donc de sourcer à savoir identifier  les candidats.

1. Sourcer directement sur les réseaux sociaux

Il n’y rien d’extraordinaire ici, il faut seulement savoir qu’il vaut mieux avoir payé un compte premium avec Viadeo pour voir les profils alors que pour Linkedin, on ne peut voir que les contacts de 1er, 2e et 3e degré (sans le nom pour les contacts de 3ème degré) pour un maximum de 100 résultats sur 1 recherche.

2 – Sourcer en passant par Google

Et c’est là, le gros plus pour une PME qui n’a pas trop de moyens financiers… utiliser Google pour trouver des profils sur les réseaux sociaux.

Je vous renvoie ici à la démonstration que j’avais faite en vidéo ici pour l’utilisation des booléens !

Les opérateurs booléens = and, or, not , ce sont tous les opérateurs qui permettent de faire des recherches dans les bases de données de CV (Monster, Adenclassified…) et les moteurs de recherche comme Google. Dans leur forme plus évoluée, les opérateurs booléens sont aussi: « site:nomdusite.com », « inurl » et « intitle » (je vous renvoie à l’infographie de Jérôme Pallas-Palacio sur le sujet).

Mais en synthèse, vous devez retenir que tous les profils Linkedin et Viadeo sont indexés par Google et donc « trouvables » en passant par Google et que utiliser les booléens permet d’avoir plus de résultats que sur Linkedin et des résultats plus précis que sur Viadeo. Enfin les booléens permettent aussi de sourcer des profils rares qui ont laissé des CVs en format .doc .pdf ou autre avec l’opérateur ext (ext:doc OR ext:pdf CV = une ligne de base).

Bref tout est possible pour un coût proche de zéro…tout est une question d’y passer un peu de temps au départ pour comprendre comment ça marche.

3 – Le sourcing sur les autres réseaux

Évidemment sourcer par Facebook est aujourd’hui très difficile… alors certes, vous pourriez utiliser les opérateurs booléens mais la plupart des profils sont fermés. Et surtout les candidats ne sont pas prêts encore à y être chassés… le mieux que vous pourriez faire serait de poster votre offre dans l’actualisation de statut sur Facebook comme vous pouvez le faire sur Linkedin et Viadeo (cf Exemple).

C’est une façon simple mais qui peut se révéler efficace auprès d’un réseau de qualité.

4 – L’approche

Dernier point que je n’ai pas abordé c’est l’approche du candidat identifié !

Faîtes simple mais mettez toujours un message personnalisé et court qui présente les avantages du job en quelques mots. Et surtout, si vous avez un contact commun, mentionnez le!

 

En conclusion, je pourrais vous présenter encore d’autres techniques pour recruter/sourcer sur les réseaux sociaux, mais je me suis concentré sur l’essentiel, les étapes les plus importantes.

Si vous voyez d’autres idées/techniques à partager, vous êtes bienvenus… surtout si vous êtes une PME.

Nous aurons des ateliers très concrets sur le recrutement via les médias sociaux pendant la RMS Conf le 25 octobre 2012 !

The following two tabs change content below.
Maitre Jedi de #rmstouch, Jean-Christophe est passionné par l'innovation et la prospective en matière d'Expérience Talent (Expérience Candidat et Expérience Collaborateur). Auteur du livre "Recrutement : du Papier au Robot - 30 ans d'évolution de 1995 à 2025", il a créé l'événement #rmsconf en 2011. Président de CREDIR Transition depuis son Burnout en 2015, il est avec Jean-Denis Budin à l'origine du concept de Qualité de Vie Globale (#QVG = Santé + #QVT + #QVHT). Citoyen engagé, Jean-Christophe a lancé le site www.2017-2037.com et le Podcast #1vie1terre pour éveiller les consciences sur les véritables enjeux de notre monde.

9 commentaires

  • AlexRenoult says:

    Bonjour Laurent,

    Attention toutefois à l’étape 2.3.

    Il me semble en effet que Viadeo n’autorise pas d’évoquer ses postes sur sa fiche profil. C’est effectivement un moyen de contourner leurs offres sourcing/diffusion.

    Ici, le cas est border line, puisqu’évoquant des profils GENERALEMENT recrutés, et non des offres ultra-ciblées.

    Le fait de communiquer un lien vers la page Offres est un bon réflexe.

    Pour l’avoir expérimenter, des salariés Viadeo sont chargés de contrôler que des offres d’emploi ne figurent pas dans les fiches de présentation. Auquel cas, votre compte est suspendu (jusqu’à supprimer). Pour le récupérer: mot des parents et un « Pardon Madame » 😉

    Bref, la diffusion d’annonce est vivace ! La poule aux oeufs d’or n’a pas rendu l’âme !

    Merci Laurent pour ce billet !

    Alexandre.

  • Laurent Brouat says:

    Bonjour Alex,

    Merci pour ton commentaire.

    Peut-on mettre les profils recherchés sur son profil Viadeo?

    Pour l’instant, tant que c’est fait de façon qualitative et que cela ne concerne que son propre profil, je ne vois pas de restrictions…je connais un certain nombre de consultants qui le font et il n’y a aucune règle Viadeo qui interdit de le faire.

    Si quelqu’un de Viadeo lit ce commentaire, qu’il me corrige, mais en tout cas, il n’y a aucun problème avec les personnes que j’ai accompagnées pour faire leur profil.
    C’est bien mettre les profils recherchés et non une offre d’emploi tel quel…!
    A vérifier en tout cas.

  • Bonjour Alex et Laurent,

    Pour ma part, j’utilise Viadeo et je n’ai aucun souci à préciser dans ma présentation le typ de postes que nous recherchons.

    Etant en charge du recrutement dans une PME, je trouve que c’est une réelle problématique de savoir correctement recruter via les réseaux sociaux. Il faut impliquer les opérationnels, être présents, et être capable de gérer son image par la suite.
    Si les étapes clés définit dans ce billet sont essentielles pour ne pas rater le recrutement via les réseaux sociaux, il ne faut pas non plus s’imaginer que cela suffit. Dans mon cas, cela génère certes des candidatures, mais également beaucoup de candidatures qui ne sont pas en lien avec les postes. Plus de visibilité entraine de nombreuses conséquences auxquelles il est plus sage de penser en amont.

    Merci en tout cas pour ce billet très pragmatique, et très interessant.

    Nolwenn

  • AlexRenoult says:

    Effectivement Nolwenn, une présence sur les RS nécessitent méthode, pragmatisme….Et préparation !

    Au contraire d’une annonce emploi, les RS induisent rapidement un notion de « risque » en terme d’image. Il faut donc penser à 2 fois à son positionnement, sa ligne éditoriale…et à la gestion de communication de crise qui peut parfois en découler !

    Comment réagir à un post indélicat d’un ex-candidat (ou ex-salarié) sur le mur Facebook, Groupe Viadeo ou site type notetonentreprise.com.

    Tout cela (dé)joue !

    Laurent, pour ce qui est de Viadeo, la personne qui m’avait contacté m’avait cité un article, assez joliment tourné pour que cela veuille tout et rien dire à la fois !

    Je pense que la tournure (voici les profils que je recrute habituellement) est tolérée. Celle (la tournure) qui dit « je cherche un consultant SAP Fi-Co à Paris et un Technicien fonctionnel CRM à Lyon » avec éventuellement les liens est, de mémoire, proscrite. Et l’oeil de Moscou veille au grain, notamment en ce qui concernent les consultants en recrutement ! 😉

    • AlexRenoult says:

      Je m’auto-réponds puisque j’ai remis la main sur la clause des conditions que l’on m’avait gentiment rappelé la dernière fois.

      La phrase dit « En particulier, sans que cette liste soit limitative, le Membre s’engage, dans son utilisation du Site, à respecter
      les règles suivantes (…) Ne pas utiliser un Abonnement à des fins de recrutement, directement ou indirectement.  »

      Derrière ça, je comprends ce que j’ai envie de comprendre !

      Toujours est il que l’une de nos consultantes avait eu son compte suspendu pour une 15aine de jours !

      Alexandre

  • Laurent Brouat says:

    Merci Alex pour ces précisions…il n’y a pas vraiment de jurisprudence mais pour le moment, on peut utiliser la présentation de son profil pour optimiser les mots clefs et cela comprend le type de postes pour lesquels je recrute…Bref je pense que les personnes peuvent continuer cette (bonne) pratique.

    Bon WE

  • laurent says:

    Double post pour l’orthographe 😉

    Bonsoir Laurent,
    J’ai beaucoup aimé cet article qui m’avait échappé.
    Je souhaite apporter une précision sur les booléens et moteurs de recherche en ce qui concerne Monster.
    Il existe deux types de moteur, le classique avec du booléen, avec les jolies et longues factorisations pour trouver le ou les bons profils et surtout depuis près de 3 ans maintenant le moteur de recherche PCVS. Une technologie propre à Monster simplifiant et améliorant la recherche avec l’utilisation dans les requêtes du contexte et de la sémantique. Si tu souhaites le tester fais moi signe, l’invitation vaut pour Alexandre et Nolwenn également.

    A bientôt

    Laurent

    • Laurent Brouat says:

      Merci Laurent pour ton retour et partage…ca m’interesserait vraiment de faire le test surtout si tu y ajoutes la dimension sémantique plus complexe que les booléens encore.
      Bon WE

  • vidal says:

    Maintenant une marque doit être présente sur les réseaux sociaux, d’une part pour gérer son E-réputation, d’autre part pour créer une communauté au tour de sa marque et avoir une proximité avec ses prospects. Par contre elle doit être présente sur les bonnes plateformes suivant son activité, sa stratégie, ses cibles … Pour éviter de perdre son temps sur toutes les plateformes et ne pas communiquer. C’est vrai Facebook et Twitter semblent incontournables, mais il y a d’autres plateformes de niche comme par exemple http://www.third.fr pour l’immobilier, http://www.scoop.it pour la veille … qui ont une importance considérable dans une stratégie social média. Cela permet de toucher directement sa communauté, ses cibles qui seront plus réceptives aux contenus publiés par les marques. C’est un très bon moyen pour communiquer efficacement. Le contenu est je pense vraiment la clé de réussite d’une présence sur les réseaux sociaux, alors il faut communiquer, échanger, partager avec les utilisateurs pour en tirer un bon retour sur investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *