#rmsconf #rmsnews #rmstouch

#rmstouch #rmsconf #rmsnews
Enseignement Supérieur : Pourquoi et comment identifier les startups qui recrutent ?
Par : Pierre-Gaël Pasquiou
0
Startup
Tweet about this on Twitter67Share on LinkedIn58Share on Facebook6Share on Google+4

Lors de la dernière conférence organisée par EducPros, j’ai eu l’occasion de revenir sur le sujet des startups dans l’enseignement supérieur. Un moyen pour moi de parler de ce sujet qui me tient à coeur et sur lequel j’avais d’ailleurs rédigé un article pour #rmsnews : « Les startups, ces oubliées de l’enseignement supérieur ».

Pendant la phase des questions/réponses, une personne m’a interpellé : « Ok, il faut intégrer les startups de manière globale dans notre stratégie. Mais concrètement comment fait-on pour identifier ces entreprises ? ». Une excellente question à laquelle je n’ai pu répondre que brièvement faute du peu de temps qui nous était imparti.

J’ai donc décidé d’aller plus loin et de répondre à cette question de manière plus détaillée en rédigeant un article complet sur le sujet.

.

Pourquoi identifier les startups qui recrutent ?

Avant d’attaquer la partie très concrète de « Comment identifier les startups qui recrutent ? », il me parait essentiel de rappeler l’intérêt qu’il y a à trouver ces fameuses structures.

Cette liste n’est volontairement pas exhaustive, le but étant de faire ressortir de manière flagrante les intérêts qui concernent aussi bien les écoles de commerce, d’ingénieurs et universités. Il existe de nombreuses autres raisons plus spécifiques aux différents types d’établissements de l’enseignement supérieur.

Ideas

.

  • Parce qu’elles recrutent

Oui il me parait plus que nécessaire de le préciser ! Les startups recrutent et souvent pour plusieurs postes différents. Avec bien entendu une prépondérance des besoins sur les métiers de développeurs et de commerciaux, mais pas seulement.

Contrairement à de nombreuses sociétés qui sont plutôt en phase d’optimisation, avec des plans de licenciements entre autres, les startups recrutent et si tout se passe bien pour elles, vont continuer à le faire.

Elles ont donc besoin de se faire connaitre auprès des étudiants pour être en mesure de soutenir leur croissance.

Généralement les étudiants ont du mal à les identifier parce que les startups disposent de moins de moyens que les grands groupes. Par conséquent l’investissement sur leur marque employeur est quasi nul, voir inexistant. Même la diffusion d’offres se limite bien souvent à une publication sur les réseaux sociaux personnels des collaborateurs.

Lors de ma précédente expérience professionnelle dans une startup, nous étions régulièrement sollicités pour partager les offres sur notre compte Facebook, Twitter, LinkedIn et Viadeo. La plupart des offres étaient d’ailleurs pourvues comme ça puisqu’une prime alléchante était versée a celui ou celle qui aura réussi à attirer la personne idéale pour le poste.

Talent

.

  • Parce que ce sont des entreprises qui un jour auront les moyens d’investir dans votre établissement

Ce qui n’est pas forcément encore le cas ! Quand je vois le nombre de plaquettes papiers (pour m’encourager à verser la taxe d’apprentissage à telle ou telle école) qui arrivent sur mon bureau chaque année à la même période, je me dis qu’il y a un sérieux problème de ciblage.

Il est vrai que les startups n’ont pas nécessairement pendant les premières années la capacité de verser la taxe d’apprentissage, et qu’avec un peu de chance elles le seront prochainement, mais la sensibilisation devrait passer autrement que par la diffusion de ces plaquettes indigestes.

Généralement ces structures sont composées majoritairement de jeunes diplômés. Des gens qui vivent avec Youtube, Facebook, Instagram, etc. Recevoir un dossier de 20 pages et un formulaire n’a rien d’une première accroche prometteuse pour l’avenir. Donc pour limiter la déforestation de la forêt amazonienne et ralentir le remplissage de nos poubelles de bureau, je vous encourage à ne pas les adresser ou à le faire de manière plus adaptée.

Pour information ce sont d’ailleurs généralement des gens qui savent aussi lire une plaquette pdf sans avoir besoin de l’imprimer.

Money

.

  • Parce que ce sont des structures que l’on se doit de présenter aux étudiants

Les universitaires qui passent par là ne me contrediront pas, il ne faut pas regarder les choses uniquement avec un angle commercial. En effet, les startups sont également des structures que l’on se doit de présenter à nos étudiants. Il est essentiel qu’un étudiant qui arrive sur le marché du travail soit réellement conscient des options qui s’offrent à lui.

A force de ne voir que des grands comptes en conférence ou sur des forums, il est normal qu’après 3 ou 5 ans à ce régime l’étudiant n’envisage même pas de travailler pour une startup.

En général on nous explique bien que l’on peut créer notre entreprise, il y a d’ailleurs des programmes dédiés à ça, mais on ne nous explique jamais que l’on peut aussi être employé pour ces structures. Oui oui, même en CDI !

D’ailleurs je discutais récemment avec un recruteur d’une grande société, que beaucoup de jeunes diplômés rêvent de rejoindre, et il m’expliquait qu’il avait tendance à préférer les candidats qui avaient commencé par se faire les dents dans des petites structures plutôt que ceux qui arrivaient de sociétés comparables à celle pour laquelle il travaille.

Etudiants

.

  • Parce que les startups sont en train de modeler le monde de demain

Uber, Airbnb, Facebook, etc. Toutes ces sociétés sont en train de modifier de manière importante notre approche de la consommation, du travail, du salaire, etc. Un phénomène en pleine croissance qui fait que l’on parle d’ailleurs de plus en plus d' »Uberisation » d’un secteur. En soutenant ces entreprises, les établissements de l’enseignement supérieur participent à la modélisation du monde de demain.

Une étape qui est d’ailleurs essentielle depuis la nuit des temps. Nous avons besoin de faire évoluer nos systèmes pour être en phase avec les nouvelles attentes, les nouveaux besoins, les ressources disponibles, etc.

Il s’agit d’un très beau projet pour les établissements que de participer à la transformation de la société.

Mécanique

.

Comment identifier les startups qui recrutent ?

Passons désormais à la partie plus pratique qui consiste à comprendre comment identifier les startups qui recrutent. Encore une fois il ne s’agit pas là d’une liste exhaustive et je vous invite à partager vos conseils dans les commentaires de ce billet.

Pour information, je n’ai utilisé aucun tour de magie spécifique pour identifier ces sources pertinentes, j’ai juste interrogé Google.

.

  • Les événements dédiés au recrutement pour les startups

Vous l’aurez compris, les startups recrutent et ne savent pas nécessairement par quel bout prendre cette problématique. Par conséquent, comme pour les grands comptes, il existe des forums spécialisés pour les startups.

Ce sont donc des sources ultra pertinentes pour vous qui souhaitez identifier ces structures, d’autant plus que vous avez généralement la possibilité de les contacter directement. Si ce n’est pas le cas, vos amis LinkedIn et Viadeo vous le permettront de le faire en quelques coups de cuillère à pot.

Voilà deux exemples d’événements que j’ai identifiés pour vous :

Meet Your Start-up, à la fois forum, plateforme de recrutement et actualités startups. Ce site vous permet d’accéder à la liste de toutes les startups ayant déjà participé un jour à leurs événements.

Meet Your Startup

.

How I Met My Startup, cet événement organisé par Cap Digital dans le cadre de la semaine de l’industrie propose également la liste des startups ayant déjà participé à leurs événements, avec en bonus un moteur de recherche qui permet de trier par code postal, activité ou marché.

How I Met My Startup

.

  • Les sites emploi

Je n’ai bien entendu pas fait le tour de l’ensemble des jobboards du marché, sinon il m’aurait fallu plusieurs semaines pour réaliser ce billet. Mais il semblerait qu’ils sont nombreux à intégrer dans leurs paramètres de recherche la possibilité de consulter uniquement les annonces de startups.

C’est le cas par exemple du site Indeed.

Indeed

.

Mais également de RemixJobs. Qui organise d’ailleurs le RemixJobs Day un événement spécialisé dans le recrutement pour les sociétés innovantes autour du numérique.

RemixJobs

.

Il existe aussi des jobboards spécialisés comme Startup4me.

Startup4me

.

Pour identifier les startups françaises ainsi que celles en dehors de nos frontières AngelList est également une belle base de données, qui pour le coup dispose d’un moteur de recherche très complet. On y trouve juste pour la France 389 startups référencées et 27 660 au total dans le monde. La catégorie « Hiring » vous permet de trouver tout de suite celles qui risquent potentiellement de vous intéresser.

AngelList

.

  • Les plateformes qui présentent ces structures

 J’ai déjà eu l’occasion de vous le présenter récemment lors d’une interview : Welcome To The Jungle. Ce petit nouveau sur le marché de l’emploi propose un site avec des fiches pour chaque entreprise ainsi que les offres à pourvoir. Avec une ergonomie totalement repensée qui donne envie de postuler dans toutes les sociétés présentées.

Welcome To The Jungle

.

Il existe également MyFrenchStartup qui est probablement l’annuaire le plus complet en ce qui concerne les startups françaises.

MyFrenchStartup 2

.

  • Les sites d’actualités dédiés

Si vous avez l’habitude de faire un peu de veille, vous pouvez dès maintenant surveiller les mots clés « Startup » et « Recrutement » pour vous assurer d’être à la pointe.

Mais vous pouvez aussi consulter des sites d’actualités dédiés comme c’est le cas de 1001 Startups qui en plus de rédiger régulièrement des billets sur les startups, partage régulièrement des offres dans la catégorie emploi du site.

1001startups

.

Il est également possible de s’abonner à la « Startup Digest » qui est LE site de référence pour se tenir informés de ce qui se passe dans l’écosystème. Vous pouvez y retrouver un calendrier pour connaître tous les événements qui vont avoir lieu, en vous abonnant sur le site vous recevez chaque lundi un résumé des événements de la semaine. Idéal pour faire sa culture startup rapidement, d’autant plus que la majorité des événements sont gratuits.

Startup Digest

.

  • Les incubateurs et accélérateurs

Les incubateurs et accélérateurs sont d’excellents alliés pour être mis en relation avec des startups qui recrutent. Leur mission consiste justement à faire en sorte que leurs petits protégés deviennent un jour grands et indépendants. Par conséquent, ils seront ravis de vous communiquer la liste des startups qui ont des besoins de recrutement.

Généralement ils disposent d’un site, parfois d’un jobboard et certains organisent même leurs propres forums de recrutement.

C’est le cas par exemple de Paris & Co Incubateurs, qui a créé plus de 4 000 emplois à ce jour et qui dispose d’un jobboard dédié qui comptabilise plus de 4 000 offres.

Paris Incubateur 2

Vous pouvez trouver aisément sur internet les incubateurs et accélérateurs de vos régions. Si cela vous intéresse, il existe un comparatif réalisé par l’Express pour les incubateurs et accélérateurs de startups à Paris.

.

  • Les espaces de co-working

Je suis un peu plus partagé sur ce point dans le sens où généralement les espaces de co-working ne regorgent pas de startups qui recrutent. Initialement ces lieux étaient surtout des endroits permettant aux toutes jeunes pousses de se lancer.

Cependant ce phénomène a pas mal évolué ces derniers temps et il semblerait que les espaces de co-working accueillent de plus en plus de startups qui ont fait le choix de ne pas avoir de locaux et donc de se déplacer au fil de leurs envies/rendez-vous/besoins, etc.

Si vous ne savez pas trop par où commencer, vous devez impérativement regarder ce que fait Numa. Cet espace combine un lieu de coworking et un accélérateur de startups.

NUMA

.

  • Les cabinets de recrutement spécialisés ou non

Une dernière source intéressante, c’est bien évidemment les cabinets de recrutement. Il en existe des spécialisés pour les startups mais vous pouvez également compter sur les généralistes qui disposent également dans leur portefeuille de startups.

Si vous représentez un cabinet et que vous avez envie d’aider l’enseignement supérieur c’est d’ailleurs le moment et l’endroit pour vous manifester ;).

Il ne vous reste donc plus qu’à vous lancer ! J’espère que cet article vous sera utile et qu’il permettra d’une part aux acteurs de l’enseignement supérieur de travailler de manière plus proche des startups et de l’autre à ces structures de gagner du temps dans leur process de recrutement.

Crédit Photos Shutterstock : Startup ; Ideas ; Money ; Mécanique ; Talent ; Etudiants

Tweet about this on Twitter67Share on LinkedIn58Share on Facebook6Share on Google+4
The following two tabs change content below.

Pierre-Gaël Pasquiou

Responsable Partenariats et Business Development chez #rmstouch
Pierre-Gaël travaille chez #rmstouch en tant que Responsable Partenariats et Business Development. Il forme également les BAIP des Universités et des Ecoles dans le cadre de l’utilisation des médias sociaux pour l’insertion professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *