headerlink

headerlink
Intégrer l’engagement de profondeur dans les efforts de recrutement
Par : Hugues Truttmann
1

« Mieux vaut en savoir beaucoup de quelques candidats, qu’assez peu de beaucoup de candidats »


Laurent Brouat partageait un très intéressant article du Figaro, quelques heures avant, sur les évènements de recrutement. Une agréable surprise dans un contexte de forte digitalisation et de volonté d’avoir des présences (sur Twitter, Facebook ou autres médias sociaux) pour quelques structures.

Dans ce genre d’initiatives, on voit une nouvelle fois les points de convergence entre le marketing et le recrutement dans le bouleversement de pratiques traditionnelles. Chez 1000heads, l’engagement de visu est vivement encouragé et la technologie vient seulement servir d’amplificateur ou de facilitateur.

« Dévirtualiser » certaines relations peut se révéler être un avantage de taille. C’est aussi pour mettre en avant les différents styles d’engagement, et celui de profondeur (in-depth engagement comme dirait les anglo-saxons) est certes plus long mais avec effets plus durables.

Qu’entendre par engagement de profondeur ?

Il s’agit dans la plupart des cas d’interactions avec de petits groupes de personne ou en one-to-one, avec pour but de joindre les paroles aux actes. Il y a donc moins de dispersion, un focus plus important et un temps d’écoute gagnant, qui va permettre d’acquérir des insights-clefs pour mieux se positionner.

Dans le cas de nos évènements offline, il y a forcément ce nombre limité de personnes en lien avec la capacité du lieu dans la plupart du temps. Cette limite va servir pour faire du qualitatif.

Il y a aussi comme une résistance positive aux volumes, au système de la masse et des followers. Ainsi, même si l’on dispose d’un compte Carrières de plus de 1000,2000, 5000 followers ou encore plus, il demeure techniquement difficile d’engager la conversation…. avec profondeur avec la majorité.

Le lien avec le sourcing qualitatif et ciblé est évident. Pour répondre aux différentes problématiques de ressources (temps, finance), on ne peut aller en profondeur (dans l’analyse des différentes informations) qu’avec des profils bien précis.

Les pratiques de massification et de gestion volontaire de plus larges volumes sont moins cohérentes.

Qui dit nombre limité, dit aussi possibilité de faire des rencontres offline et de rendre synchro le travail (proactif ET réactif) entamé, développé sur les espace digitaux aussi.

Dernier élément : cet engagement de profondeur ne se fait pas seulement avec les candidats mais aussi avec les influenceurs qui pourront référer offline et sur leurs présences digitales par exemple (approche indirecte).

(Crédit photo)

The following two tabs change content below.
IT recruiter - Interests : HR, high-tech, social media, coaching, psychology, sport, music, taoism, BlackBerry addict (BBM 2323831F) http://blog.huguestruttmann.com

Derniers articles par Hugues Truttmann (voir tous)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>