#rmsradio

#rmsradio
Le CAC 40 sur les médias sociaux
Par : PierreMarzin
2

par Pierre Marzin

A force d’appeler au recrutement 2.0 à longueur de conférences, de formations et de tweets, je risquais d’argumenter en boucle et de croire moi-même que tous les recruteurs étaient devenus sociaux. Et par conséquent de m’interroger sur la nécessité de continuer à argumenter auprès d’eux et de les former.

Pour dépasser ce flou existentiel, rien de tel qu’une plongée dans la réalité des chiffres, d’où cette photographie et les conclusions qui en découlent.

Pour des raisons de commodités, j’ai choisi de limiter mon examen à la liste des entreprises du Cac 40 sur les quatre médias sociaux majeurs : Linkedin, Viadéo, Facebook, Twitter.

Ma question : comment ces entreprises sont présentes sur ces plateformes pour recruter ? Plus précisément, ont-elles une page ou un groupe ou un compte dédié au recrutement.

Un constat

Premier constat, près d’un tiers des entreprises du CAC 40 n’utilisent aucun de ces 4 réseaux pour recruter. Tout le monde n’est pas encore acquis à la cause, et il nous reste encore des Rh et des Communicants à convaincre.

Pour les autres, les deux tiers utilisatrices, la hiérarchie des réseaux sociaux s’impose ainsi : Linkedin arrive largement en tête, puisque 60% d’entres elles se servent du réseau social professionnel américain pour recruter, 23 % utilisent Facebook, 8% Twitter et seulement 3 % utilisent les groupes Viadéo. Est-ce la dimension internationale des groupes du CAC40 qui les fait préférer majoritairement Linkedin à Viadéo ?

Toujours est-il que dans près de la moitié des cas, les entreprises utilisatrices associent Facebook ou Twitter, exceptionnellement les deux, dans leurs dispositifs de recrutement social. Par contre, elles restent rares à se servir des applications de recrutement dédiées sur Facebook. Manifestement la manne que représente l’énorme flux d’utilisateurs de ce réseau est difficile à transformer en candidats.

Cette répartition semble confirmer que pour le recrutement, les réseaux sociaux professionnels sont les outils les plus adaptés, tandis que les deux autres servent à communiquer complémentairement.

La présence des entreprises n’est étrangement pas corrélée à l’activité sociale des salariés sur ces réseaux. Près d’un tiers des entreprises de notre ensemble, est représenté par des groupes d’anciens ou actuels salariés sur Viadéo, présence qu’on ne retrouve pas sur Linkedin. Ces groupes créés spontanément montrent l’attachement des salariés pour leur entreprise en tant que communauté en la prologeant sur Viadéo. Dans le cadre du développement de la marque employeur où le rôle des salariés est essentiel, cette présence pourrait être un levier fort qui ne semble pas être utilisé.

Et la conclusion

Sans conclusion schématique, on retiendra que la promotion de la marque employeur passe par Linkedin pour les entreprises et par Viadéo pour les salariés. La rencontre au service du recrutement ne s’est pas encore tout à fait réalisée. Comme si les entreprises se contentaient encore de diffuser leurs offres sans partager ni converser avec leurs candidats cibles tout en négligeant de s’appuyer sur leurs ambassadeurs naturels, leurs salariés qui se trouvent en masse sur les réseaux sociaux professionnels.

Allez encore un petit effort pour faire vivre pleinement la marque employeur !

 

(Crédit Photo)

The following two tabs change content below.

PierreMarzin

Derniers articles parPierreMarzin (voir tous)

2 commentaires

  • Les gros réseaux sociaux professionnels sont payants. Le community manager (ou son équipe) qui travaille dans une société du CAC40 n’a pas toujours à sa disposition une CB pour s’y abonner, ou alors il n’a pas forcément l’aval de sa hierarchie (chef de service, contrôleur de gestion, directeur de la communication, etc.)
    J’imagine qu’il est parfois simple pour ce community manager et même pour le RH de travailler via une fan page sur Facebook…
    De plus ces grosses sociétés disposent déjà d’une identité numérique très forte. Les candidats vont spontanément directement sur les sites corporates de ces grands groupes.
    En tous les cas, il y a probablement la place sur le marché des réseaux sociaux professionnels pour quelques futurs acteurs gratuits…
    ST
    http://www.reseaubusiness.com

  • PierreMarzin says:

    @site emploi, je ne suis pas sur que le budget soit un élément déterminant mais plutôt qu’il s’agit de choix stratégique voire de conséquence de la culture interne de l’entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *