Téléchargez l’appli #rmsconf & #rmsnews

Téléchargez l’appli #rmsconf & #rmsnews
Les réseaux sociaux et le recrutement : pas encore le grand amour?
Par : Julien Cotte
11
réseaux-sociaux-et-le-recrutement-pas-encore-le-grand-amour

Cela fait maintenant plus d’un mois que je concentre une grande partie de mon activité sur l’étude du recrutement et les meilleurs outils/moyens que nous avons à notre disposition pour recruter ou être recrutés.


Le constat est très clair, les réseaux sociaux n’arrivent pas en tête de liste lorsque l’on parle de meilleure source de candidature. C’est un fait. Cela ne veut pas dire que cela ne progresse pas, mais quel est mon étonnement lorsque je vois l’ascension fulgurante des réseaux sociaux dans notre vie au quotidien et l’ascension plutôt réservée aujourd’hui de l’utilisation de ces mêmes réseaux sociaux pour une grande majorité des recruteurs et candidats.

J’ai donc décidé de me mettre à la place d’un recruteur fictif et d’un candidat fictif et d’exposer toutes les raisons qui peuvent expliquer pourquoi cela ne décolle pas.

Me voilà dans la peau d’un recruteur :
- c’est difficile de prouver que cela fonctionne (le fameux ROI), donc je continue à utiliser la bonne « vieille » méthode du jobboard. J’attend que les CV m’arrivent entre les mains et hop le tour est joué.
- honnêtement, c’est fastidieux d’aller sur les réseaux sociaux et puis c’est trop long, il faut attendre que le candidat dise « oui je suis dispo ».
- et puis, il faut être honnête, les candidats n’y sont pas sur les réseaux sociaux, non?
- les réseaux sociaux ça fonctionne dans la vie privée, moi d’ailleurs je les utilise à titre personnel, pour échanger avec ma famille et mes amis
- pffff de toute façon c’est un effet de mode donc je ne vais pas m’attarder sur le sujet
- moi? Je préfère attendre que cela fonctionne réellement avant de m’y mettre, comme ça je n’essuie pas les plâtres.
- bah, en fait, c’est que je ne sais pas comment faire
- faire du sourcing, moi? Mais ça ne va pas non! Je suis un expert du recrutement ! Je sélectionne les candidats en entretien pas dans le virtuel ou sur mon PC !

Vite, changeons de peau, je suis un canidat qui cherche un stage, apprentissage ou emploi :
- j’adore les réseaux sociaux mais c’est pour m’éclater sur les jeux ou pour chatter avec mes potes
- de toute façon le entreprises n’y sont pas vraiment donc je suis bien obligé d’aller sur leur site internet et déposer tous mes CV
- vous êtes gentil, mais twitter c’était très fun pour faire du fact checking sur les élections mais vous croyez vraiment que je vais faire ça pour trouver un job?
- tu sais, un écrit est un écrit, je fais super attention à ce que je publie sur les réseaux, regarde, il y en a qui se sont fait licencier pour avoir écris sur Facebook
- c’est bien beau les réseaux sociaux, mais tu crois qu’à l’école on nous en a parlé? On nous a parlé des catalogues d’annonce c’est tout
- je ne sais pas comment faire. Je suis devant mon Linkedin ou Viadeo, je fais des recherches mais après je dois faire quoi? Je vais les agacer les recruteurs en envoyant des tas de messages non?
- de toute façon, réseaux sociaux ou pas, on n’a pas de réponses donc…

Vous le savez bien, je suis un fervent défenseur du bien fait de l’utilisation des réseaux sociaux dans le recrutement ou la recherche d’emploi, mais il faut aussi accepter une évidence, le changement de comportement des acteurs du recrutements n’est pas aussi rapide que celui des technologies. Et c’est normal. D’autant plus normal que tout le monde à tendance à s’attendre. Les entreprises hésitent car les candidats n’y vont pas! Les écoles hésitent à y aller car les entreprises hésitent aussi…

Mais où est le cupidon du recrutement qui va unir les recruteurs, candidats et écoles autour des réseaux sociaux?

Continuons à évangéliser et à former les différents acteurs. Ne nous laissons pas dépasser par la technologie, maîtrisons notre avenir d’entreprise, d’école ou de candidat. Mettons toutes les chances de notre côté, n’oublions aucune piste pour atteindre notre objectif. Et les réseaux sociaux représentent une sacrée piste de réussite.

The following two tabs change content below.
En tant que Directeur du Recrutement et de la Mobilité chez Logica, je me penche quotidiennement sur les questions de marque employeur et de recrutement via les réseaux sociaux. Au plaisir d'échanger avec vous sur ces thèmes où tous les autres sujets de RH2.0

11 commentaires

  • Vous avez totalement raison ! J’implante présentement les CVweb (DoYouBuzz-Universitaire) pour les MBA de l’Université Laval à Québec. Je constate un degré d’adoption très faible de la part des étudiants «chercheurs d’emplois». Vous pouvez ajouter à leurs commentaires : Encore quelque chose de plus à maintenir à jour !

    De la part des employeurs, je note qu’ils sont tous préoccupés à apprendre toutes les fonctionnalités de tous les médias sociaux qu’ils en perdent leur Latin ! C’est très long apprendre comment tout cela fonctionne quand on est pas de cette génération. En plus, moi je leur propose de consulter ma CVthèque. On dirait qu’ils voient ça comme trop compliqué alors que dans les faits c’est très simple.

  • nessi dit :

    Très bon constat et c’est mon quotidien ! Ca rassure de te lire ! J’y crois dur comme fer, mais, et comme je l’écrivais cet après midi sur un commentaire d’un billet d’@alexRenoult, je me rassure en m’auto-persuadant que « le monde n’est pas encore prêt ».
    Evangélisons comme tu le dis si bien… l’arrivée de nouvelles « générations » au pouvoir se fait tous les 10 ans… Les réseaux sociaux datent de 2002-2003… avec un peu de chance… ;-)

  • JobGo dit :

    On essaye de faire évoluer les choses pour répondre notamment à la réflexion : » tu sais, un écrit est un écrit, je fais super attention à ce que je publie sur les réseaux, regarde, il y en a qui se sont fait licencier pour avoir écris sur Facebook » en garantissant une totale confidentialité pour le candidat.

  • Bonjour,

    La question est moins celle des réseaux sociaux en eux-mêmes que la capacité d’accompagner le changement… en recrutement comme dans d’autres nombreux sujets RH.

    A nous RH convaincus par cette évolution des comportements, des relations, de la vie en entreprise (et hors de l’entreprise) de transmettre cette conviction à tous…mais surtout en quittant les outils pour venir au fond (en particulier pour les réseaux sociaux qui par nature ne cessent d’évoluer).

    Aymeric Vincent
    @aymericvincent

    • Julien Cotte dit :

      Bonjour Aymeric,
      entièrement d’accord avec toi. Et pour pouvoir évangéliser, nous devons connaître et comprendre les resistances, réticences…derrière le discours nous devons avoir une approche pragmatique pour montrer que cela fonctionne. Bref, nous sommes bien dans du change management ;)
      A+
      Julien

  • Benjamin dit :

    Je suis désolé, mais je ne peux juste pas être d’accord avec votre constat et vos « questions » recruteur/candida!
    Je me suis un fervent défenseur du poste de recruteur et faire du jobboarding n’est pas du recrutement!!!
    Recruter c’est faire la promotion de sa compagnie, de ses valeurs et de sa business.
    C’est aussi chercher les candidats actifs et passifs partout dans le monde. Et les réseaux sociaux sont l’outil parfait.
    J’adore ma job plus il yaua d’outils plus cela sera facile. Plus les recruteurs trouveront cela « difficile », moins j’aurai de concurrence… ;)

    Et je peux vous dire que l’accompagnement réalisé dans ma compagnie prouve que nous sommes en avance et bien préparés!

    Allez un indice pour vous: goals, objectifs et plateformes adéquates…

    Par la suite, il suffiit de valider le tryptique gagnant pendant l’entrevue…

    • Julien Cotte dit :

      Bonjour Benjamin,
      ai-je dis le contraire?
      je suis tout à fait d’accord pour dire que le recrutement c’est bien travaillé sur sa marque employeur, c’est chercher plutôt qu’attendre que le CV tombe…Le métier de recruteur n’est-il pas un métier de vente? si biensûr!
      Mon post servait plus à montrer les questions que j’entends au quotidien lorsque j’écoute des candidats, des recruteurs qui se posent encore la question des réseaux sociaux. Je pense donc que nous sommes sur la même longueur d’onde ;)
      A bientôt,
      Julien

  • nessi dit :

    juste un nouveau commentaire, suite aux commentaires… A mon sens, les réseaux sociaux peuvent servir de bonen base pour un sourcing, aboutissant sur un recrutement. Ils n’empêchent pas de faire appel à un professionnel du recrutement pour « valider » le choix. Sauf, que dans ce cas la mission d’accompagnement est claire et le tarif aussi. Ce qui n’est pas forcément le cas dans les recrutements par cabinets de manière classique. En reprenant l’exemple de Benjamin, même si le sempiternel « après une étude et uie connaissance approfondie de l’entreprise et de ses équipes » est généralement en tête de contrat, c’est, du moins sur mon constat personnel, et dans mon secteur (j’insiste sur ce point », généralement de la « pignole » puisque je n’ai jamais vu un consultant en recrutement passer plus que le temps du rendez-vous avec son client au sein de l’entreprise. En revanche, l’apport des réseaux sociaux va permettre de trier le bon grain de l’ivraie dans ce secteur. A mon avis, il y a une mutation des besoins des clients du sourcing vers l’accompagnement RH qui va au delà de « l’appel de courtoisie » du consultant pour savoir si tout va bien. Les bons cabinets continueront d’exister car non seulement ils ont une réelle connaissance de leurs clients, mais encore, ils ont déjà abordé cette mutation depuis longtemps, ce qui fait que leurs tarifs sont aussi acceptés car ils produisent de bons résultats. Les mauvais eux, subiront de plein foute tant la crise que la mutation du secteur.

  • Julien Cotte dit :

    Une belle synthèse en effet de la réflexion que tout cabinet ou professionnel du recrutement devrait se poser. Après nous devons regarder les impacts sur les cabinets, l’impact sur les équipes recrutement dans les entreprises et surtout regarder l’impact sur les candidats. Nous devons donc nous mettre en mode « User Experience », bien comprendre les différents acteurs pour mieux répondre aux attentes et besoins.
    A bientôt,
    Julien

  • djacksys dit :

    Depuis 2 ans que je recherche un cadre gestion commerce en vain, j’en ai plein le dos et abandonne. 1 Anormal de payer pour recruter, on paie sans aucune garantie . 2 quand on lit les CV s’est affolant de voir que les cadres observent un turn over d’entreprise ce qui ne rassure pas. Les cadres ont perdu de leur aura car ils ne sont pas apte à être autonome. Je souhaite que le marché de l’emploi pour eux soit plus rude pour les faire bouger et avoir une autre attitude. J’ai écrit au gouvernement qu’il fallait supprimer les pôles emplois, ils ne servent à rien car cette officine en elle même ne « crée pas d’emploi ».
    Une simple « maison de l’emploi suffit pour recueillir les offres d’employeurs.

  • Curriculum dit :

    Bonjour,

    Vous recherchez toujours un emploi et vous voulez vous démarquer des autres candidats ?

    Nous vous conseillons le CV Vidéo. Avec le CV Vidéo, mettez toutes les chances de votre côté pour trouver votre emploi.

    80 % de nos clients ont trouvé un emploi grace au Curriculum Vidéo.

    Inscrivez-vous dès maintenant sur notre site internet pour prendre rendez-vous pour le tournage de votre CV Vidéo.

    Inscription sur http://www.curriculum-video.com

    N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus de renseignements.

    Bien cordialement,

    L’équipe Curriculum Vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>