headerlink

headerlink
Recrutement innovant & Marque Employeur : bon pied, bon œil
Par : Jennifer Boukris
1
big-data-580x250

Petite chronique épistémologique et ophtalmologique.

Par chance, aujourd’hui l’évolution de nos métiers nous donne quotidiennement matière à recherches, débats, réflexions… on n’a donc jamais fini d’apprendre, de chausser de nouvelles lunettes, de définir, redéfinir, peaufiner encore nos définitions et sources de connaissance.
Quelques éléments supplémentaires cette semaine, comme autant de petites contributions à l’édification d’une épistémologie du Recrutement Mobile et Social et de la Marque Employeur.

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Recrutement…

…  en un seul coup d’œil sur Twitter ?

Recruiters-On-Twitter-HashtagsEn tout cas si vous vous demandez ce que les recruteurs tweetent, retweetent et lisent sur Twitter à longueur de mois, je vous invite à faire un tour sur le blog ERE qui reprend les résultats d’une étude Leadtail (réalisée entre mars et juin de cette année), passant à la moulinette les pratiques des recruteurs sur Twitter.

Vous y apprendrez donc, sous forme de nuages de mots :

  • les sources d’informations (spécialisées et généralistes) les plus suivies et partagées,
  • les personnalités (anglophones) les plus actives,
  • les sujets les plus fréquemment abordés/mentionnés,
  • les mots clés récurrents.

Soit 55,576 tweets recensés et un écosystème composé de 835 336 « followers » ! Pas si mal pour une profession qui ne compte pas parmi les plus « connectées » (même si cette critique s’adresse moins aux Anglo-Saxons qu’à nous autres Français et qu’il faudrait donc l’équivalent, version « Made in France »).

 

Ouvrez l’œil ! La chasse est ouverte sur Twitter !

elmer

Même s’il est vrai que les recruteurs se sont mis bon an mal an à Twitter, que certains y sont même plutôt actifs, voire très actifs, « recruter sur Twitter, c’est anecdotique« , nous dit Laurent Brouat. C’est encore un terrain presque vierge de l’activité de recrutement elle-même. Au plus, les recruteurs font-ils sur Twitter de la veille ou postent-ils des offres d’emploi ou autres contenus. Il semble donc que l’oiseau rare et le mouton à 5 pattes aient encore de beaux jours  de liberté devant eux…

… à moins de se saisir des conseils sourcing de Laurent pour attaquer ce marché plein de promesses. Les opérateurs booléens vous permettent d’écrire la formule magique qui transformera vos cauchemardesques recherches de Développeurs Java en véritables chasses aux trésors.

Et vous pensiez avoir fait le tour de Twitter ?!! ;)

 

Page entreprise sur LinkedIn : n’avancez plus à l’aveuglette !

Vous avez une page entreprise, c’est bien. Mais êtes-vous sûr(e) de faire tout ce qu’il faut ?

creuser un trou

Il n’est pas rare que les outils nous semblent si familiers que nous négligions d’en explorer toutes les potentialités, nouvelles fonctionnalités et mises à jour. A ce titre, il en va de LinkedIn comme de Twitter. La « Company Page » sur Linkedin serait une source trop souvent insoupçonnée d’opportunités

… du coup trop souvent ratées ! Quelques rappels s’imposent donc afin d’y optimiser votre présence :

  • Constituez un portfolio avec du contenu sur les activités de votre entreprise (et n’hésitez pas à inclure des vidéos dans l’onglet « Produits et services » !) .
  • Pensez à informer les collaborateurs qu’ils peuvent recommander les produits et/ou services de l’entreprise. N’oubliez pas qu’ils sont les meilleurs ambassadeurs de l’entreprise et amenez-les à interagir !
  • Saisissez toutes les occasions de mettre à jour le statut de la page pour engager des conversations avec des collaborateurs ou candidats potentiels.

Voilà de quoi faire de jolis Cahiers de Vacances sociaux pour l’été et être au point à la rentrée !

 

Avec la réalité augmentée, le recrutement n’a plus ses yeux dans la poche !

Jean-Christophe Anna nous en parlait récemment sur son blog Job 2.0 : le recrutement mobile est en plein essor et la réalité augmentée lui offre un prolongement enthousiasmant

portailCette semaine, Nicolas Bondu (Apec) publie une interview de Pierre Lafon, venu présenter le portail mis en place par sa société Mac2C pour le compte de la Métropole Nice Côte d’Azur (NCA), désireuse de constituer un vivier de candidats pour les besoins en recrutement des entreprises locales. Avec un souci d’efficacité constant, le portail propose aux recruteurs plusieurs modes de diffusion des annonces : par affichettes « sans contact » sur les lieux publics, tags NFC sur les abribus, ou encore appli mobile. La géolocalisation est, bien entendu, partie intégrante de l’application.

Le gros + : la fonctionnalité qui permet de faire apparaître les annonces consultées en surimpression de l’image de la caméra des smartphones des candidats nomades. Une solution qui revendique allier simplicité, efficacité, et rapidité. Les recruteurs pourraient ainsi espérer taper dans l’œil de leurs cibles. 

be kind rewind

Le -  :  On pourra toutefois regretter la très fastidieuse étape consistant à remplir le questionnaire candidat, ainsi que le manque d’interactions candidat/recruteur. Finalement le process consiste principalement en ce que le recruteur pousse ses annonces vers une population cible.

Un frein qui placerait, selon Id-Carrières, le recrutement mobile dans une logique (trop ?) proche de celle des jobboards et assez éloignée de celle qui prévaut sur les réseaux sociaux : plus interactionnelle et moins normative. Rewind ?? ;)

 

La Marque Employeur n’a pas froid aux yeux !

Du microscope…

Après que se sont succédés les définitions de la Marque Employeur sur tous les fronts,  blogs,  tweets possibles et imaginables, certaines sources restent intarissables et quelques approches sont donc sorties du lot cette semaine et proposent de nouvelles façons d’appréhender la question de la Marque Employeur. Si Vincent Berthelot aime à «  l’analyser avec une préoccupation interne, au regard des réseaux sociaux internes et du dialogue social «  et résume son approche par : « Employee first, job applicants second », en mettant l’accent sur l’alignement entre les pratiques et les valeurs de l’entreprise, Jean-Christophe Anna, lui, casse carrément les codes.

Il propose, en effet, une audacieuse et intrigante « Anatomie de la Marque Employeur » en présentant le concept de manière organique. Et en résumé, ça donne ça :

5 éléments

  • Identité Employeur = ce qu’est l’entreprise, son ADN

  • Promesse Employeur = ce que veut l’entreprise, son cerveau
  • Émotion Employeur = ce que vivent et ressentent les collaborateurs, son cœur
  • Communication Employeur  = ce que l’entreprise dit d’elle, son apparence physique
  • Marketing Employeur  = l’animation de la marque employeur par les collaborateurs de l’entreprise, son sang, sa vie
  • Image Employeur (ou Réputation Employeur) = ce que les autres pensent et disent de l’entreprise, sa réputation

La Marque Employeur serait une sorte de 5ème élément, somme des 4 autres : identité + émotion + promesse + image.

 

… au grand angle hollywoodien ?

De son côté, Anne Pestel exhorte les entreprises à sauver leur Marque Employeur et  leur propose pour cela de l’étudier à travers un focus sur les stagiaires. Ce billet fait donc écho à la sortie du film éponyme, relatant l’histoire de 2 quadras qui repartent à zéro et vont tenter leur chance en tant que stagiaires chez Google. Un sympathique exercice d’autopromotion et de Marque Employeur de la part du géant d’internet.

lumière

Mais tout le monde ne peut pas s’offrir ce gigantesque coup de projecteur hollywoodien, évidemment ! Et dans la Guerre des Talents, les PME-TPE feraient donc figure de parent pauvre face aux grandes entreprises qui  redoublent de créativité et de ressources pour rendre plus « glossy » leurs promesses aux candidats. 

C’est sans doute avec un recrutement social, responsable et durable que les petites organisations pourront tirer leur épingle du jeu.  Et Constant Calvo de conclure : «  Nul doute que la guerre des talents se jouera aussi, quelle que soit l’arme qu’on aura choisie, RSE ou marque employeur, sur le terrain des réseaux sociaux numériques. À ce jeu-là, il n’est pas dit que les grandes entreprises aient le dernier mot. » 

 

Nous voilà donc plus avancés de quelques pas dans notre quête de connaissance des nouvelles pratiques de Recrutement. Nous tenterons de continuer et, dans ce sens, nous vous proposerons bientôt une plongée initiatique au cœur de l’Expérience CandidatD’ici-là, n’hésitez pas à partager (à l’oeil ! ;)) vos connaissances et intuitions !

 

The following two tabs change content below.

Jennifer Boukris

Chef de projet Evénementiel & Marketing RH chez Link Humans
Jennifer travaille chez Link Humans au terme de son Master 2 en GRH du Cnam. Riche d'un parcours atypique qui l'a menée du spectacle vivant aux Ressources Humaines, Jennifer a choisi de se consacrer aujourd'hui aux enjeux des RH 2.0, du Recrutement Innovant et du Marketing Employeur

Derniers articles par Jennifer Boukris (voir tous)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>