#rmsbook

#rmsbook
Recruteurs et candidats au défi du Recrutement innovant !
Par : Jennifer Boukris
0
california-parachutistes-580x250
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Facebook5Share on Google+0Share on Viadeo0

Recruteurs et candidats ont du pain sur la planche pour relever les défis que leur offre cette rentrée survitaminée. Action, innovation, créativité, présence sociale… sont au programme. Le recrutement innovant n’est plus une option !

 

Hackathons, challenges et « battles » : le Recrutement 100% live, 100% action

Tendance lourde, mode saisonnière ou hasard de calendrier ? Cet automne on passe à l’action dans le Recrutement.

Trois compétitions font l’actualité :

Côté candidats :

  • Battle dev : 1er octobre. RegionsJob organise, avec l’aide Codingame, sa première « Battle dev ». Des développeurs s’affronteront sur des langages de programmation choisis et des exercices imposés. Les meilleurs recevront des lots, et pourront surtout entrer en contact avec les entreprises participantes de leur choix. Une jolie opportunité pour les entreprises qui peinent souvent à trouver des profils IT. « En s’associant à l’événement les entreprises, montrent qu’elles sont ouvertes à des profils atypiques sans pré-requis de diplôme, de formation ou de parcours-type« , explique RegionJob.  Une manière de sortir du lot et d’attirer à elles les nouveaux talents. Elles recevront à l’issue de la « battle » les résultats des développeurs qui les auront choisies et pourront donc juger sur pièces les candidats potentiels. Pour les développeurs, souvent exigeants car très sollicités, c’est une une forme ludique d’évaluation de leurs compétences professionnelles et un cadre privilégié pour networker utilement.

Batlle dev par RegionsJob

 

  • Le meilleur dev de France : 10 octobre. Même principe que précédemment. Des développeurs, une série d’épreuves, divers langages de programmation …et beaucoup d’adrénaline. L’événement aura lieu dans les locaux de l’Ecole 42, créée par Xavier Niel avec l’ambition de faire de cet établissement, gratuit pour les étudiants, un nouveau vivier de talents digitaux. Une philosophie et une approche un peu différentes de Battle dev, en revanche, puisque Le meilleur dev de France offre 10 000 €  au vainqueur du concours et une soirée open-bar pour tous les participants à l’issue des épreuves. 😉

Ecole 42 - Meilleur dev de France

Côté recruteurs :

  • Challenge sourcing #rmsconf : 15 octobre. Les recruteurs ne sont pas en reste, puisque le Challenge sourcing #rmsconf lancé la semaine dernière, avec le concours de Benoît Bliard, leur permet également de nourrir leur goût pour la compétition. Opérateurs booléens et matière grise seront au rendez-vous !  Une pré-sélection d’abord, avec une épreuve online en 11 questions. Les 3 meilleurs seront invités à la finale qui aura lieu devant le public de l’espace Pratique de #rmsconf. Pour les prix, de la visibilité et du networking avant tout : une interview pour le site Focus RH et un article sur ce site à l’issue de l’événement. Vous avez jusqu’au 27 septembre 2013 à minuit pour participer et devenir peut-être le Meilleur Sourceur de France ! 🙂

Challenge sourcing #rmsconf

 

Réseaux sociaux et recrutement : match nul ? 

Geoffrey Dirat d’Expectra a confronté Marie-Pierre Fleury et Laurent Brouat dans un débat sur la question :  » le Recrutement a-t-il saisi l’opportunité des réseaux sociaux ? » Un échange d’idées, plutôt qu’une confrontation. Deux points de vue qui se complètent finalement.

Match nul

  • Marie-Pierre Fleury défend la thèse du « NON, candidats et recruteurs ont gardé leurs vieilles habitudes ». Elle soutient que, malgré l’arrivée des réseaux sociaux, les pratiques de sourcing et de sélection n’ont pas tellement changé. Les recruteurs devraient profiter des profils en ligne pour repérer et s’attacher davantage aux « compétences et aptitudes personnelles ». De leur côté, les candidats ne jouent pas le jeu, se contentent de transposer le contenu de leur CV papier sur leurs profils sociaux  et se lancent trop souvent dans une course aux contacts non qualifiés.
  • Laurent Brouat, pour sa part, pense que « OUI, mais [qu’il] faut nécessairement un temps d’adaptation« .  Il exhorte les recruteurs à « prendre le train en marche ». Pour Laurent, pas d’autre choix que ceux-là : « Apprendre sur le tas ou se faire former ». Optimiste, il croit que les entreprises sont en train de prendre conscience qu’elles ne peuvent plus se contenter de poster des annonces et d’attendre.  Elles doivent désormais aller davantage vers le candidat et cela passe par une présence sociale.

 

6 secondes pour convaincre : cap ou pas cap ?

Se présenter en 6 secondes ? Une performance pour le candidat, un rêve pour le recruteur !

Chiche ! Certains ont relevé le défi en créant un mini-CV vidéo sur Vine, réseau social créé en 2012 et petit frère vidéo de Twitter (qui l’a d’ailleurs racheté début  2013 juste avant son lancement).

Surfant sur la mode du CV vidéo et la généralisation du mobile au quatre coins du monde, quelques uns se sont penchés cette année avec intérêt sur Vine pour en faire un outil  du Recrutement innovant.


Anne Pestel analyse cette nouvelle tendance et nous présente quelques initiatives d’entreprises et de candidats créatifs qui se sont lancés dans cette drôle d’aventure.

Quel intérêt pour le recruteur ? Anne met en avant 2 axes :

  1. Attirer les Talents de manière originale
  2. Permettre aux Talents de s’exprimer autrement

Elle précise toutefois que Vine n’est peut-être pas adapté à tous les secteurs d’activité. Aux entreprises de savoir se positionner pour tirer profit de cet outil au mieux. L’agence de pub DDB Bruxelles en est un bon exemple, avec sa campagne de recrutement lancée dans le train DDB Express.

Côté candidat, les « Visumés » ne feraient pas toujours l’unanimité. La difficulté est de réussir à rester original et à jouir d’une certaine viralité, une fois passé l’engouement des débuts. En France, les RH ne sauraient pas toujours accueillir avec enthousiasme l’originalité, nous prévient Anne. Mais ça vaudrait peut-être le coup de tenter quand même l’expérience dans des secteurs un peu « pointus » et créatifs.

Alors ? Recruteurs, qui pour démentir Anne ? Candidats, qui s’y colle ?

 

Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Facebook5Share on Google+0Share on Viadeo0
The following two tabs change content below.

Jennifer Boukris

Chef de projet Evénementiel & Marketing chez #rmstouch
Riche d'un parcours atypique qui l'a menée du spectacle vivant aux Ressources Humaines, Jennifer a choisi de se consacrer aux enjeux des RH 2.0, du Recrutement Innovant et du Marketing Employeur. Elle travaille chez #rmstouch en tant Chef de projet Evénementiel et Marketing, et co-organise notamment #rmsconf (recrutement mobile & social conférence > www.rmsconf.com) à Paris et à Lyon.

Derniers articles parJennifer Boukris (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *