#rmsconf #rmsnews #rmstouch

#rmstouch #rmsconf #rmsnews
Refer Me Please, le nouveau réseau social de cooptation
Par : Pierre-Gaël Pasquiou
1
refermeplease
Tweet about this on Twitter67Share on LinkedIn154Share on Facebook45Share on Google+3

Cela fait quelques années que je connais Benoit Anger de Skema Business School et lorsqu’il m’a contacté pour me parler d’un tout nouveau service lancé par un ancien étudiant de son école, forcément j’ai eu envie d’en savoir plus et de partager tout ça avec vous ! J’ai donc échangé avec Kévin qui vient de lancer Refer Me Please.

.

Bonjour Kévin, est-ce que tu peux commencer par nous en dire un peu plus sur toi ?

Bonjour Pierre-Gaël ! Qui suis-je en quelques mots : j’ai 28 ans, diplômé de Skema Business School avec un Master en management et de la North Carolina State University avec un master of science en commerce international. A la fin de mes études, je suis parti sur Dublin pour travailler chez Google en tant que chargé de comptes pour les annonceurs AdWords et YouTube sur le marché français. Au bout de 3 ans, j’ai décidé de quitter mon emploi et de lancer ma startup, tout en restant à Dublin.

Kevin Bosc

.

Tu as récemment lancé Refer Me Please, en quoi cela consiste ?

Refer Me Please est un nouveau réseau social permettant de connecter des candidats avec des employés afin de procéder à du recrutement par cooptation. Le principe est simple : les candidats et employés s’inscrivent sur le site et remplissent leur profil. Les employés auront alors la possibilité de procéder à la recherche de candidats potentiels pour leur entreprise en mettant en place des filtres, tels que : domaine d’expérience, nombre d’années d’expériences, langues parlées, etc.

Après application de ces filtres, ils auront alors accès à une base de données de candidats correspondant aux critères sélectionnés. Si un profil leur plaît, ils pourront tout simplement se connecter à ce candidat, ce qui enverra une notification directement à celui-ci lui signalant qu’il a été repéré. Du côté des candidats, ceux-ci auront accès à un tableau de bord afin de voir leur popularité.

.

Pourquoi avoir décidé de proposer ce type de service ?

Pendant mes 3 années chez Google, je me suis aperçu qu’il y avait un véritablement engouement de la part des employés lorsqu’il s’agissait de trouver le candidat idéal pour le poste à pourvoir. De même dans d’autres entreprises telles que Facebook, AirBnB, etc.

Cependant, il n’était pas rare de recevoir des centaines de candidatures non qualifiées lorsque l’offre était postée sur les réseaux sociaux. J’en suis donc venu à la conclusion qu’une plateforme mettant en relation les deux parties de manière facile et efficace, en permettant d’éliminer les candidatures non qualifiées, serait intéressante. C’est de là que Refer Me Please est né.

RMP-blog-header

.

Le site est encore tout jeune, mais est-ce que tu peux partager avec nous quelques chiffres ?

Le site est en effet tout jeune puisque la bêta est sortie mi-juin et que le site définitif devrait sortir mi-juillet. Au niveau des chiffres, nous enregistrons une bonne croissance en terme d’utilisateurs puisqu’en 2 semaines, plus de 400 personnes se sont inscrites sur le site, que ce soit des employés de grandes entreprises telles que Google, LinkedIn, IBM, Dropbox, etc., et des candidats à fort potentiel, certains issus de grandes écoles comme Stanford par exemple.

Depuis le lancement de la version bêta, nous comptabilisons des visites dans plus de 60 pays avec en top 3 la France, l’Irlande et les USA, et plus de 10 000 pages vues. Concernant notre clientèle principale, celle-ci est composée de personnes âgées entre 23 et 34 ans, récemment diplômées ou en recherche de nouvelles opportunités après plusieurs années d’expérience professionnelle.

.

Quel est l’intérêt pour un recruteur d’utiliser un service de ce type plutôt que le moteur de recherche de LinkedIn ?

Même si effectivement notre service peut être utilisé par des recruteurs, celui-ci s’adresse principalement aux employés. Le fait d’impliquer l’employé dans le processus d’embauche permet alors non seulement au service des ressources humaines de réduire ses coûts liés au recrutement et sa charge de travail, mais également de s’assurer que la personne en lisse pour le poste corresponde aux critères de l’entreprise et à ses valeurs. De plus, contrairement à un moteur de recherche comme LinkedIn toutes les personnes inscrites sur le site sont actives, que ce soit dans la recherche d’un emploi ou dans la volonté de coopter de nouvelles personnes.

screenshot employee search

.screenshot candidate dashboard

.

Sur le site, il est signalé que c’est gratuit pour le candidat et pour les recruteurs. Du coup quel est le business model ?

Le site est pour le moment 100% gratuit afin que nous puissions construire notre base d’utilisateurs et atteindre une masse critique. Le concept étant celui d’un réseau social, une communauté, sans un certain nombre d’utilisateurs, notre service ne peut fonctionner. Une fois la masse critique atteinte, nous allons alors introduire des fonctionnalités payantes, que ce soit auprès des candidats avec des comptes premium, mais également auprès des entreprises en leur proposant de déposer directement des offres d’emploi sur le site. Nous ferons également une place aux agences de recrutement qui ont une part importante dans les stratégies de recrutement.

.

Côté candidats, quelle est la stratégie utilisée pour les inciter à rejoindre cette plateforme ?

Côté candidats, nous capitalisons sur le fait que le processus de recrutement par cooptation augmente leurs chances d’être recrutés. De plus, ayant de nombreuses entreprises à forte reconnaissance internationale et jouissant d’un bon positionnement dans les “Best Places to work for” en 2015, nous jouons sur la carte ‘Accessibilité’ en les mettant en relation directement avec les employés. Nous utilisons énormément les réseaux sociaux, notre réseau mais également les services carrières des grandes écoles pour les jeunes diplômés.

.

Et côté professionnels du recrutement ?

Côté employé, cela est complètement différent. Souvent, les employés sont habitués à poster les opportunités sur les réseaux sociaux traditionnels, tels que Facebook, LinkedIn ou encore Twitter. Nous leur montrons donc que Refer Me Please leur permet, d’une façon plus simple et plus efficace, de trouver les bons candidats, sans avoir à recevoir de nombreuses candidatures non qualifiées. Etant basés à Dublin, nous utilisons également beaucoup notre réseau puisque de nombreuses entreprises internationales ont leur siège européen, notamment dans la Silicon Valley dublinoise, Grand Canal Dock.

.

Quelles sont les prochaines fonctionnalités à venir ?

Nous allons ouvrir le site du côté des candidats afin que ceux-ci puissent activement montrer leur intérêt envers une entreprise. Ils auront alors la possibilité de postuler de manière fictive pour une entreprise, ce qui signalera alors aux employés de cette entreprise concernée qu’une personne est intéressée. Ils auront alors en charge de décider si oui ou non la personne est à recommander. Nous allons également ouvrir la plateforme aux autres systèmes d’identification, tels que Facebook et Google, afin de donner la chance aux personnes n’ayant pas de profil LinkedIn de pouvoir accéder au service.

Nous allons également développer une application mobile afin que le service soit disponible de partout et puisse être une plateforme accessible à n’importe quel moment de la journée.

D’autres fonctionnalités sont également à venir, mais je ne peux en parler pour le moment !

Merci Kevin !

 

Vous avez créé une innovation dans le recrutement, le marketing employeur ou le campus management ? Contactez-nous pour que nous en parlions ici-même : contact@rmstouch.fr.

Tweet about this on Twitter67Share on LinkedIn154Share on Facebook45Share on Google+3
The following two tabs change content below.

Pierre-Gaël Pasquiou

Responsable Partenariats et Business Development chez #rmstouch
Pierre-Gaël travaille chez #rmstouch en tant que Responsable Partenariats et Business Development. Il forme également les BAIP des Universités et des Ecoles dans le cadre de l’utilisation des médias sociaux pour l’insertion professionnelle.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *