#rmsbook

#rmsbook
Site Carrières, Médias sociaux, Mobile : le Recrutement en mode multicanal !
Par : Jean-Christophe Anna
0
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn2Share on Facebook0Share on Google+0Share on Viadeo0

Interview d’Antoine Lhosmot par Jean-Christophe Anna

Le Recrutement et le Marketing employeur ne se limitent plus au seul site carrières et fonctionnent aujourd’hui en mode multicanal : page carrières sur Facebook, site ou application mobile, présence sur Viadeo, Linkedin ou Twitter …

A l’occasion de la publication par le Cabinet d’Etudes Potentialpark de son palmarès annuel, j’ai rencontré Antoine Lhosmot pour décrypter avec lui les grandes tendances !

 

Antoine, tu es Responsable du Développement de Potentialpark en Europe. Peux-tu nous présenter Potentialpark et ton rôle ?

Potentialpark est un cabinet d’études suédois, basé à Stockholm. Depuis maintenant 10 ans nous y évaluons la qualité des outils de communication que les recruteurs mettent en ligne pour interagir avec de potentiels candidats. Cela a donc commencé et continue avec les sites carrières des entreprises, mais s’étend aujourd’hui sur de nombreux canaux. Je dirige les activités de Potentialpark pour la France et la Suisse tout en étant membre de l’équipe de direction qui se penche sur les futurs développements internationaux du recrutement et donc de nos activités.

 

Quels sont les différents classements réalisés par Potentialpark ?

Nous avons cette année cinq palmarès. Le plus connu est le TEWeB, Top Employer Web Benchmark, qui classe depuis dix ans les meilleurs sites carrières d’entreprises. Depuis trois ans, nous nous sommes penchés davantage sur l’expérience du candidat en ligne lorsqu’il postule et publions donc l’étude APOLLO, Applying Online and Loving it. Cette année, nous avons publié pour la première fois des études relatives à deux phénomènes qui ont explosé en 2011 : le mobile (M-Com) et les pages carrières Facebook (S-Com). Enfin, afin de refléter le besoin de s’adapter à des candidats devenus multicanaux, l’étude OTaC, Online Talent Communication, met en avant les meilleurs communicants en ligne, de leur classement TEWeB à leur présence sur Twitter et LinkedIn en passant par leurs classements APOLLO, S-Com et M-Com.

 

Comment sont établis ces classements, sur quels critères se font les évaluations et par qui ?

Chaque année nous mettons en place une liste de critères – 187 cette année – basée sur nos échanges avec les recruteurs durant les 12 mois écoulés, les dernières tendances observées et les avis d’étudiants et jeunes diplômés réunis en panels de perception et en focus groups. Une fois cette liste mise en place, nous demandons aux étudiants et jeunes diplômés de pondérer ces critères via un questionnaire en ligne relayé par notre réseau d’écoles et universités partenaires. En parallèle, les équipes Potentialpark procèdent à l’audit des sites carrières et autres canaux de communication suivant la même liste de critères et de définitions. La mise en commun des audits et de la  pondération des étudiants nous permet d’obtenir les classements.

 

Tu as présenté début février à Paris, Francfort et Londres le Palmarès Potentialpark 2012. Quels en sont les principaux enseignements ?

En essayant d’être très bref, je dirais que le site carrières de l’entreprise reste de loin la porte d’entrée principale et le lieu où candidats préfèrent rechercher de l’information carrières. Toutefois, cette prépondérance s’accompagne d’une recherche plus variée, plus panachée avec, entre autres, l’utilisation des réseaux professionnels qui ont été plébiscités, et Facebook, rejeté en bloc il y a un an, et séduisant un quart de nos répondants cette année. Enfin le mobile va aussi beaucoup changer la donne puisque 17% des étudiants l’utilisent déjà dans leurs recherches d’emploi et de carrières tandis que 61 autres pourcents se disent prêts à le faire très prochainement.

 

Quels sont les pays les plus en avance en matière de communication Recrutement et de Marketing Employeur ? Quelles sont les grandes différences entre les marchés Français, Allemand et Anglais ?

En Europe, je dirais que les recruteurs allemands ont toujours une longueur d’avance avec des sites carrières d’une grande qualité mais aussi une volonté de se lancer dans les réseaux sociaux et le mobile sans trop de réticences. Les États-Unis sont bien entendu très au fait des dernières trouvailles en termes de réseaux sociaux tandis que l’Angleterre apparaît comme créative en terme de campagnes de recrutement. Mais cette observation est surtout valable pour les projets internationaux dirigés depuis Londres. Les recruteurs purement britanniques se montrent en réalité bien plus traditionnels voire statiques que les grands recruteurs français. Avec de nombreuses refontes et des pratiques originales, la France n’a pas à rougir même si l’écart avec nos voisins outre-Rhin est toujours là.

 

Quels sont les « lauréats » qui ont retenus particulièrement ton attention ? Pourquoi ?

Quels sont tes coups de cœur dans les différentes catégories ?

Si je devais mentionner quelques recruteurs qui m’ont surpris par leur audace, je nommerais Accor pour la qualité et l’interactivité de son site carrières mais pas seulement, c’est une excellente plateforme pour postuler qui attend le candidat par la suite. Je pense aussi spontanément à BNP Paribas pour être sorti des sentiers battus avec sa plateforme d’échange Backstage et son application de coaching interview Dr Job. C’est également un plaisir de voir l’Armée de Terre faire bouger les cartes et faire preuve d’une présence multicanale unique. On doit mentionner ici leur site carrières 100% mobile d’une grande qualité. Beaucoup d’entreprises en seront dotées prochainement mais ils resteront les premiers à l’avoir mis en place aussi bien. En parlant de premiers, il est bien entendu important de souligner le travail de La Poste qui s’impose cette année comme un acteur sur lequel il faut compter. Ils sont les premiers à avoir interfacé leur ATS avec les réseaux Viadeo et LinkedIn pour pré-remplir les formulaires en ligne. Ils ont également développé tous ces efforts en respectant des contraintes accessibilité très fortes, ce qui est un grand défi pour la grande majorité des entreprises que je côtoie. Dernier mot à propos d’un premier, d’un pionnier : Orange a montré l’exemple dans son domaine d’expertise : le mobile et les applications carrières, avec Orange Jobs.

 

A quels types de fonctionnalités, de conseils ou de détails es-tu sensible sur un site carrières, un blog, une appli mobile ou une présence sur les médias sociaux ?

L’aspect crédible de l’information était déjà clé pour le succès d’un site carrières. Il est aujourd’hui l’unique raison de vivre d’une présence sur les réseaux sociaux. Les étudiants y viennent pour trouver une interaction, un ton différent et complémentaire. D’où l’importance de faire confiance aux collaborateurs responsables de cette interaction et surtout d’être nombreux, organisés et motivés pour ce nouveau défi.

Enfin, je dirais que l’importance des phrases courtes, simples et pragmatiques est renforcée par la complexification des outils et de la communication multicanale. Il peut s’agir d’un guide du candidat avant qu’il ne se mette à postuler en ligne ou d’une courte introduction sur le pourquoi de la présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Ces éléments paraissent d’une simplicité déconcertante mais sont aujourd’hui quasiment absents des sites carrières.

 

Quelles sont les grandes tendances qui se dessinent pour les prochains mois ?

Le premier défi à venir sera celui du nouveau Facebook ! Il est évident qu’en se rendant sur Facebook, les recruteurs peuvent jouir d’un outil sans coût de développement avec une forte visibilité. Toutefois, on n’en contrôle pas les évolutions. En voici la preuve !

Une grande tendance à suivre sera le passage au mobile. Que ce soit avec un site mobile qui s’imposera prochainement pour tous ou d’une application mobile qui se posera en outil de différenciation et d’une plus forte personnalisation de la relation candidat-employeur. Après Orange, BNP Paribas, l’Armée de Terre et EDF, j’attends avec impatience de voir les suivants qui, en 2012, seront encore considérés comme des précurseurs avant que cela ne devienne la norme. Il y a encore de la place pour faire le buzz auprès des potentiels candidats mais plus pour longtemps !

Enfin, en espérant pour les recruteurs que les fusions et acquisitions se calment un peu dans le monde des ATS, je pense que la connectivité entre les systèmes de gestion de candidature et les réseaux sociaux professionnels deviendront une tendance forte. La Poste en a fait la preuve avec son système RFLEX. Taleo commence à proposer des fonctionnalités du même type en ayant signé un partenariat avec LinkedIn l’an dernier. Je ne crois toutefois pas à la candidature en un clic qui appauvrirait l’expérience du candidat et celle du recruteur. Je pense que cette compatibilité des supports permettra de rendre les questions communes à toutes candidatures moins fastidieuses, répétitives et opaques, sans empêcher d’y adjoindre des questions plus spécifiques à l’entreprise qui recrute ou au poste en particulier.

 

Merci Antoine !

 

Potentialpark OTaC2012 rankings and media releases available here.
Retrouvez Antoine sur Twitter: @antoinelhosmot & #OTaC2012

Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn2Share on Facebook0Share on Google+0Share on Viadeo0
The following two tabs change content below.
Maitre Jedi de #rmstouch, Jean-Christophe est passionné par l'innovation et la prospective dans les relations recruteur-candidat et entreprise-collaborateur. Auteur du livre "Recrutement : du Papier au Robot - 30 ans d'évolution de 1995 à 2025", il a créé l'événement #rmsconf en 2011. Président de CREDIR Transition depuis son Burnout en 2015, il est avec Jean-Denis Budin à l'origine du concept de Qualité de Vie Globale (#QVG = Santé + #QVT + #QVHT).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *