Bonne année 2017

#rmstouch #rmsconf #rmsnews
Talents rares et marketing des RH : deux incontournables !
Par : OlivierJaskulke
0
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn7Share on Facebook4Share on Google+0

par Olivier Jaskulké

Les talents rares, « mais qu’entendez vous par là ? »

Voici un des thèmes essentiels de l’activité de sourcing. Jamais contesté, très largement commenté, analysé, considéré comme une variable clé, bref, il fait l’objet de mille attentions ou mises en garde.

C’est évidemment un axe de segmentation essentiel. Concrètement, il s’agit de la difficulté, variable selon les postes et leur localisation (j’insiste !), à obtenir des profils qualifiés.

Or, ce thème ne porte pas, loin s’en faut, que sur les figures classiques du genre : les fameux experts en sécurité ou en virtualisation du SI, les développeurs Java J2E, les as de la réglementation financière ou les professionnels confirmés, multilingues, bien diplômés et à l’expérience internationale fournie présentés par les cabinets de conseil en stratégie…

Ce dernier segment est pourtant très mis en avant. Normal, me direz vous :  il porte sur des profils élitistes, positionnés à des fonction de décision ou d’influence. Il est aussi un porteur d’image – et de prestations à forte marge – pour les spécialistes du genre.  L’analyse de ce marché étroit est surtout intéressante par les tendances qu’elle met en lumière.
(Je ferai un billet spécifique sur ce thème)

Sortons de la vision élitiste !

D’autres profils, souvent plus modestes, font aussi partie de ces points critiques et un déficit peut constituer de véritables goulets d’étranglement. On peut citer des profils de techniciens, rarement sous les feux de la rampe, mais dont le rôle est essentiel (Pour des opérateurs telecom, de l’énergie ou pour les ascensoristes, par exemple).
Effet de la désindustrialisation, et de la réduction de filières professionnelles complètes ? Sans doute. Beaucoup d’écrits figurent sur ce sujet.

Mais bien d’autres métiers sont considérés comme rares : les médecins du travail, les commerciaux nomades, par exemple, complètent cette palette trop souvent présentée de façon élitiste.

Là encore, l’image est déterminante

La rareté tient également à la perception d’une entreprise (son image employeur) : au-delà des questions globales de notoriété et d’image, de la crédibilité de la promesse et de la confiance inspirée, sur quels métiers est-elle (re)connue ?
Ainsi, une très belle marque de l’Industrie Agro Alimentaire, si elle trouvera globalement son bonheur dans les profils marketing / vente, ses métiers « phares », sera sans doute confrontée à des situations plus tendues pour le sourcing de profils pour l’exploitation, (en gros ses usines ) ou la R&D.

La question est évidemment plus cruciale pour des petites sociétés peu connues, qui, malgré de très beaux actifs (brevets, position de marché, etc) peuvent rencontrer des difficultés à attirer. Les réseaux sociaux leurs offrent de nouveaux champs !

Des RH au marketing : comment bien percevoir son marché ?

Les recruteurs RH, qu’ils soient internes ou externes, ne sont que des prestataires au service d’une entité opérationnelle, en recherche d’un profil parfois providentiel pour arriver à boucler les hypothèses de son fameux business plan !

En d’autres termes, pour identifier votre profil, voici votre défi (si vous l’acceptez bien sur) :

  1. Arriver à réconcilier une ambition dans le recrutement (on a besoin d’un profil qui va faire nous avancer) et le réalisme de cette demande (toutes ces compétences existent-elles dans une seule main ?)
  2. Si cette personnes existe, pourquoi aurait-elle envie de nous rejoindre ? Que justifie cette prise de risque ? Autre domaine où le marketing RH prend tout son sens.

Parfois, le rôle du recruteur / sourceur sera de faire accepter une réalité de marché, message parfois difficile car peu favorable ni valorisant pour le donneur d’ordre, et  potentiellement contradictoire avec le plus évident sens commercial ou politique.

Renforcer ce rôle délicat peut être une des voies de développement des cabinets de recrutement. Confrontés à un marché difficile, hyper concurrentiel et attaqué par l’accessibilité des outils de sourcing, ils peuvent ainsi consolider des éléments de différenciation et de valeur délivrée. Mais ce sujet, comme d’autres, sera abordé lors de l’incontournable  #TruParis

A suivre !

@Olivier_jas

Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn7Share on Facebook4Share on Google+0
The following two tabs change content below.

OlivierJaskulke

Responsable Sourcing et Diversité pour Orange

Derniers articles parOlivierJaskulke (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *