#rmsconf #rmsnews #rmstouch

#rmstouch #rmsconf #rmsnews
« Strateging » : Pourquoi et comment stratégiser son sourcing ?
Par : Hugues Truttmann
1
checkmate-1511866_1920
Tweet about this on Twitter19Share on LinkedIn72Share on Facebook11Share on Google+3

 
“Strateging” est à la fois le mot-valise issu de la fusion des mots “stratégique” + “sourcing” et l’haplologie du verbe anglais “strategizing” c’est-à dire “stratégiser”.

Vous l’aurez compris, il va être question de l’approche stratégique du sourcing.

Un constat : les outils de recherche et de sourcing à sont de plus en plus “user-friendly” : Le moteur de recherche avancée de Google génère automatiquement des opérateurs booléens, breedR, par exemple, permet d’avoir accès à des formules booléennes pré-formatées.

Par ailleurs, nous sommes et allons être de plus en plus “éduqués” à l’utilisation optimale de ces outils dont les algorithmes sont de plus en plus performants.

Dans les années à venir, l’enjeu pour un recruteur ne sera donc pas de connaître le vocabulaire booléen et les subtilités du moteur de recherche de tel ou tel réseau social. Cette approche tactique du sourcing deviendra naturelle et progressivement automatisée.

Par contre, le sourcing réduit à son niveau tactique, sans considérer la part stratégique s’avèrera rapidement inefficace et chronophage.

key-2114046_1920

 

Le sourcing stratégique ou “Strateging” est la clé.

Avant de démarrer un recrutement, il conviendra donc de stratégiser son sourcing, c’est-à-dire définir un plan d’action en fonction du profil recherché :

  • Choix des mots-clés
  • Choix des médias de recherche et de diffusion
  • Rédaction des annonces ou des messages d’approche
  • Elaboration des formules booléennes
  • Planification des actions

Chaque recrutement est différent et donne donc lieu à une stratégie différente.

girl-1339684_1920

Le plus important : le sourcing « n+x »

Le sourcing “n” que je considère comme “tactique” consiste par exemple, pour rechercher un développeur java à Strasbourg à utiliser par exemple la formule : “site:doyoubuzz.com -inurl:cv developpeur java strasbourg”, on pourra évidemment affiner cette recherche en poussant un peu plus loin les subtilités booléennes, que les formateurs de la team #rmstouch pourront vous transmettre lors d’une prochaine formation 🙂

Le sourcing n + x consiste à cibler le ou les niveaux hiérarchique au dessus du profil recherché. Dans le cas de notre recherche d’un développeur java, on pourra par exemple essayer la formule suivante : “site:fr.viadeo.com inurl:profile -inurl:search « directeur technique » java strasbourg” ou encore : “site:fr.linkedin.com inurl:in | inurl:pub -inurl:title -inurl:dir -inurl:jobs -inurl:jobs2 -inurl:job formateur java strasbourg”.

L’approche consiste, dans notre cas à accéder à des prescripteurs de candidats, plutôt qu’à un candidat directement. Tout l’art du recruteur sera d’obtenir des informations pertinentes des prescripteurs, voire des recommandations de candidats.

strategy-791197_1920

Le sourcing tactique c’est rechercher des candidats, le “strateging”, c’est sourcer des écosystèmes.

Un autre avantage non négligeable de cette méthode : Plus on va cibler de profils au niveau hiérarchique élevé, plus on va avoir de chances de transformer un cv, un profil, un contact en mandat : par exemple : “site:fr.viadeo.com inurl:profile -inurl:search president ssii paris”

Un bon recruteur est à la fois un bon tacticien ET un excellent stratège. L’un ne va pas sans l’autre.

Et n’oubliez pas : Un candidat est un recruteur, un recruteur est un candidat !

Tweet about this on Twitter19Share on LinkedIn72Share on Facebook11Share on Google+3
The following two tabs change content below.
Expert en recrutement. Hugues est un artisan-recruteur prospectiviste pour qui l’art du recrutement est le parfait mélange entre son attrait pour la philosophie taoiste, sa passion pour les Relations Humaines et son vif intérêt pour les technologies du numérique. Souhaitant désormais transmettre sa science du recrutement, Hugues collabore avec l'équipe #rmstouch depuis début 2016.

Un commentaire

  • Lecarpentier dit :

    Tout à fait d’accord avec cette analyse.
    Ce qui fait que le choix des prescripteurs devient également stratégique.
    Un « mauvais » prescripteur peut nous faire perdre du temps avec les profils ne répondant pas aux attentes du recruteur et nous faire passer à côté du (de la) « candidat(e) idéal(e) ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *