#rmsconf #rmsnews #rmstouch

#rmstouch #rmsconf #rmsnews
Le talent est avant tout une question d’environnement ! – #rmsconf 2017 par Valère Desmazières
Par : Valère Desmazières
0
ice-hockey-talent
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn55Share on Facebook4Share on Google+0Share on Viadeo0

 

J-14 avant la 7ème édition de l’événement Talents de l’année : #rmsconf bien sûr ! 🙂
Comme chaque année, nous publions, en amont de cette belle et grande journée, une série de tribunes sur la thématique principale de l’édition. En 2017, c’est « Talents : Acquisition, Intégration, Évolution » .

Nous vous invitons à (re)découvrir les 4 premières tribunes de cette nouvelle série :

L’humain au Coeur des innovations RH : human after all ! par Jérôme Armbruster (RegionsJob)

L’Inbound Recruiting va-t-il tuer le sourcing ? par Thomas Chardin (Parlons RH) et Guillaume Vigneron (La Super Agence)

« Talent Acquisition Manager » ou « Collaboration Catalyst Manager ? » par Frédéric Mischler (Humaineo)

Guerre des talents : les talents que vous vous arrachez ne sont pas les bons ! par Jean-Christophe Anna (#rmstouch)

Talents : du Candid’acteur au Collabor’acteur ! par Cyril Capel (CCLD Recrutement)

 

À mon tour…

Tout commence à la sortie d’un Meetup sur le recrutement où j’entame avec Mohamed Achahbar un débat passionné sur la place qu’occupe le talent et le travail dans la réussite. C’est ce jour là que j’entends pour la première fois parler de la théorie des 10.000 heures, selon laquelle n’importe quel individu deviendrait excellent dans une discipline, un art ou une technique après 10.000 heures de pratique.

 

C’est en forgeant qu’on devient forgeron

D’après cette théorie, le talent inné ou pré-déterminé n’existerait pas ou serait inutile.

Dans les années 1990, le psychologue K. Anders Ericsson, développe au sein de l’académie de musique berlinoise cette théorie des 10.000 heures. Il classifie les violonistes, en trois catégories, en fonction de leur niveau de maîtrise instrumentale :

  • Les solistes internationaux
  • Les violonistes de très bon niveau
  • Les professeurs de musique

Les résultats de son étude démontrent que les violonistes issus du premier groupe (les plus talentueux) ont systématiquement dépassé les 10.000 heures de pratique sur leur instrument alors que le second groupe se situe entre 5.000 et 10.000 heures d’exercice. Au sein du dernier groupe, aucun musicien n’a dépassé les 5.000 heures de violon.

L’étude est ensuite élargie aux basketteurs, aux romanciers, aux joueurs d’échecs et même aux criminels. Le constat semble clair : pour passer maître dans une discipline, un art ou une technique, il faut atteindre le seuil des 10.000 heures de pratique.

Dans son livre « Outliers » Malcolm Gladwell prend l’exemple des Beatles dont le talent légendaire s’expliquerait avant tout par les 270 concerts effectués avant même l’enregistrement de leur premier album. Ce nombre de prestations est impressionnant pour l’époque car il est supérieur à la majorités des groupes déjà connus à l’international.
Il en serait de même pour la réussite de Bill Gates et Steve Jobs qui dès leur adolescence ont effectué des heures incalculables de code sur les premiers ordinateurs à disposition du public. Bill Gates aurait effectué près de 1600 heures de programmation en moins d’un an, en se levant en pleine nuit pour accéder aux ordinateurs de l’université sur les créneaux « non réservés » entre 3h et 6h du matin.

Comme quoi, pour atteindre l’excellence, tout serait une question de travail !

 

Talent

 

Le talent, entre déterminisme et libre arbitre

 

La théorie des 10.000 heures contestée

« Il y a des choses qui dépendent de nous et d’autres qui ne dépendent pas de nous. » Épictète

On ne choisit ni l’époque à laquelle on vit, ni son pays, ni ses parents, ni l’éducation que l’on reçoit et les valeurs morales qui vont avec, ni enfin le milieu social dans lequel on grandit. On ne choisit pas non plus sa personnalité ou encore son propre caractère. C’est pourtant autant d’éléments qu’on ne maîtrise pas et qui conditionnent le développement ou non d’un ou plusieurs de nos talent(s).

En y réfléchissant bien et en tenant compte de ces éléments, nous ne serions donc pas tous égaux face à la théorie des 10.000 heures pour différentes raisons :

 

  •  10.000 heures représentent environ 5 années et demi de pratique à raison de 35h/semaine ou plus de 20 ans avec un entrainement de 9h/semaine. L’ampleur de l’investissement individuel est colossal et simplement impossible à réaliser seul. Afin de progresser efficacement sans se démotiver, le soutien de nos proches, d’un professeur, d’un mentor semble indispensable. C’est la raison pour laquelle, quand quelqu’un souhaite devenir excellent dans un domaine, il se fait souvent accompagner par des écoles ou programmes spécialisés.
  • Nous n’avons pas tous la chance de grandir dans une cellule familiale et un environnement propice au développement de nos talents. Certains parents poussent leurs enfants dans une voie qui ne leur convient pas ou les encouragent à abandonner leur vocation. Mozart est né dans une famille de musiciens et la musique a bercé sa vie depuis sa naissance. Qu’il ait eu ou non une prédisposition à l’oreille absolue est finalement moins importante que la qualité de l’environnement dans lequel il s’est construit.

 
talent-origine

 

 

Ces quelques exemples démontrent l’importance et l’impact que l’environnement d’une personne peut avoir sur le développement d’un ou de ses talent(s). Que l’on parle de musique ou de Hockey sur glace… c’est exactement la même chose en entreprise ! En effet, s’il n’est pas toujours possible d’agir directement sur le talent individuel, les RH sont bien responsables de l’environnement professionnel dans lequel évoluent leurs collaborateurs.

Et si finalement, la première mission du « développement des talents » était d’influencer positivement cet environnement professionnel afin de rendre propice l’expression et le développement de tous les talents ?

 

 
RDV dans quelques jours pour une nouvelle tribune.
Pour vous inscrire afin de participer à #rmsconf, le 10 octobre 2017 au Tapis Rouge à Paris, c’est ici !
Nous serions ravis de vous/te compter parmi nous. 😉

 

Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn55Share on Facebook4Share on Google+0Share on Viadeo0
The following two tabs change content below.

Valère Desmazières

Consultant & formateur en recrutement innovant chez #rmstouch
Valère est passionné de RH et a eu l’occasion de travailler dans le domaine du recrutement, du campus management et de la formation. Il a plus récemment été envoûté par la magie du recrutement innovant qui l’a poussé à rejoindre l’équipe #rmstouch en tant que Consultant et formateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *