#rmsconf #rmsnews #rmstouch

#rmstouch #rmsconf #rmsnews
Talentsoft présente Hello Talent
Par : Nicolas Galita
2
Hellotalent2
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn88Share on Facebook13Share on Google+3

Il y a environ un mois, quelques acteurs de l’innovation dans le recrutement recevaient une invitation d’Alexandre Pachulski, de TalentsoftJ’étais donc invité à un lancement encore un peu énigmatique (et d’ailleurs le suspense a été savamment entretenu jusqu’au dévoilement final). Dont acte.

 

 

 

Capture d'écran 2014-10-03 00.34.02

Un lancement en grande pompe

Mardi dernier était donc le jour J. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le lancement a été soigné ! Un cadre sublime (designé par Philippe Starck), des goodies qui ont fait des heureux et un intervenant dynamique, c’était un cocktail à l’américaine. Une vraie Keynote de lancement. Il ne manquait plus que des chauffeurs de salle ;-).


mama-shelter-paris-reception-2

2014-09-30 14.54.25

 

Au-delà du simple tri de CV, la construction d’une relation

Bref, vous l’aurez compris : un sans faute sur la forme. Venons-en donc au fond. Alexandre a commencé en dressant un constat sur le monde du recrutement, reprenant à son compte le fameux concept de guerre des talents. A cet égard, le but serait donc de pouvoir gérer cette relation aux talents, au delà du simple tri de CV puisque : 

« Les profils pénuriques ne candidatent pas ».

 2014-09-30 09.50.03

 

 Et c’est une problématique cruciale. L’industrie a investi beaucoup de temps et d’énergie à optimiser les systèmes de gestion de CV. On sait donc très bien gérer un processus de recrutement, à partir du moment où l’on reçoit les CV’s. Mais si on ne les reçoit pas ? Tout en se démarquant fortement de la position « le CV va mourir » (le contraire eût été étonnant pour un fournisseur d’ATS !), Talentsoft constate donc que son produit ne couvre pas efficacement cette situation qui est la norme sur les métiers pénuriques.

S’ensuit ensuite un constat sur le décalage entre la vitalité de nos environnements numériques personnels et ceux de nos environnements numériques professionnels.

«  C’est ce que Seth Godin appelle la révolution des amateurs professionnels : n’importe qui peut maintenant publier de la musique, critiquer un film, etc. » 

«  Etrangement, toutes ces choses se passent en dehors de l’entreprise. » 

«  Les applications B2C sont des produits d’une simplicité extrême » 

 Et c’est en partant de ce constat que Talentsoft a eu l’intuition de proposer un produit qui reprend les codes B2C : simplicité, collaboration, vitalité. Une application qui pourrait, contrairement à un ATS complexe, être utilisée par n’importe quel opérationnel (et pas forcément que les recruteurs). Et ce produit c’est Hello Talent.

 

Hello Talent : gérer ses talents autrement que par Excel

Hello Talent a pour vocation de remplacer tous les fichiers excel que l’on bricole à la main pour faire son suivi de chasse. Car, oui, Hello Talent s’inscrit dans une démarche de chasse. Oubliez le post and pray, l’application n’a pas été pensée pour interagir avec les jobboards (pour ça il y a les ATS).

En termes d’ergonomie et de design, rien de transcendant. On a clairement vu mieux, et Alexandre le reconnaît :

«  Tout en s’inspirant de ce qui fait dans le B2C, on est pas encore au niveau des applications les mieux designées. Mais on est quand même sur un vrai saut, comparées aux applications professionnelles du secteur »

Et en effet, la simplicité qui se dégage de l’outil (comparé aux usines à gaz que sont les ATS) suffit largement à faire la différence. « Ma mère a su l’utiliser ». D’autant plus qu’on vous prend astucieusement la main pour vous éviter le syndrome de la feuille blanche.

57afd88ea31204876c67f87809a582ab

 

Vous pourrez découvrir l’outil par vous-mêmes. Résumons tout de même les fonctionnalités. Premièrement, si l’on doit retenir une seule chose se sera la collaboration. Hello Talent est un outil collaboratif et c’est son axe principal. Tout le reste est secondaire. Vous avez donc un concept de communauté autour duquel tout va tourner. Pour faire simple, une communauté est un ensemble de profils (que vous avez agrégés) que vous mettez en commun (ou non) avec vos collègues. C’est l’atome d’HelloTalent. Tous les autres concepts en découlent.

 

PastedGraphic-4

 

Notamment, le système de tags qui va vous permettre d’étiqueter vos profils pour les rendre « cherchables » par vous et les autres membres de la communauté.

 

PastedGraphic-1

 

Notons un choix inhabituel puisque les tags généraux et les tags métiers ont été séparés en deux catégories distinctes. Ce choix de l’étanchéité est un vrai parti-pris idéologique. Tout le monde n’appréciera pas. Le grand avantage c’est qu’on obtient ainsi des résultats plus propres, sans interférence. L’inconvénient c’est qu’on perd en utilisabilité et qu’il suffit que les membres de la communauté ne soient pas disciplinés pour qu’il y ait mélange entre les deux catégories.

Ensuite, vient le traditionnel workflow où vous pouvez indiquer à quelle étape de la relation vous vous trouvez avec le profil en question. Notez que c’est la seule partie qui n’est pas modifiable par tous les membres de la communauté (seul celui qui l’a créée, le peut).

Enfin, l’ajout des profils se fait de deux manières. Soit vous êtes en relation LinkedIn avec le profil en question et vous pouvez le chercher directement au sein de l’outil

Soit vous ne l’êtes pas et il va falloir le « clipper » en un clic grâce à l’extension Chrome. Concrètement, vous vous rendez sur le profil Viadéo/LinkedIn/Google+/Twitter/etc cible, vous cliquez sur le clipper Hello Talent et il vous extrait les informations qu’il y trouve. L’opération marche sans aucun souci sur LinkedIn, pour le reste, le clipper fait tout juste le job. Il sera, sans aucun doute, l’objet d’une prochaine évolution.

Cerise sur le gâteau : l’outil est complètement gratuit ! (Jusqu’en janvier, avant d’introduire un modèle freemium)

2014-09-30 10.36.53

 

 

Les réactions de la salle

 Après une heure de présentation et de démo, deux interventions ont retenu mon attention. D’abord celle de Jacques Froissant qui a posé la question qui me brûlait moi-même les lèvres :

«  Quelle différence avec JustClip.it de Dokker ? »

Et en effet, la démarche est très similaire. Selon moi, les points différenciants reposent sur la priorité de conception. Justclip.it tourne autour, comme son nom l’indique, du clip. Et d’ailleurs il n’y a pas de comparaison possible entre le clip de Justclip.it et celui de Hello Talent. Celui de Justclip.it est à des années-lumières devant. En revanche, la proposition de valeur de Hello Talent est structurée différemment. Comme on le disait, tout tourne autour de la collaboration. Et, symétriquement, la partie collaboration de Hello Talent est à des années-lumières devant. Pour choisir entre ces deux excellents produits il va falloir vous poser la question de votre priorité : extraire rapidement des données via un clipper ou être capable de partager rapidement ces mêmes données ?

L’autre intervention m’ayant interpellé est celle de Nathalie Servier qui a pu essayer la version bêta de l’outil avec le reste de l’équipe de Babilou :

« On est fan du produit. On a observé que le sourcing redevenait un plaisir avec un outil aussi simple »

Et finalement, il n’y a pas de meilleure conclusion. Redonner le plaisir de gérer des talents à des recruteurs, c’est la plus belle promesse de Hello Talent.

 

Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn88Share on Facebook13Share on Google+3
The following two tabs change content below.
Nicolas travaille chez Link Humans en tant qu'expert du sourcing et du recrutement social. Fervent croyant en l'impact de l'innovation (dans le recrutement et ailleurs) c'est avec cette foi qu'il vous partage ses pensées et interrogations.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *