« Recruteur, tu crois être en train de recruter ? »

Peut-être es-tu en train de te demander : « Mais c’est quoi ce titre ? Cette question ? Quel en est le sens ? »

Pour introduire et illustrer mon propos, laisse-moi te plonger / replonger quelques instants dans l’une des séquences du film « Matrix ». Celle durant laquelle Morpheus et Néo sont connectés et projetés dans le programme de simulation de combat, l’équivalent du programme de réalité virtuelle de la Matrice. Morpheus vient de battre Néo au combat dans cet environnement virtuel :

Morpheus : « Comment t’ai je battu ? »

Néo : « Tu es trop rapide »

Morpheus : « Est-ce que tu penses réellement que ma rapidité ou ma force ont quoi que ce soit à voir avec mes muscles dans un endroit pareil ?… »

Morpheus (se penchant vers Néo, agenouillé et essoufflé) : « Tu crois être en train de respirer de l’air ? »…

Big Data Matrix

Et donc, par analogie, nous y voilà : « Recruteur, tu crois être en train de recruter ? ». Mais en fait, à bien prendre conscience de ce qui se joue concrètement et intrinsèquement dans « l’acte de recruter », tout n’est-il pas fondamentalement et à tous niveaux, une question de recherches, de corrélations et de traitements de données ?

Des données de candidats, disponibles et accessibles à ton œil, via des CV, des profils et contributions sur les réseaux sociaux, des résultats à des tests, etc. Des données verbales et non verbales émises par le candidat et que tu captes lors de l’entretien. Des données faisant alors l’objet de traitements conscients et/ou inconscients de ta part, pour filtrer, trier, sélectionner, t’interroger, questionner, décider. Autant de traitements de ces données, opérés par ton cerveau, et fondés sur ton expérience, tes habitudes de pensées, tes propres capacités cognitives, etc. ou dit autrement, tes propres « algorithmes cérébraux de traitement » développés et consolidés au cours du temps.

Matrix

« Recruteur, tu crois être en train de recruter… en fait au bout du bout, tu traites des données »

Ok, alors peut-être me diras-tu que certes, tu traites des données, mais, que ta capacité à le faire, ta capacité à prendre des décisions sur ces bases est à ce point complexe, qu’aucun algorithme et qu’aucune machine, quand bien même ils s’appuieraient sur des approches de Big Data et de Machine Learning, ne pourront jamais t’égaler, et qu’en tant qu’être humain tu seras toujours de la partie dans ton rôle actuel de recruteur.

Je te répondrai que j’ai appris à me méfier dans un monde tel que le nôtre, de nos croyances fondées sur des « jamais » et des « toujours »… Je te répondrai que je t’invite à visionner le TED Talk du champion américain au jeu Jeopardy, Ken Jennings, qui en 2011 « croisa » la route de Watson d’IBM et qui témoigne de son expérience et de sa prise de conscience :

« En 2009 j’ai reçu un appel de « Jeopardy » pour me dire : Ce n’est que le début, mais « IBM » nous a annoncé qu’il voulait créer un super ordinateur pour te battre à Jeopardy, est-ce que tu es partant ?…. Bien sûr j’ai dit oui, pour différentes raisons… j’étais confiant dans le fait que j’allais gagner ! J’avais suivi des cours sur l’intelligence artificielle et je savais qu’aucun ordinateur ne pouvait faire ce dont vous avez besoin de faire pour gagner à Jeopardy… comprendre les doubles sens,… déchiffrer le sens des indices… et j’ai pensé que cela allait être un jeu d’enfant,… que j’allais détruire l’ordinateur pour défendre mon espèce !… Mais au fil du temps, j’ai commencé à être un peu plus inquiet… j’ai vu un diagramme de dispersion sur ses performances à Jeopardy… des milliers de points représentaient les grands champions à Jeopardy… Au début l’ordinateur était très faible… mais ensuite la courbe commence à grimper et elle s’approche dangereusement du « nuage des gagnants »… j’ai vu cette courbe venir vers moi… et j’ai réalisé que c’était cela, quand le futur vient pour toi… Ce n’est pas le viseur de l’arme du Terminator… c’est une simple ligne qui se rapproche petit à petit de ce que tu sais faire… Et quand le jeu arriva finalement un an plus tard… Watson l’a largement emporté… et je me souviens avoir pensé : c’est fini. Je me sentais obsolète. Je me sentais comme un ouvrier de Détroit dans les années 80 qui regardait un robot faire son travail sur la chaine d’assemblage».

Watson Jeopardy

Big Data, Machine Learning et Recrutement : Ce n’est que le début…

Alors, Big Data : Buzzword ou Big Bang ? Peut-être bien ni l’un ni l’autre. Ou peut-être les deux en fonction du moment auquel tu les considères, ou tu les considèreras. En tout état de cause « la machine est en route », et si tu ne t’intéresses pas suffisamment et de la bonne manière au Big Data, au Machine Learning, tôt ou tard ce sont eux qui s’intéresseront à toi.

Peut-être en auras-tu au début une perspective « utilitariste », en te disant qu’ils pourront progressivement t’aider à sourcer et identifier les bons candidats dans la masse exponentielle de données disponibles sur les réseaux, les médias sociaux, l’internet. Qu’ils pourront pour ton plus grand bonheur te faciliter la « prédictibilité » de performance et de réussite de ces mêmes candidats. C’est le « côté pile ».

Du côté face, à l’instar de Ken Jennings confronté à Watson, pour quelles raisons le Big Data et le Machine Learning aujourd’hui « faibles », n’auraient-ils pas progressivement au travers de solutions dédiées, une courbe inexorable d’apprentissage ? Une courbe se rapprochant petit à petit de ce que tu sais faire ? Leur conférant dans un premier temps la capacité à démontrer la qualité de tes actions et recrutements, de tes prises de décisions finales, de ta performance de recruteur, par l’analyse des données du « devenir de tes recrues » dans le temps. Jusqu’au jour où tu te souviendras avoir pensé : « C’est fini » et t’être senti obsolète.

shutterstock_234722665

Ken Jennings, projetant plus largement le développement de « l’intelligence artificielle » au-delà de son propre vécu, nous renvoie pour conclure, à nos propres prises de décisions et nos propres choix : « Je pense que nous avons atteint le moment où nous devons choisir dans quel type de futur nous voulons vivre ». Dès lors, puisqu’il paraît qu’un « Homme averti en vaut deux » : Recruteur, il semble fort probable qu’en matière de Big Data, plus tu le sous-estimeras dans son devenir potentiel et dans l’ensemble de ses dimensions, et moins tu prendras la main dessus et les bonnes décisions, moins tu risques d’avoir la main demain… A l’inverse, t’y intéresser sérieusement, de façon perspicace, avec la conscience et le recul nécessaire dans le temps, risque fort de te conférer un avantage potentiellement majeur le moment venu.

Human & Robot

 ——-

Merci Frédéric !

« Big Data et Recrutement » sera le thème principal de la 5ème édition de notre événement #rmsconf (recrutement mobile & social) qui aura lieu le 13 octobre à Paris. La contribution de Frédéric Mischler s’inscrit donc dans le cadre de la série « Big Data et Recrutement vu par … », avec deux RDV chaque semaine en amont de #rmsconf.
C’est l’occasion pour les différents speakers de l’événement de partager leur vision et imaginer ensemble comment le Big Data continuera d’impacter le recrutement que nous connaissons. Vos commentaires sur chaque billet nourriront le débat et la réflexion.

——————

Voici la liste des contributions actuelles :

#01 – La série a commencé le 3 septembre avec le billet de Jean-Christophe Anna : Big Data et Recrutement par Jean-Christophe Anna
#02– Big Data et Recrutement par Geoffroy de Lestrange
#03– Big Data et Recrutement par Frédéric Mischler
#04– Big Data et Recrutement par Eric Barilland
#05– Big Data et Recrutement par Yves Loiseau
#06– Big Data et Recrutement par Thibaut Gemignani
#07– Big Data et Recrutement par Alexandre Pachulski
#08– Big Data et Recrutement vu par David Rivel et Florian Delair
#09– Big Data et Recrutement vu par Sébastien Hueber

Crédit photos : Shutterstock –  Digital Abstract background , Businessman and robot’s handshake. Artificial intelligence technology , Cyborg with human skull in his hand

Frédéric Mischler

Spécialisé dans le domaine de l'innovation en RH, il anime des communautés d’apprentissage de professionnels RH, et intervient sur les thématiques opérationnelles de la fonction en vue d’accompagner sa transformation, à l'occasion de formations, missions de facilitation au changement, conseils et conférences RH. Il est le créateur et l'animateur du blog "Innovations et RH"