Eh non ! L’Oréal ne recrute pas que des communicants, Allianz des commerciaux ou Vinci des chefs de chantier… Pour pallier aux préjugés des candidats ; et par là même leur offrir un travail, un nouveau mode de recrutement est apparu : la candidature à l’aveugle.

Blind Applying en VO est une initiative signée Deutsche Telekom (T-Mobile si vous suivez la Coupe du Monde) et lancée par Entrypark en Août 2013. La première édition se termine ; la deuxième est dans les cartons. Retour sur les faits.

Juin 2013 : 18 entreprises proposent chacune un stage sans pour autant dévoiler lequel ni vers laquelle des 18 destinations le stagiaire sera accueilli.
Fin novembre, clôture des inscriptions : 10 000 candidats ont participé à la première édition.
Après une période de screening et les interviews dans les locaux pour les plus chanceux ; les candidats sélectionnés ont débuté leur stage en avril dernier.
Mai 2014 : la campagne reçoit deux récompenses RH : HR Excellence Award pour la meilleure campagne 2013 à Berlin et le prix Trendence de l’innovation marketing employeur de l’année !

 

Une campagne qui dépasse le recrutement

Au-delà du recrutement de 18 stagiaires, l’objectif de Blind Applying est de couper court aux préjugés des candidats sur les employeurs.
Et oui, Disneyland a aussi besoin d’experts en finance et de mécaniciens. Non, le Club Med ne recrute pas que des GOs…

Chaque entreprise a pu bénéficier de l’attractivité de la marque employeur de l’autre afin d’attirer des candidats qui ne penseraient pas forcément à elle en premier lieu.
Cette initiative a aussi été accompagnée par des actions de communication croisée afin de mettre en avant les métiers des entreprises participantes et ainsi diversifier les publics réceptifs à leur discours marque employeur.
(Mathématicien chez AXA quoi ? Vous avez compris)

 

Gamification et Jeu Concours : Les facteurs Y

Comment recruter la Génération Y ? C’est un titre de livre à lui tout seul et une question à laquelle l’auteur ne prétend pas avoir la réponse.
En revanche, Blind Applying vient clairement challenger les pratiques de recrutement existantes.

Attention ; scandales ! Candidatures à l’aveugle, CVs non personnalisés, délais de traitement trop longs… Autant de pratiques qui n’ont pas leur place dans le recrutement d’aujourd’hui.
Certes, mais est-ce mieux que de laisser des postes vacants dans une période de tension sur le marché de l’emploi ?

La génération Y semble en tout cas être attirée par cette méthode qui reste événementielle, mais qui a le mérite de rappeler les avantages de la collaboration entre entreprises ; de dédramatiser l’acte de candidature et surtout de raconter de belles histoires a une génération blasée par un marché trop précaire en changeant la vie d’au moins 18 jeunes talents.

 

Et l’expérience candidat dans tout ça

Pour les gagnants pas de soucis ! Ils ont l’air heureux, et vous pouvez découvrir leurs aventures et parler du changement de perception à propos de leur entreprise sur les blogs qu’ils alimentent depuis leur embauche .

Aussi, dans un souci d’équité, en participant à Blind Applying, les entreprises se sont engagées à payer les frais de déplacement et le loyer de leur stagiaire. Cette disposition ravit surtout Khatarina vainqueur ThyssenKrupp en stage à Tokyo et Andreas, vainqueur Fresenius en stage à Sydney !

Et pour les 9 982 restants ? Malheureusement, ils n’ont pas tous trouvé un stage grâce à Blind Applying. En revanche ils ont tous eu un retour personnalisé avec d’autres offres correspondant à leur profil grâce au matching de la plateforme Entrypark. Certains commenceront d’ailleurs dans les prochaines semaines.

On peut alors se demander si Blind Applying doit rester une campagne évènementielle ou si ce mode de recrutement par association d’entreprises est parti pour durer.

 
En tout cas Blind Applying Saison 2 est lancé. Et certaines entreprises ont déjà été sélectionnées par l’organisateur afin de bénéficier des places limitées de cette campagne qui offre avant tout une belle exposition multicanale sur des métiers et des zones géographiques où les candidats ne vous attendent pas.

 

Fermez les yeux et lancez vous dans l’aventure !

 

Guillaume Caramalli

Guillaume Caramalli a intégré l'équipe Potentialpark où il accompagne les entreprises françaises dans leur communication RH en ligne après un an d'expérience chez Link Humans.
L'institut de recherche suédois évalue et classe les méthodes de recrutement et de marketing employeur des entreprises en se basant sur l'expérience candidat qu'il évalue en sondant 30 000 étudiants et jeunes diplômés dans le monde

Les derniers articles par Guillaume Caramalli