Lorsque vous vous rendez sur un forum ou un salon de recrutement, votre entreprise investit du temps et de l’argent. La présence est souvent payante, il faut louer un stand, prévoir des kakemonos, du personnel, des frais de déplacement, etc. Il est donc essentiel de bien se préparer et de rentabiliser au maximum ce type d’opération.

Avant toute chose, il faut bien garder en tête qu’un salon ou un forum de recrutement n’a de « recrutement » que le nom. On aimerait vous faire croire que vous allez recruter via un salon mais, à quelques rares exceptions près, c’est faux. Vous allez présélectionner des candidats, que vous contacterez ensuite afin d’organiser des entretiens et qu’éventuellement vous embaucherez. C’est quand même très différent ! En tout cas, cela doit influencer votre approche, et d’ailleurs également celle que le candidat est censé avoir avec vous.

Cependant il n’est pas pour autant chose aisée que de détecter les potentiels bons candidats sur ce type d’événements. Les rencontres se font dans brouhaha quasi permanent, vous disposez de très peu de temps afin de maximiser le nombre d’échanges et la concurrence est généralement rude.

Le but de ce billet est donc de partager avec vous quelques astuces afin de vous assurer une opération la plus fructueuse et efficace possible.

.

Préparez votre venue sur un salon ou un forum

Packing

.

  •  Identifiez les besoins de votre entreprise

Votre mission doit commencer bien avant le moment où vous installez votre stand sur un salon. Votre première préoccupation doit être de vous renseigner précisément sur les besoins actuels de votre entreprise de manière à identifier les annonces qui pourraient correspondre aux profils des candidats du salon ou du forum en question. Cela vous évitera de passer trop de temps avec des candidats qui cherchent un poste que vous ne pourrez pas leur proposer, mais également d’être capable de répondre clairement aux candidats sur les postes que vous avez à proposer.

De la même façon, renseignez-vous sur les postes ouverts pour lesquels vous recevez déjà beaucoup de candidatures. Cela vous permettra de ne pas passer trop de temps avec des candidats qui souhaitent postuler pour des postes sur lesquels le recrutement se fait déjà naturellement.

.

  • Mettez en place un système de notation

La seconde chose que vous devez préparer en amont c’est la manière dont vous allez traiter les candidatures que vous allez recevoir lors de cette journée.

Ayant eu la chance de rencontrer l’ensemble des entreprises présentes sur le dernier forum de l’EMLyon, j’ai pu constater que 40% des exposants n’avaient prévu aucun moyen spécifique pour traiter les CV qu’ils récupéraient. Les 60% restant avaient mis au point des techniques qui consistaient soit à mettre une note de 1 à 5 soit une graduation lettrée pour que le candidat ne puisse pas comprendre ce qui était annoté sur son précieux CV.

Evaluation

D’après moi il est essentiel de prévoir un système d’annotation qui soit partagé avec l’ensemble des autres recruteurs ou opérationnels qui vous accompagnent. Cela vous permettra un tri efficace à votre retour.

La technique qui consiste à utiliser des lettres est plutôt intéressante puisqu’elle vous évitera de devoir cacher le CV sous la table pour l’annoter.

.

  • Communiquez sur votre venue

Il faut également penser à communiquer sur votre venue. Les entreprises qui viennent sont souvent nombreuses et certaines structures bénéficient d’une attractivité tellement importante auprès des candidats qu’il n’est pas impossible que vous passiez totalement inaperçu. C’est pourquoi vous devez faire le maximum pour que les candidats sachent que vous serez là et qu’ils inscrivent le nom de votre entreprise sur leur shortlist de recruteurs à absolument voir.

Profitez de l’ensemble des moyens que vous proposent les organisateurs pour vous rendre visible, assurez-vous qu’ils utilisent le bon logo de votre entreprise et demandez-leur si vous pouvez communiquer directement auprès des participants.

Dans le cas des forums organisés dans les écoles, vous verrez que les organisateurs seront ravis de vous mettre à disposition des moyens qu’ils ne proposent généralement pas lors des premiers échanges : bannière sur le site carrière, actualité sur le site de l’école, partage sur les réseaux sociaux, mailing aux étudiants, etc.

Lorsqu’un hashtag Twitter est prévu pour cette journée, profitez-en pour annoncer votre venue régulièrement lors de la semaine qui précède le salon. Vous avez sans doute remarqué que les autres entreprises partagent souvent des photos le jour J mais rarement les jours avant, pourtant les candidats regardent essentiellement avant et sont concentrés sur les recruteurs le jour de l’événement.

.

Soyez efficace le jour J

Efficacité

.

  • Combien de temps passer avec chaque candidat ?

Lorsque l’on demande à un recruteur le temps qu’il passe avec chaque candidat, généralement on obtient des réponses très différentes. Il est vrai qu’il y a de nombreux facteurs à prendre en compte : le nombre de personnes sur votre stand, le nombre de candidats sur la journée, l’intérêt du candidat, la pertinence d’un profil, etc.

Cependant si l’on observe discrètement des recruteurs à l’œuvre et que l’on chronomètre le temps qu’ils passent avec un candidat, on réalise que dans la grande majorité des cas ils passent entre 3 et 4 minutes avec chaque personne.

Vous trouvez ça trop court ? Pourtant vous pourriez presque vous contenter des 20 premières secondes.  Voilà la règle des 3X20 que vous connaissiez très certainement déjà :

–       20 premières secondes : La manière de saluer, le sourire, le ton, la gestuelle, etc.

–       20 premiers gestes : La démarche avec laquelle il arrive, la poignée de main, son niveau de stress, etc.

–       20 premiers mots : Le bonjour, sa présentation, sa manière de montrer son intérêt, etc.

Chronomètre

Si l’on regarde les choses comme ça, vous vous dîtes qu’il faut donc être très attentif. Pourtant c’est faux, vous analysez déjà sans le savoir ces données automatiquement et c’est ce que vous appelez « le feeling ».

.

  • Ne négligez aucun moment de la journée

Chaque moment de la journée peut vous apporter son lot de bonnes surprises. Ce qui signifie que déserter son stand pour la pause déjeuner n’est pas une bonne idée !

Organisez-vous pour aller manger de manière à ce qu’il y ait toujours quelqu’un sur votre stand. Vous serez surpris de voir que certains candidats profitent justement de ce moment de battement pour aller voir des recruteurs qui étaient trop demandés pendant la première partie de la journée.

Il est dommage de laisser une mauvaise image à un candidat qui se retrouve seul devant votre stand. Si vous ne pouvez vraiment pas faire autrement, laissez au moins un mot en prévenant de l’heure à laquelle vous avez prévu de revenir.

.

Comment identifier un bon candidat ?

Hunter

J’ai constitué pour vous trois profils qui sont volontairement caricaturaux mais je suis certain que vous avez tous déjà croisé au moins une fois chacune de ces typologies de candidats :

.

  • Le candidat « touriste »

– Généralement il se déplace en bande, par trois ou quatre voire plus. Il est tout à fait capable de venir sur votre stand avec ses acolytes ;

– Il arrive rarement tôt ou en début de salon, plutôt vers 11h, un peu avant le déjeuner, ou bien après le déjeuner. Il y a aussi celui qui se réveille à quelques heures de la fermeture et qui se rappelle qu’il y avait un événement aujourd’hui, généralement vous le voyez arriver quand vous êtes en train de remballer ;

– Il est en tenu de touriste, pas d’effort particulier, cette journée et une journée comme les autres pour lui ;

– Il ne se présente pas vraiment ;

– Il ne sait pas exactement ce qu’il cherche ;

– Il ne sait pas quand il est disponible, ou du moins il a besoin d’y réfléchir ;

– Il a une très grosse pile de CV, il fait de la multidiffusion de CV.

Inutile de vous le préciser, le candidat « touriste » est celui avec qui vous allez passer le moins de temps. Vous êtes capable de le repérer très rapidement et vous savez qu’il ne collera pas avec les besoins de votre société.

Touriste

.

  • Le candidat « perle rare »

– C’est lui qui vient à vous, il savait que vous étiez là, d’ailleurs vous êtes sur sa shortlist ;

– Il arrive dès l’ouverture du salon ;

– Il sait qu’il y a une CVthèque en place pour cette journée, il a d’ailleurs bien déposé son CV, mais par sécurité il a son CV imprimé en plusieurs exemplaires et au format électronique sur sa clé USB ;

– Il se présente rapidement et vous présente son intérêt pour l’entreprise ;

– Si vous avez un badge avec votre nom, il le citera au moins une fois dans les échanges, généralement à la fin ;

– Il s’intéresse à votre travail ;

– Il connaît très précisément la date à laquelle il est disponible ;

– Il va vous demander dans combien temps vous allez le contacter ;

– Vous recevrez le soir même, ou dès le lendemain, un mail ou un message sur les réseaux sociaux professionnels pour vous remercier du temps que vous lui avez accordé.

Le candidat « perle rare », comme son nom l’indique, est rare ! A vous de réagir de manière adaptée pour le « closer » le plus rapidement possible. Lorsque vous tombez sur un candidat de ce type, sachez que vous n’êtes certainement pas le seul recruteur à l’avoir repéré. Il va donc falloir la jouer le plus finement possible pour le convaincre que votre société est idéale pour lui et pour le recontacter le plus rapidement possible. N’hésitez pas à organiser un rendez-vous avec lui dès le lendemain, même si ça doit se faire par téléphone.

Interview

.

  • Le candidat « timide »

– Il hésite à venir vous parler, il rôde autour de votre stand sans réussir à se décider ;

– Au moment de se présenter il bafouille ;

– Il ne pose presque pas de questions ;

– Il est souvent à l’origine de longs blancs dans la discussion ;

– Il oublie de vous laisser son CV si vous ne lui demandez pas.

Le problème du candidat timide c’est qu’il est compliqué de savoir s’il est bon ou mauvais sur un salon ou un forum. À vous de voir la stratégie que vous souhaitez adopter. Si vous avez du temps, vous pouvez vous permettre de creuser. Si le salon est bondé et qu’il y a de nombreux candidats qui attendent, je vous conseille de prendre son CV et d’aviser plus tard.

Timide

.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, se rendre sur un salon demande donc un vrai travail d’organisation et de formation en amont pour les recruteurs.

Cela devrait d’ailleurs être également le cas des candidats. Ils ne sont pas nombreux à se préparer alors que pour eux la concurrence est encore plus rude que pour vous ! J’encourage très souvent les Career Centers/BAIP à préparer leurs étudiants en leur donnant des conseils et même en leur proposant des simulations. La correction des CVs c’est bien (et cela doit avoir lieu avant l’événement), mais ce n’est clairement pas suffisant.

Pour un recruteur comme pour un candidat, un salon/forum peut être très intéressant comme ne servir strictement à rien. Vous pourriez faire un excellent forum en étant installé sur une table en plastique et un très mauvais sur un stand au prix exorbitant. La différence se fait quasi exclusivement sur la façon dont vous allez aborder l’événement.

Crédit Photos Shutterstock : Business Man ; Packing ; Efficacité ; Hunter ; Touriste ; Interview ; Timide ; Evaluation ; Chronomètre