Lors de mes récentes recherches en lien avec l’emploi et le recrutement dans les startups, je suis tombé un peu par hasard sur le site de JobProd. Ce site à destination des startups qui cherchent des développeurs a retenu mon attention et j’ai donc souhaité poser quelques questions à Romain. L’occasion pour vous aussi d’en savoir plus sur cette plateforme !

.

Bonjour Romain, est-ce que tu peux commencer par te présenter en quelques lignes et nous expliquer ton parcours ?

Je suis co-fondateur et CEO de JobProd.com. Je suis passé par les bancs de l’Ecole Centrale de Paris avec une spécialisation en informatique, domaine pour lequel je me suis passionné durant mes années d’étude. J’ai tenté en fin de cursus une première création d’entreprise qui n’a pas marché autour du covoiturage (difficultés à rentabiliser principalement). Ensuite, j’ai rejoint Viadeo une année en tant que chef de produit « biz dev », puis la création d’entreprise est revenue au galop et c’est ainsi que JobProd est née en 2011.

Romain Brouard

.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur JobProd ?

JobProd c’est un plateforme très qualitative entre développeurs (web, mobile, info) qui cherchent un emploi et startups / petites PME qui cherchent des talents, mais qui aussi représentent un lieu d’épanouissement pour les développeurs (voici quelques offres d’emplois de développeurs web ou mobile de nos clients pour vous donner quelques exemples). Nous sommes sélectifs des deux côtés.

Pour nos clients comme pour nos candidats, le but est de leur faire gagner beaucoup de temps dans le processus de recrutement. Nous mettons à leur disposition les bons outils de matching, nous présentons de façon détaillée nos sociétés (parfois en vidéo), nous testons tous nos candidats d’un point de vue technique et humain.

JobProd est rapide et « automatique » comme une plateforme en ligne, et parallèlement a une qualité bien meilleure qu’un intermédiaire de recrutement classique type cabinet de recrutement.

Jobprod

.

Vous êtes une équipe de combien de personnes aujourd’hui ?

Aujourd’hui nous sommes 7 personnes :

– 1 chargé de recrutement

– 1 chargé de communication

– 1 commercial

– 2 développeurs

– 2 associés avec lesquels j’ai fondé l’aventure et qui font partie du comité stratégique.

Nous sommes tous en télétravail : c’est magique !

.

Pourquoi avoir fait le choix de cibler les PME / Startups et les candidats développeurs ?

Je voulais résoudre un problème qui est un casse-tête pour les entreprises comme les candidats. Et ce milieu est un casse-tête particulièrement intéressant.

Les PME / startups ont beaucoup de mal à trouver les bons développeurs :

1) Parce que les bons développeurs sont des personnes qui apprennent par elles-mêmes, sans simplement se contenter de ce qu’elles ont appris à l’école (qui souvent a un train de retard sur la technologie). Du coup, il y en a peu.

2) Parce qu’aujourd’hui, ceux qui ont entre 20 et 30 ans font partie de la génération Y ou Z et que leur vision de l’entreprise est radicalement différente de celle de la génération du dessus. Il faut apprendre à parler leur langage et ça ne s’apprend pas du jour au lendemain.

Côté développeurs, ils reçoivent des dizaines d’appels de recruteurs chaque mois et ne savent plus où donner de la tête. Finalement, ils se décident souvent pour le recruteur qui aura été plus incisif ou qui aura dégainé en premier. C’est très difficile de faire un choix éclairé quand on est harcelé (ce terme n’est pas exagéré pour certains !). Du coup pour eux, JobProd opère comme un « filtre » : nous présentons 2-3 sociétés très ciblées qui ont de fortes chances de leur correspondre.

Jobpord3

.

Vous travaillez aussi avec les cabinets de recrutement ?

Actuellement non. Nous préférons développer notre propre réseau de candidats et de clients. Mais rien n’est fermé. Ce qui compte pour nous c’est d’avoir des partenaires de confiance quels qu’ils soient.

.

Comment sélectionnez-vous les entreprises ? Concrètement, quels sont les critères utilisés ?

Nous sélectionnons les sociétés en 2 temps :

1) Perception extérieure : technicité de l’entreprise, management principalement. Généralement c’est via un entretien avec le dirigeant ou le directeur technique. Si nous passons cette phase, alors nous commençons à travailler avec l’entreprise.

2) Perception intérieure : au cours de la collaboration, nous avons des feedbacks des candidats présentés ou embauchés (Comment se sont passés les entretiens ? Comment êtes-vous accueillis ? Comment ça se passe réellement ?). Si nous nous rendons compte que l’entreprise ne valorise pas ses collaborateurs, ne les aide pas à progresser, ou bien simplement ne leur offre pas un cadre qui leur permet de s’épanouir, nous pouvons arrêter la collaboration.

.

Toutes les entreprises acceptent de se prêter à cet exercice ?

Oui, et celles qui ne souhaitent pas répondre à nos questions ou qui sont évasives, sont souvent des entreprises avec lesquelles nous ne souhaitons pas collaborer.

Jobprod6

.

Entre 2011 et 2015 as-tu constaté une évolution dans le confort de travail proposé à ces profils ?

Carrément ! 🙂 C’est un de nos plus grands succès, plus de 90% d’entre eux se disent très épanouis dans leur job.

.

Généralement le point négatif souligné par les développeurs qui travaillent dans les PME est lié au management. Comment faites-vous pour évaluer la qualité du management justement ?

C’est un peu ce que j’expliquais plus haut :

1) Lors de la première phase (entretien avec le dirigeant ou directeur technique), la qualité du management passe par le verbal (Comment parle-t-il de ses développeurs ? Est-ce qu’on sent que la relation est équilibrée entre l’entreprise et les développeurs, ou pas ? Est-ce qu’on sent globalement que l’entreprise voit ses collaborateurs comme un moteur fort de sa progression ?…) et le non-verbal (Attitude avec prise de recul ? Discours posé et centré ou pressé et évasif ?…). Ce premier entretien apporte énormément de choses.

2) Lors de la seconde phase (évaluation en continue via les développeurs qui sont entrés en contact ou qui ont rejoint la société). Là on a encore plus de concret, on « prend la température » en interne et ce sont les développeurs qui nous parlent eux-mêmes de la qualité du management.

Jobprod 4

.

Le succès était au rendez-vous dès le lancement ?

Oui et non. Oui, parce que les entreprises ont tout de suite adhéré au concept de recrutement qualitatif et au degré de qualification de nos candidats. Non, car au début nous proposions à chaque candidat de réaliser une vidéo avec nous via Skype pour les présenter à nos clients. Mais peu d’entre eux se prêtaient au jeu. Cela a été un apprentissage fort de notre part.

L’entreprise a été rentable après 10 mois et a conservé une croissance forte jusqu’à aujourd’hui.

.

JobProd permet également pour les candidats de se tester. Tu nous expliques ?

Effectivement nous avons une plateforme de tests techniques informatiques en ligne sous forme de « QCM métiers » réalisés par des experts sur chacune des technos utilisées en entreprise (en tout cas les principales : php, Symfony2, java, .NET, javascript, node.js, AngularJS, Android, iOS…). Ce ne sont pas des simples quizz de cours comme on pourrait voir sur internet, mais des QCM pensés à partir de problématiques réelles que l’on peut retrouver en entreprise chez nos clients (startups / PME, sociétés de service). Aujourd’hui environ 15000 tests ont été passés. Ils permettent aux développeurs de savoir où ils en sont sur la compréhension / la connaissance de telle ou telle techno.

jobprod5

.

Combien d’entreprises utilisent cet outil ? Pour combien de candidats ?

Aujourd’hui JobProd ça représente 250 entreprises utilisatrices (Stupeflix, BlaBlaCar, meilleursagents.com, Spideo, Itelios, Deezer…) et plus de 10000 candidats inscrits.

.

Quel est le business model ?

Côté candidat, c’est gratuit.

Côté entreprise, nous ne fonctionnons qu’au recrutement réalisé : un fee de 6 000 à 7 500 € si le candidat est recruté. Nous sommes en train de développer un nouveau modèle qui devrait sortir avant l’été. Stay tuned ! 🙂

Par ailleurs actuellement nous proposons nos tests techniques à nos clients pour qu’ils puissent évaluer leurs propres candidats (qui ne proviennent pas de JobProd) : c’est TechProd. Actuellement cela représente un faible pourcentage de nos revenus.

.

Merci Romain !

 

Vous avez créé une innovation dans le recrutement, le marketing employeur ou le campus management ? Contactez-nous pour que nous en parlions ici-même : contact@rmstouch.fr.

Pierre-Gaël Pasquiou

Pierre-Gaël travaille chez #rmstouch en tant que Responsable Partenariats et Business Development. Il forme également les BAIP des Universités et des Ecoles dans le cadre de l’utilisation des médias sociaux pour l’insertion professionnelle.