L’avantage d’avoir encore un pied dans l’enseignement supérieur, c’est qu’à chaque fois qu’une approche novatrice ou originale apparait dans la relation école – entreprise – étudiant, je suis au premier rang pour en discuter avec les acteurs.

C’est le cas de Keymatch, qui organise des « matchs » : des compétitions entre groupes d’étudiants, pour solutionner les problématiques d’entreprises partenaires.
Découverte de ce concept avec Marie-Laure Vercaemer, co-fondatrice.

 

Bonjour Marie-Laure, avant de commencer, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et ton parcours ?

Je dispose d’un parcours assez atypique. Après une prépa HEC puis un diplôme de l’école de commerce EM Normandie,  j’ai passé une dizaine d’années en entreprise avant de m’orienter vers l’enseignement supérieur. J’ai toujours été attirée par la pédagogie et la transmission des savoirs.

Puis, un peu par chance, par hasard et par capacité à tirer profit de tous ces apprentissages,  j’ai décelé une opportunité.

 

Et sur ton entreprise, Keymatch ?

En 2007, alors que je suis alors enseignante en école de communication,  j’ai l’occasion de vivre de façon artisanale une façon d’enseigner qui m’interpelle beaucoup. Sans réfléchir trop longtemps, sinon on risque de laisser passer sa chance, Keymatch nait cette même année 2007. Il s’agit d’une histoire peu banale de création d’entreprise en couple, sur un marché inexistant !

Amphi-Brief-Keymatch

 

Actif depuis plusieurs années, Keymatch se place comme précurseur, quels sont les éléments qui ont menés à sa création ?

Ce que j’avais observé en 2007, c’était la nécessité de rapprocher le monde de l’entreprise de celui de l’enseignement supérieur. Ces deux mondes sont très différents sur de nombreux aspects.  Ce que nous avons inventé avec Keymatch, c’est le rôle d’interface entre ces deux mondes sur la base d’une méthode de travail. Cette méthode déposée nous l’avons appelée un Match.

 

Concrètement, comment ça fonctionne ? Ce sont plus généralement les entreprises ou les écoles qui font appel à Keymatch ?

Le Match s’inspire du processus de l’appel d’offres : une problématique issue de l’entreprise est formalisée dans un cahier des charges. Ce dernier est soumis à une promotion entière d’étudiants, organisés en équipes de travail et en compétition. Chaque équipe tente de répondre du mieux possible à l’appel d’offres. Il n’y a qu’un seul vainqueur, l’équipe qui est parvenue à convaincre l’entreprise. Pour parvenir à organiser ces Matchs, Keymatch noue des relations de partenariat avec des écoles supérieures. De cette manière, nous entrons dans leurs plannings pédagogiques. Les entreprises comme les écoles supérieures font appel à Keymatch.

Elles ne recherchent pas la même chose. Les écoles satisfont un grand besoin d’innovation pédagogique alors que les entreprises challengent les solutions qu’elles imaginent à leurs problématiques avec les générations Y et Z. Elles cherchent aussi dans certains cas à travailler leur marque employeur pour attirer les meilleurs talents.

Schéma-ecole-enteprise-etudiant

En termes de business-model, les entreprises payent cette mise en relation avec les écoles, c’est bien ça ?

En effet, les entreprises sont nos clients. Notre business model repose sur le temps passé à organiser les opérations Matchs en tant qu’interface.

 

On compte quelques grands noms parmi les références de Keymatch. Quels sont les  retours sur investissement  pour ces entreprises ?

Les ROI sont de trois ordres pour l’entreprise : innover, travailler sa marque employeur et identifier des talents. Les clients prestigieux de Keymatch sont fidèles ce qui prouve incontestablement la valeur ajoutée de l’exercice.

references-clients-keymatch

 

On comprend bien l’intérêt pour les écoles et les entreprises. Et pour les étudiants se prêtant au jeu, est ce qu’il y a des retours positifs, ou de potentiels recrutements ?

Les opérations Match sont conçues pour être gagnant/gagnant/gagnant. Les étudiants sont loin d’être les derniers bénéficiaires !  Les apprentissages et les opportunités générés sont nombreux. Ils apprennent « la vraie vie » au sein de leur campus, ils peuvent se faire repérer et se voir offrir des stages, des alternances ou se faire recruter. Nous disposons de nombreuses belles histoires à raconter sur ces sujets !

 

Penses-tu que l’apport de Keymatch est complémentaire aux formules de formations classiques des écoles ?

Avec le développement de l’accès à l’information, les étudiants attendent autre chose de leurs enseignants. Leur rôle n’est plus de délivrer de l’information mais d’aider les étudiants à l’analyser afin de construire avec elle. Les écoles supérieures en général ont pris beaucoup de retard dans la façon de repenser leurs enseignements. La Méthode Keymatch se situe à la pointe de l’innovation pédagogique.

podium-campus-keymatch

 

De la même manière, penses-tu qu’en rencontrant de nouveaux profils,  via un « match » Keymatch, les entreprises sont plus à même de recruter en sortant de leur proccess habituels ?

Lors du Match, les étudiants mettent en avant leurs réelles compétences. A aucun moment ils ne jouent un jeu. Ils se montrent tels qu’ils sont. Il n’est pas rare que des entreprises qui ne cherchaient pas a priori à recruter saisissent les opportunités générées par les Matchs pour attirer des talents. C’est notre plus belle récompense, à nous Keymatch !

 

Et bien sûr pour terminer : demain, quelle perspective d’évolution pour Keymatch et pour la relation école entreprise proposé par le concept ?

Nous apportons régulièrement des innovations à notre Méthode originelle de Match. Aujourd’hui, les entreprises nous demandent d’appliquer notre méthode de travail aux collaborateurs de l’entreprise, parfois en compétition avec des étudiants.  Nous touchons ici à un nouveau besoin pour les entreprises : faire travailler leurs collaborateurs ensemble mais concrètement et non pas de façon virtuelle.
La méthode Keymatch éprouvée, simple, efficace mais aussi ludique a de beaux jours devant elle ! 

 

Merci Marie-Laure !

 

Vous avez créé une innovation dans le recrutement, le marketing employeur ou le campus management ? Contactez-nous pour que nous en parlions ici-même : contact@rmstouch.fr.

Crédit Photo Shutterstock : «  Business Team  »

Xavier Foti

Passionné de nouvelles technologies, de web, de communication online et d'image de marque numérique, Xavier se spécialise actuellement dans la Communication Digitale en suivant le Master de l'ISCPA Lyon. Il a rejoint l'équipe de #rmstouch en tant que chargé de projet Web et & Event.