Je suis régulièrement sollicité par des étudiants souhaitant s’orienter vers le métier de recruteur et c’est avec plaisir que je réponds à leurs questions.

Une question revient souvent : « Si vous aviez un conseil à donner, un seul, pour réussir dans ce métier, lequel serait-il ? »

Le conseil que je donne est toujours le même, il était déjà le même lorsque je travaillais dans la vente : « Le meilleur des vendeurs ne vend pas… »,

Dans le recrutement : « Le meilleur des recruteurs ne recrute pas…. »

Merci du conseil….

recruteur-surpris
Quand je travaillais dans la vente, mes résultats ont explosé le jour où j’ai compris que vendre ne consistait pas à vendre, mais à « faire acheter ». Dans le recrutement, mes résultats sont montés en flèche lorsque j’ai remplacé le verbe recruter par celui de « se faire choisir ».

Cette attitude associée à une citation de mon auteur – conférencier préféré, Zig Ziglar, fait des miracles : « Vous pouvez obtenir de la vie tout ce que vous voulez si vous aidez assez de gens à obtenir ce qu’ils désirent».

Le message que j’essaie de faire passer est le suivant : Cela ne sert à rien de faire ce métier, si l’on n’a pas la passion des relations humaines, si l’on n’a pas d’empathie, si l’on n’a pas cette envie et ce besoin d’aider l’autre.

Dans la vente, comme dans le recrutement, utiliser les techniques de vente ou de recrutement ne suffit pas, il faut avoir « l’humain » dans les tripes, passionnément, tout le temps.

 

recrutement-entretien

 

Lors d’un entretien d’embauche, je fais toujours en sorte d’annihiler tout rapport de force entre le candidat et le recruteur. Ce qui m’intéresse, c’est de faire causer le candidat avec son cœur et son ventre plutôt qu’avec sa tête.

Pour arriver à cet état, j’applique la méthode I.D.E.A.L.

Cette méthode n’est pas une technique, mais plutôt une attitude à adopter.

Avant chaque entretien je me dis ceci et je l’applique :

« I Decide to act with Empathy by Asking questions and Listening »

Soit “Je décide d’agir avec empathie en posant des questions et en écoutant”

Poser des questions (sincères et honnêtes) et écouter (sans faire semblant) permet de montrer que l’on s’intéresse à son interlocuteur.

Le meilleur des recruteurs n’est pas celui qui parle le plus, mais celui qui saura véhiculer une bonne énergie et des émotions positives dans ses paroles et son attitude.

 

recruteur-ecoute

 

Motiver un candidat ne consiste pas à savoir se vendre en faisant l’étalage de tous les avantages d’un poste que l’on propose.

Ne faites pas comme ce (mauvais) vendeur de voiture qui vous présente toutes les caractéristiques et superbes options d’une voiture SAUF celle qui va vous faire passer à l’action, c’est – à – dire vous engager en signant un bon de commande !

La vente est un transfert d’émotions, le recrutement est un transfert d’émotions.

Le meilleur des recruteurs ne recrute pas, il se fait choisir par le candidat.

Et merci à Antoine de Saint Exupéry qui est l’auteur de cette phrase qui résume tout ou presque :

« La grandeur d’un métier est peut être avant tout d’unir les hommes, mais il n’y a qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines. » 

Hugues Truttmann
Suivez-moi

Hugues Truttmann

Expert en recrutement.
Hugues est un artisan-recruteur prospectiviste pour qui l’art du recrutement est le parfait mélange entre son attrait pour la philosophie taoiste, sa passion pour les Relations Humaines et son vif intérêt pour les technologies du numérique.
Souhaitant désormais transmettre sa science du recrutement, Hugues collabore avec l'équipe #rmstouch depuis début 2016.
Hugues Truttmann
Suivez-moi