par Etienne Besson interviewé par Jean-Christophe Anna

Etienne Besson est l’un des contributeurs « trublions » de « Recrutement Médias Sociaux ». Vous avez sans doute lu avec grand plaisir ses billets « Que faire de vos fans sur Facebook ? » ou « Les RH ont-elles peur des médias sociaux ? » au ton impertinent et à l’humour décalé.

J’ai rencontré Etienne pour la première fois la veille de l’évènement #RMSconf (la première Conférence en France sur le Recrutement via les médias sociaux) à Paris le 23 novembre dernier. Nous avons sympathisé et le lendemain, le soir de la Conférence, j’ai eu l’idée de lui proposer une interview sur le Recrutement via les médias sociaux vu de son pays, la Suisse ! Il a immédiatement accepté. Je vous invite à découvrir aujourd’hui sa vision.

Etienne, tu es Généraliste RH pour Unilabs à Genève, mais aussi Blogueur et participant actif des unconferences #Tru. Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

 J’ai eu l’occasion de rejoindre le monde des RH en 1998 et j’y ai passé les dix premières années dans l’informatique y compris trois start-ups. Avec Swisscom Hospitality (ex-Swisscom Eurospot) nous avons par exemple lancé le Wi-fi dans des hôtels en Europe alors que la manière habituelle de se connecter à Internet était par le modem du portable via le téléphone de la chambre d’hôtel.

 Quelle est la signification de ton pseudo « Happy Employee » sur Twitter ?

 Je lisais beaucoup de blogs RH américains et comme il n’y avait pas encore de réseaux sociaux, notre plateforme de communication était les commentaires. En 2007 j’ai lancé mon propre blog www.TheHappyEmployee.com. Quand mes amis blogueurs m’ont convaincu de les rejoindre sur Twitter (si je me souviens bien c’était surtout Shauna Moerke, @HR_Minion), j’ai utilisé @HappyEmployee.

Tu as participé à l’événement #RMSconf le 24 novembre dernier à Paris. Peux-tu nous faire un petit feedback avec ton regard suisse sur les stratégies médias sociaux présentées lors de cette conférence ?

 Comme tu l’as mentionné, je participe régulièrement aux unconferences #TRU et je suis très influencé par les blogs anglo-saxons. Je ne suis donc pas certain si mon regard est très « suisse » 😉

Il y a deux ans nous parlions surtout des différents canaux et comment les utiliser pour le recrutement, surtout Twitter et LinkedIn parce que Facebook était considéré comme un canal réservé à l’utilisation privée. Lors de l’événement #RMSconf j’ai retrouvé les sujets qui sont également d’actualité dans d’autres pays comme le Marketing RH et la Marque Employeur.

Il me semble que la discussion a beaucoup évolué ces dernières années. Nous parlons moins d’outils ou de méthodes spécifiques et nous concentrons plus sur des stratégies complètes et à long terme. Le sujet de la Marque Employeur, par exemple, concerne des activités indépendantes de postes spécifiques et qui commencent bien avant de lancer la recherche pour un poste concret.

Quelles sont les interventions qui t’ont le plus marquées et pourquoi ?

 J’ai été très impressionné par l’intervention du Colonel Jean-Philippe Conégéro de l’Armée de Terre. J’ai par exemple appris que « choucroute » était aussi un verbe 😉

Mais, à part son sens de l’humour fantastique, ce sont surtout ces trois points qui m’ont beaucoup marqués :

1) Nous entendons souvent dire qu’il faut suivre toutes les étapes, mais beaucoup prennent des raccourcis. J’ai beaucoup aimé comment l’Armée de Terre défini les objectifs, sélectionne les outils, met les activités en place, mesure les résultats et « corrige le tir ».

Le Colonel Conégéro nous a par exemple expliqué qu’il avait lancé une campagne radio et tv, mais avait retardé les activités en ligne de deux semaines afin de pouvoir mesurer la différence.

2) Répondre à une demande via les médias sociaux signifie que 50% du travail est fait. Ensuite il s’agit de rester en contact avec la personne.

3) Tous les recruteurs sont des soldats et l’Armée de Terre n’utilise pas de outsourcing pour le recrutement. L’explication est que les postes sont trop spécifiques, mais aussi qu’ils veulent travailler avec des gens qui connaissent et s’identifient avec « l’entreprise ».

Toi qui participe régulièrement aux « unconferences » organisées par Bill Boorman, les fameux #TruLondon, #TruDublin, #TruAmsterdam … (et bientôt #TruParis le 9 février 2012 !), quel type d’événement préfères-tu et pourqoi ?

 J’ai beaucoup aimé #RMSconf, mais je préfère clairement le format des unconferences. Une conférence classique me rappelle trop l’école où on était assis et on devait écouter toute la journée 😉

Quel est le niveau de maturité de la Suisse sur le Recrutement/Marketing Employeur via les médias sociaux ?

C’est un sujet qui rend de plus en plus de gens curieux et ils commencent à désirer en savoir plus. Mais la majorité n’est pas encore prête à s’y lancer concrètement.

J’ai observé qu’aux USA et en Angleterre ce sont d’abord des individus qui ont commencé à publier des blogs et communiquer sur Twitter avant que les médias sociaux commencent à être utilisés en entreprise.

J’ai un peu peur que nous sautions cette étape en Suisse et confions les activités MS (Médias sociaux) directement à des consultants, des spécialistes marketing ou des agences de communication. Je suis convaincu qu’il faut explorer soi-même les médias sociaux afin de vraiment les comprendre.

De plus ça serait une excellente expérience pour mes collègues RH de réaliser qu’il y a plein de sujets non-confidentiels qu’ils peuvent partager publiquement avec des collègues et les échanges en ligne peuvent être très enrichissants.

Nous aurions besoin de quelqu’un comme Didier Baichère (@dbaichere). Est-ce qu’il y a la possibilité de le muter en Suisse ? 😉

Quelles sont les Entreprises suisses qui ont aujourd’hui une véritable stratégie de Recrutement via les médias sociaux. Le Marketing Employeur on line est-il une réelle préoccupation ?

 A ma connaissance les meilleurs exemples sont d’abord l’assurance La Baloîse avec des présentations de collaborateurs sur YouTube (http://www.youtube.com/user/BaloiseGroup) et de vrais interactions sur leur page Facebook (www.facebook.com/BaloiseGroup).

Mais aussi les transports publics Zurichois (VBZ, Verkehrsbetriebe Zürich) qui ont remplacé les annonces classiques par des vidéos (http://www.youtube.com/user/vbzzuerilinie) où les responsables de services se présentent et « vendent » les postes. D’ailleurs, les titres des vidéos sont « Chef VBZ postule auprès de *fonction* ».

Par contre, je pense que la majorité des entreprises suisses sont encore en mode « post & pray » (publier et prier), donc ils publient des annonces lorsqu’ils doivent trouver quelqu’un.

Côté Sourcing, quelle est la tendance en Suisse : In-Sourcing ou Out-Sourcing ?

J’ai remarqué cette année que de plus en plus de compagnies engagent des recruteurs internes. Jusqu’à présent le recrutement était souvent la responsabilité de généralistes RH qui font vingt choses différentes.

Cependant, nous sommes aussi habitués à travailler étroitement avec les cabinets de recrutement (principalement au succès).

 Comment évolue la fonction RH/Recrutement en Suisse ? Le RH devient-il un Marketeur ?

Je pense qu’aux RH nous sommes encore habitués à ce que les candidats viennent vers nous et nous voyons la présentation d’un poste et l’offre d’un contrat plus comme une simple communication qu’une activité de vente ou de marketing.

Mais avec l’économie actuelle les meilleurs candidats préfèrent rester où ils sont, nous avons donc besoin de bons arguments afin de les convaincre de changer. Ceci nécessite clairement une activité de vente, même si aux RH nous ne pensons souvent pas ainsi.

Et un jour le vent va naturellement tourner et beaucoup de collaborateurs en profiteront pour (enfin) quitter leur employeur actuel. Alors il faudra faire du marketing (marque employeur).

Mais je pense que le plus important est de créer une culture d’entreprise positive et motivante. Sinon les efforts de Marque Employeur ne seront pas crédibles et les budgets de recrutement exploseront. Par contre les cabinets de recrutement seront très contents.

Quelles sont les sources d’information (sites Web, blogs, presse, bouquins, …) suisses que tu recommandes sur cette thématique ?

En fait, il n’y a pas beaucoup de sources spécifiquement suisses à ce sujet et les deux qui me viennent à l’esprit sont en allemand :

  • Le blog de Prospective Media, agence de communication qui propose des services RMS et a organisé cette année une conférence à ce sujet. Ils ont également publié pour la première fois cette année leur « Trend Report Recrutement En Ligne » en français.
  • Le livre de Reto Stuber « Erfolgreiches Social Media Marketing mit Facebook, Twitter, XING und Co. » (4. édition disponible sur Amazon Allemagne). Reto est un ami et il est suisse. Et sont livre est une excellente introduction dans le monde des médias sociaux.

De quoi parles-tu sur ton blog ?

 Je parle des médias sociaux du point de vue d’un RH en entreprise qui est aussi un peu un geek.

Je traite surtout de sujets qui me préoccupent et j’y réfléchis des fois pendant plusieurs semaines avant de publier un nouveau billet. D’ailleurs c’est ma nouvelle excuse pourquoi je ne publie pas plus régulièrement 😉

Merci Etienne !

Jean-Christophe Anna
Suivez-moi !

Jean-Christophe Anna

Maitre Jedi de #rmstouch, Jean-Christophe est passionné par l'innovation et la prospective en matière d'Expérience Talent (Expérience Candidat et Expérience Collaborateur).
Auteur du livre "Recrutement : du Papier au Robot - 30 ans d'évolution de 1995 à 2025", il a créé l'événement #rmsconf en 2011.
Président de CREDIR Transition depuis son Burnout en 2015, il est avec Jean-Denis Budin à l'origine du concept de Qualité de Vie Globale (#QVG = Santé + #QVT + #QVHT).
Citoyen engagé, Jean-Christophe a lancé le site www.2017-2037.com et le Podcast #1vie1terre pour éveiller les consciences sur les véritables enjeux de notre monde.
Jean-Christophe Anna
Suivez-moi !