Le Recruteur moderne est pour moi un chasseur, hyper accessible car hyper connecté, et multi-tâches (ambassadeur, animateur de communauté, blogueur). Vous en connaissez beaucoup des recruteurs modernes aussi à l’aise dans la traque des licornes que dans la drague des dragons ? Des recruteurs qui excellent dans le sourcing et qui ont une vraie plume ? Des recruteurs qui osent vraiment innover en proposant récemment un modèle d’offre enrichie ?

Moi, j’en connais deux et c’est un couple : Les Guichet, Caroline et Marc ! 🙂

 

Qui êtes-vous ? Comment vous qualifieriez-vous ?

Jonathan et Jennifer, Mr et Mme Hart, un couple d’enquêteurs qui ne lâche rien. On peut aussi dire des Artisans Recruteurs, ou encore des Chasseurs de Trésors !

Pour le dire autrement nous sommes un couple à la scène comme à la ville, recruteurs depuis plus de 15 ans, passionnés par notre job, pour qui les contacts d’aujourd’hui sont les candidats de demain et les clients d’après demain !

De manière plus corporate, nous travaillons ensemble au sein du cabinet de recrutement Emergences RH, qui existe depuis 2001, à vocation généraliste, sur des positions de middle à top management, en France et à l’international.

jonathan-et-jennifer-hart-dans-l-amour-du-risque

 

Quelle est votre définition du Sourcing ?

Réflexion et stratégie : avant de nous lancer sur notre clavier, on brainstorme et on formalise notre « stratégie sourcing ». Que fait notre cible aujourd’hui ? Quels sont les différents postes qu’elle est susceptible d’occuper ? Dans quel environnement ? En contact avec quels professionnels ? Précédemment dans quelle société a t’elle évolué ? Quelle est sa formation initiale ? Quels sont ses centres d’intérêts ? Où prend t’elle la parole ? Avec qui échange-t-elle ?

post-it-questions-candidat

Maîtrise technique : savoir écrire une ligne de code pour identifier les bons profils sur Google, dans des documents perdus sur le web, connaître sur le bout des doigts le fonctionnement de chaque CVthèque, être incollable sur les recherches avancées Viadeo et LinkedIn, savoir actualiser en permanence ses connaissances, savoir rendre nominatif un profil anonyme sur LinkedIn par exemple, savoir reconstituer une adresse mail à partir d’un nom, prénom et d’une société…

Talents relationnels ou Force de conviction et Engagement : « Le sourcing n’est pas qu’une affaire de ligne de code !!! » Un contact n’est rien si on n’est pas capable, en quelques secondes par téléphone, d’obtenir son attention, d’identifier sa situation, son projet professionnel…afin de transformer ce contact, soit en candidat potentiel soit en « apporteur de candidat ».

Capture-d’écran-2013-12-04-à-23.10.35-580x250

Pugnacité : ouvrir 20 pages Google et scanner du regard des dizaines et des dizaines de profils en passant par les contacts de ces mêmes profils, c’est la même chose que rouler sur une autoroute sans fin. On se brûle les yeux, et, rapidement, on peut être tenté de passer à autre chose. Et bien NON, c’est à ce moment précis qu’il ne faut rien lâcher et, tel un bon artisan, sans cesse remettre son métier sur l’ouvrage… Le candidat idéal est peut être le prochain ! OUI, c’est fastidieux d’appeler 50 personnes par téléphone et de laisser 40 messages. Mais, ne sachant pas où se cache LE candidat, il faut, comme une fourmi, aller au bout de chaque piste, chaque requête, chaque cible…

Créativité : nos candidats « cœur de cible » sont parfois non connectés… non visibles. Il faut alors faire preuve d’ingéniosité. Tout d’abord en identifiant quels sont les relais d’informations qu’il faut investir ? Puis il faut savoir attirer leur attention en « marketant » notre approche, notre message, la répétition de ce dernier. Cela passe par des messages mail et SMS, concis et personnalisés, mais aussi par de la vidéo, ou encore des campagnes de marketing direct, type mailing, où le « call to action » est centré sur la stimulation du « bouche à oreille ». Cette redondance des messages, via différents supports, est efficace. On peut laisser un message sur un portable qui restera sans réponse mais, si on double son approche par un mail, puis une invitation personnalisée sur un réseau pro ou encore un mail via une CVthèque, le taux de réponse sera au rdv. C’est prouvé, nous l’expérimentons tous les jours au sein de notre cabinet.

Marc Lie to me

Souplesse, ouverture : Il faut aller au-delà du simple matching de mots clés, et, dans le doute, décrocher son téléphone. Accepter le droit à l’erreur et rester humble est primordial ! Un profil en ligne reste un profil en ligne de même pour un CV… rien ne vaut le contact direct et une conversation ouverte, sincère et précise. La souplesse, c’est aussi comprendre un parcours, sentir ce qui fait sens pour mieux projeter une personne dans un nouvel environnement et anticiper de quelle façon elle évoluera … comment elle performera et surtout comment elle s’épanouira. Pour réaliser ce travail prospectif il est nécessaire d’aller au-delà de ses convictions, au-delà du « brief » client ou encore des motivations affichées par nos différents interlocuteurs.

Lâcher prise : Il faut savoir passer à autre chose, faire une pause, ne pas s’épuiser. D’autant plus qu’il est, non seulement, question de maîtrise technique mais aussi et surtout d’énergie, d’envie et d’enthousiasme !… pour ensuite mieux revenir, le regard neuf, les cordes vocales affutées, et notre dynamisme remis à niveau.

 

Comment vous est venue cette passion/expertise ?

Au départ, par nécessité !
En 2001, nous n’avions pas de budget com, encore moins de blog ou de communautés en la matière.
Le sourcing, à l’époque, c’était la lecture des pages économiques de la presse nationale et régionale, le bouche à oreille, les organismes de formation, la présence physique dans des communautés métiers… et des heures et des heures au téléphone, pour passer le sacro saint barrage du standard afin d’avoir le bon service puis la bonne personne. Ensuite nous traçions l’ensemble de ces démarches dans notre compac (personal organiser… pour les plus jeunes : 1er agenda électronique).

carnaval-2

Aujourd’hui, par passion !
Car les technologies ne cessent d’évoluer et que le personal branding s’affirme. Nous ne nous cachons plus derrière un scénario fictif pour approcher tel ou tel professionnel. Les masques sont tombés, nous avançons à visages découverts. Pourtant nous ne sommes pas nés une souris à la main, au contraire !!! Nous étions encore étudiants quand nous avons acheté (à crédit à l’époque) notre premier Mac, sorte de tour carrée couleur ivoire ; mais, comment dire… Nous étions déjà à l’affut de tous les nouveaux réseaux sociaux. Fiers, nous avions notre compte Viaduc et, naturellement, nous nous sommes mis sur LinkedIn, Facebook, Twitter, doyoubuzz … En fait, avec du recul nous étions comme des poissons dans l’eau. Ce ne sont que des outils et nous… nous avions l’essentiel : un état d’esprit, ouvert, transparent et résolument tourné vers l’humain !

 

Le Sourcing est-il un art et si oui pourquoi ?

Oui car ce n’est pas qu’une question d’outils mais réellement une combinaison de savoir faire associé à des savoirs être qui se cultivent avec le temps et qui s’expérimentent sur le terrain.

 

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans cette activité si particulière ?

Les échanges avec les candidats approchés : De professionnels à professionnels, même courtes, nos conversations sont le plus souvent teintées d’honnêteté réciproque, de confiance et de « coups de mains » mutuels le tout, avec un sincère « on reste en contact ! »

À noter aussi, le fait d’évoluer en cabinet, cela nous apporte une diversité dans les profils que nous contactons. Enfin la qualité des marques employeurs que nous véhiculons.

Nous allions oublier également la veille permanente et l’auto-formation que cette discipline exige !

 

Vous devez trouver un Ingénieur Java J2EE. Comment t’y prends-tu ?

Nous contactons notre ami et confrère Sylvain Lareyre qui lui, contrairement à nous, est spécialisé dans l’IT.

 

Réseaux sociaux professionnels, bases de CV, Google … quels sont les outils qui ont votre préférence et pourquoi ?

Cela varie avec le temps, en ce moment c’est plutôt Google mais dans tous les cas, c’est la combinaison de l’ensemble de ces sources de chasse qui garantit le succès !

 

Quel est votre petit outil secret ?

Notre fiche sourcing !
Concrètement il s’agit de la formalisation de notre stratégie de sourcing préalablement partagée et ajustée avec notre donneur d’ordre.
C’est l’outil qui fait la différence ! Pour chaque mission nous savons où nous avons sourcé, quelles requêtes nous avons utilisées, sur quels supports et surtout ce qui nous reste encore à explorer en termes de mots clés, de zones géographiques, d’origines professionnelles, de discussions à intégrer…
Cela nous permet d’une part, de partager l’étape du sourcing sur une même mission avec différents collaborateurs et, d’autre part, de maintenir notre énergie sur le bon cap et de ne pas nous perdre dans les méandres d’internet, ou, à force d’ouvrir d’innombrables pages… à la fin nous ne savons plus où nous en sommes !!

 

Qu’est-ce qui fait la différence selon vous entre un bon et un mauvais sourceur ?

Le talent relationnel, la créativité et la pugnacité.

tweet-Gaëlle-Sarran-sourceur

 

Quel est le meilleur Sourceur que vous connaissez ?

Difficile de répondre à la question sachant qu’il y a une différence entre un expert qui forme ou qui donne des conférences et l’artisan sourceur : vous savez celui qui, tous les jours, sur le terrain, se brûle les yeux face à son écran, manque de salive après ses multiples appels téléphoniques ou encore celui qui ressent la difficulté de continuer à y croire quand toutes les portes se ferment et que son énergie s’étiole…

À ce jour, nous n’avons pas encore croisé sa route…

 

Comment voyez-vous évoluer le Sourcing dans les 5/10 prochaines années ?

Une compétence à part entière pouvant être dissociée de celle de l’évaluation. Mais, rares aujourd’hui, sont les cabinets où chaque consultant peut bénéficier de son expert sourceur…

tweet-GuichetsRH-2

 

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui veut devenir un expert du sourcing ?

Se former est une évidence mais surtout engranger de l’expérience dans différents contextes, entreprises, cabinets, postes de cadre et de non cadre, avec des accès à des CVthèques mais aussi sans !
Bien souvent le manque de moyen nous pousse à être créatifs et performants !

 

Merci Caroline, merci Marc !

 

 

Je vous donne rendez-vous dès la semaine prochaine pour un nouveau portrait de Sourceur.

En attendant, je vous invite à découvrir les autres portraits publiés :

Le Sourcing par Guillaume Alexandre

Le Sourcing par Vincent Rostaing

Le Sourcing par Elodie Labrosse

Le Sourcing par Sylvain Lareyre

Le Sourcing par Sandrine Théard

Le Sourcing par Benoit Bliard

Le Sourcing par Hugues Truttmann

Le Sourcing par Michel Sarfati

Le Sourcing par Paul Mouchet

Le Sourcing par Nicolas Galita

Le Sourcing par Judith Tripard

Le Sourcing par Adrien Castagna

Le Sourcing par Jacques Mouelle Ndume

Le Sourcing par les Guichet (Caroline et Marc)

Vous pouvez également suivre cette série sur les médias sociaux et notamment Twitter avec le hashtag #ItwSourcing.

 

Jean-Christophe Anna
Suivez-moi !

Jean-Christophe Anna

Maitre Jedi de #rmstouch, Jean-Christophe est passionné par l'innovation et la prospective en matière d'Expérience Talent (Expérience Candidat et Expérience Collaborateur).
Auteur du livre "Recrutement : du Papier au Robot - 30 ans d'évolution de 1995 à 2025", il a créé l'événement #rmsconf en 2011.
Président de CREDIR Transition depuis son Burnout en 2015, il est avec Jean-Denis Budin à l'origine du concept de Qualité de Vie Globale (#QVG = Santé + #QVT + #QVHT).
Citoyen engagé, Jean-Christophe a lancé le site www.2017-2037.com et le Podcast #1vie1terre pour éveiller les consciences sur les véritables enjeux de notre monde.
Jean-Christophe Anna
Suivez-moi !