ATTENTION ! CET ARTICLE DATE UN PEU (2013)…

Nous vous invitons à lire les articles suivants :

Sourcing : arrêtez de vous moquer des candidats que vous approchez ! par Jean-Christophe Anna

Ho, ho, ho… le Père Noël est sur LinkedIn ! par Jean-Christophe Anna

 

Et si vous souhaitez vous former au recrutement (de l’identification du besoin à la conduite de l’entretien en passant par le sourcing), sollicitez-nous : sophie@rmstouch.fr et hugues@rmstouch.fr ! 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article initial rédigé par Laurent Brouat en avril 2013

Nous avons proposé à 6 professionnels du recrutement de partager avec nous leurs perles de recrutement, leur quotidien de recrutement dans leurs échanges avec les candidats, du CV à l’entretien…Vous allez être surpris.

Le recrutement c’est sérieux (car important) mais il arrive souvent de rire. Extraits!

PS: l’idée de ces perles est donner le point de vue du recruteur…je vais aussi inviter les candidats à partager leurs perles et nous donner leurs rencontres un peu folles avec des recruteurs.

 

Le CV: des choses sympas ou aberrantes que vous avez déjà vues 

Lucie Girault

J’ai vu tellement de CV aberrants que je ne sais pas lequel choisir !

Entre la page d’introduction au CV avec 3 photos du type en train de chanter, le filigramme CONFIDENTIEL et l’arbre à expérience (avec la formation inscrustée dans le tronc…), je suis plutôt vernie !

 Voici une petite selection :


(l’utilisation de Wordart est à bannir, comme Comic Sans et Papyrus des CV SVP!)

(Le CV cahier avec les lignes pas alignées, aie mes yeux !)

Le CV notice…

 Et les citations sur les CV c’est NON ! (J’ai reçu un CV avec une citation de Raymond Barre un jour… : « Un avenir cela se façonne, un avenir cela se veut »)

 Capture d’écran 2013-04-10 à 17.49.57



La photo du CV
est un exercice simple pour la plupart des candidats mais parfois périlleux si l’on s’éloigne trop de ce qui est attendu ! J’ai par exemple déjà reçu des CV avec des photos prises :

Guillaume Rouzaud

  • en boite de nuit : c’est certes une des rares occasions pour un jeune de moins de 20/22 ans de mettre une chemise (et parfois une cravate), mais les lumières violettes et le découpage de la photo avec la main d’un ami sur l’épaule sont des signes qui ne trompent pas. A éviter.

  • allongée sur le dos sur un lit ! Je ne suis pas sur d’en avoir compris le sens … C’était peut-être pour que les cheveux de la jeune fille soient disposés exactement comme elle l’attendait. Je ne vois pas d’autre explication.

  • sur une balançoire dans un jardin … La photo était sympa, mais pour Facebook ou pour envoyer aux grands-parents, pas pour un CV.

  • avec une tête de tueur en série : non ce n’est pas du délit de sale gueule, mais un candidat à la mâchoire crispée qui fronce les sourcils en fixant l’appareil photo l’air de dire « I’m gonna kill you ! », ça me fait plus peur qu’autre chose !

  • et enfin une des meilleures, dans une voiture (si si !) !

La catégorie « hobbies » est souvent très drôle, best ou plutôt worst-of :

  • « Activités extra-professionnelles : Lecture, sports et sortis en boîte. » (je n’invente rien, je le jure)

  • « Musique : Backstreet Boy, U2 »

  • « Rencontrer des gens »

J’ai également eu un candidat qui se vantait dans son CV d’avoir organisé de A à Z un événement sportif auquel j’avais participé (pas de chance !) et dont il était seulement participant, je connaissais l’équipe organisatrice et il n’en faisait absolument pas partie. Voilà pourquoi il faut éviter les mensonges dans les CV !

Un intitulé de poste absolument pas maladroit mais m’a néanmoins beaucoup fait rire : « ‎Chargée d’études marketing en apprentissage chez MDR Consultant ».

J’ai également reçu un email d’un job board avec l’intitulé suivant : « Jules CESAR vient de postuler à votre offre ». Etait-ce une blague ? Je ne l’ai jamais su … Si ce n’était pas le cas, quelle idée d’appeler son fils Jules quand son nom de famille est César ? Aucune idée, mais une fois le fou-rire de circonstance passé, j’ai presque eu envie de le convoquer pour que le standard m’appelle et me dise : « Oui bonjour, il y a Jules César pour vous à l’accueil ! »

 

Jean-Marie Caillaud

Le CV est un exercice délicat : il existe mille et un modèles de référence sur internet, pour autant il n’est pas toujours facile de savoir ce qu’il faut y mettre, et surtout ce qu’il NE faut PAS y mettre !

Je déconseille de joindre une photo, mais si vous tenez vraiment à le faire, assurez-vous qu’elle soit professionnelle… Quelques exemples de photos reçues :

  • La photo “de couple” : vous êtes heureux dans votre vie personnelle, c’est bien. Mais le moustachu ou bien la dame avec la robe à fleurs à côté de vous nous fait nous interroger sur votre professionnalisme !
  • Vous avez un chat ? Ne faites pas comme François G. : laissez-le dans son panier !
  • Et par pitié, arrêtez de vous prendre en photo pendant que vous êtes au téléphone ! Vous pensez que vous avez l’air “busy” ? Si vous saviez ce que nous, recruteurs, on en pense…
  • Vous n’avez pas mis de photo, bien. Mais pourquoi m’avez-vous envoyé votre diplôme du brevet des collègues en pièce jointe ? Celui de votre diplôme à Bac+5 me suffisait !!
  • Question de traduction : pas la peine de traduire votre nom ! Ainsi Helene Delaforêt n’a pas besoin d’être écrit sur votre CV : Helena Del Bosque.
  • Clin d’oeil aux fautes de français et au candidat qui dit avoir travaillé pour “le ministre de la defonce nationale” Ah ouais c’est lequel celui-là ?
  • J’ai également déjà reçu un “CV de couple”, qui postulaient tous les deux, ensemble, avec un seul document. Brrrr… j’en ai encore froid dans le dos !

 

Nicolas Anselmi

Je voulais aussi évoquer ce CV “de couple” à base de “après un poste d’assistante associée, je cherche un poste de cadre à 40k€. Mon mari, lui, recherche un poste de cadre à 60k€, vous trouverez nos CVs ci-joints”.

C’est non.

 Anonymisé comme j’ai pu (par contre en termes de format, ça ne va pas du tout. Coup de main apprécié, je n’ai que Paint ici), je tenais absolument à partager la pire aberration du monde. Et le pire, c’est que plusieurs ont les mêmes idées. Au moins, on s’en rappelle. Mais vaut-il mieux se rappeler d’un candidat “pour le lol” ou pour ses compétences ?

Et la photo à l’envers, on en parle ?

Julien Chaplet

Mes collègues recruteurs ont été confrontés aux grands standards du marché (graphisme approximatif, fautes, intitulé de poste abscons) avec mentions spéciales pour :

  • le CV “Dame Nature” rempli de pâquerettes, de tournesols et de coquelicots en arrière plan
  • le CV “Photomaton” avec portrait de face, de profil et de ¾
  • la liste de courses déposée par erreur sur l’ATS à la place du CV. L’analyse graphologique étant has been, contrairement aux émissions culinaires, la candidate avait peut-être voulu innover…
  • la photo d’une candidate complètement nue sur son lit, ajoutée en PJ du CV. De très bon goût.

 

Gaelle Sarran

  • Langues:
Anglais: courant
Espagnol: de vacances
Anglais: courant
Allemand: de survie
Anglais: bilingue (2 séjours linguistiques en Grande Bretagne)
  • Mobilité:
Mobilité nationale et internationale sauf Clermont Ferrand
  • Informations complémentaires:
Permis B: encore tous mes points!

 

La lettre ou l’email: un extrait des lettres/emails de candidats croustillants

Lucie GiraultHormis les classiques (candidature adressée à un homme alors que je suis une recruteuse, candidature spontanée à un poste qui n’existe pas au sein de mon entreprise, et la candidature mentionnant une autre entreprise…), j’ai reçu il y a pas longtemps une candidature avec en PJ un courrier intitulé “Les 10 bonnes raisons de m’embaucher en stage”, en lieu et place d’une LM.

Cela aurait pu être sympa et différeciant mais les 10 points n’étaient pas pertinents et surtout la liste était écrite en COMIC SANS. Comment prendre cette candidature au sérieux ?!

 

Guillaume Rouzaud

 Il ya bien sur les traditionnels « Madame », alors que je m’appelle Guillaume mais passons, la phrase de lettre de motivation la plus étrange que j’ai lu est la suivante (gardez à l’esprit que je travaille dans le secteur automobile) : « N’ayant pas d’expériences professionnelles dans le secteur touristique, je pense être capable d’occuper le poste que vous proposez. ».

 

 

Jean-Marie Caillaud

Je ne lis pas les lettres de motivation, j’ai bien trop peur de ce que je pourrais y trouver !!!

 Mais j’ai quelques perles en Anglais transmises par des collègues : 

– Candidature d’un français : “I grew up in a French speaking community in Paris and I am therefore fluent in French

– “Hi, Just a question. Aren’t you’re looking for sales manager ? Think i saw ads about it, 1 or 2 years ago, and that could possibly interest me.”

 

Nicolas Anselmi

Les classiques citations :Ce qui fait la différence, c’est l’envie

L’autodépréciation :

Bien qu’aujourd’hui très âgé, croyez bien que toutes mes compétences sont encore d’actualité, et que je déborde toujours d’énergie, contre tout attente, pour relever de nouveaux défis motivants”.
.

Et puis les “too much information” : numéro de Sécurité Sociale, date de naissance, nombre d’enfants, sexe et dates de naissance. Déjà vu aussi, une seule fois : profession et âge des parents.
#Astuce : si vous ne voulez pas être discriminés, ne donnez pas de munitions à un recruteur peu consciencieux ?

Tout ça sans même évoquer la “lettre de motivations pré-fabriquée, et l’erreur de copier coller”.
Mon rêve a toujours été d’intégrer Areva”. Raté ! Nous c’est Alstom ! Next player shoot again.
A ce rythme là, autant carrément éviter la lettre de motivations. C’est mieux pour tout le monde !

Julien Chaplet

Les lettres de motivation sont en général rapidement parcourus par mes contacts recruteurs. Néanmmoins restent gravés dans leurs méloires deux souvenirs : une lettre d’une dizaine de pages où le candidat avait pris soin de relater une bonne partie de sa vie et un autre où un candidat, encore ému d’un spectacle de Gad Elmaleh auquel il venait d’assister, avait jugé bon de comparer l’entreprise…

 

 

Le mail de relance ou l’appel? On vous a déjà appelé ? Ou contacté? 

Lucie Girault

J’ai déjà eu au télephone un candidat qui voulait bosser dans le web mais qui n’arrivait pas à déposer sa candidature sur notre site recrutement… Ca laisse présager le pire sur sa maitrise des outils informatiques et son peu d’aisance en navigation…

Sinon , après un entretien j’ai eu un candidat qui m’a relancé 3 fois après l’entretien alors que je l’avais rapidement informé après son entretien que le poste était finalement suspendu. Relancer le recruteur une fois, ça prouve la motivation… Trois fois, c’est à la limite du harcelement.

 

Guillaume Rouzaud

Je me souviens une fois d’un candidat envoyant son CV pour un stage sans préciser ses disponibilités (cela arrive souvent). Je l’appelle et les lui demande. Durée de la conversation : 30 secondes environ. Une minute plus tard je reçois un email de sa part ainsi qu’une invitation LinkedIn commençant par : « Dear Mr. Rouzaud, it’s wonderful to hear from you … ». C’est too much, vraiment too much.

 

 

Jean-Marie Caillaud

A une époque, j’ai eu un candidat qui m’appelait tous les matins pour me demander si j’avais un poste pour lui… TOUS les matins. La politesse et la patience ne sont pas soeurs jumelles si on les sollicite trop souvent simultanément…

– Après un mail de rejet :

QUE LES ANGES DU SEIGNEUR VOUS GUIDENT DANS TOUT CE QUE VOUS ENTREPRENDREZ. JE SUIS TOUJOURS DISPONIBLE

– Une candidate :

Merci de me contacter ….

je n’ai pas internet je suis actuellement sur un poste public au 02.31.XX….

J attends votre appelle

Nicolas Anselmi

Je n’ai plus le wording exact … Reçu pendant mes jours chez RW. Rien n’est exagéré, ni déformé. Formulé au plus proche :

Cher Monsieur,

J’organise un concert privé sur une péniche, où untel nous montrera sa maîtrise de la guitare manouche. Il sera accompagné de bidule à l’harmonica, et de la délicieuse Amelia au violon.

Vous voir lors de cet événement serait un grand plaisir.

Par ailleurs, si vous avez de nouvelles opportunités à pourvoir en SIRH prochainement, n’hésitez pas à me contacter, je suis toujours en recherche active.

Bien amicalement

 Dans un autre registre, ce candidat qui t’envoie un mail à 17h04 après un RDV téléphonique initialement prévu à 17h00 :

Cher Monsieur,

Vous devez être très occupé pour ne pas savoir respecter un rendez-vous téléphonique prévu de longue date.

Vous aurrier au moins pu me demander des excuses.

Je ne vous salue pas

 

Julien Chaplet 

Au-delà des mails de relance, il y a également les réponses aux rejets de candidatures qui sont parfois apres et peu courtois.

En voici un assez spécial, qui laisse présager que le candidat n’ait pas connaissance de la méthode de mise en vivier…

Objet : DECES – Groupe xxxxxx  : suivi de  votre candidature

Pas de texte dans le mail, juste 2 images attachées que voici (j’ai effacé les noms même si tant de créativité mériterait que son auteur connaisse la gloire ) :

 

Et sur les réseaux sociaux? Le contact, les mots doux ?

Lucie Girault

Les demandes d’ajout au quotidien sans aucun mot de présentation…. Quand je frappe à la porte de quelqu’un, je me présente. J’en attend de même de la part des candidats/personnes sur les réseaux sociaux pros. C’est d’autant plus flippant quand ces personnes, que tu ne connais pas, essayent de t’ajouter simultanément sur Linkedin & Viadeo.

Arnaud Gien-PawlickiMon quotidien sur les réseaux sociaux se rapprochent de celui de Lucie : demandes d’ajouts sans présentation ou demande de contacts. Il se trouve que je réponds aux personnes qui me sollicitent, dans un délai de 2 jours en moyenne, il se trouve que je n’ai souvent pas plus de retour 🙂 « ajouts de masse, envoi de masse, automatisation en masse, quand tu nous tiens !, des pratiques qui ont la vie dure 🙁 ». Le recrutement sur les réseaux sociaux apportera sa valeur ajoutée quand les 2 partenaires de la rencontre se parleront. Visiblement, il reste encore du chemin à parcourir (coté candidat(e)s mais également recruteurs, j’ai des exemples y compris de pairs, « professionnels » du web 2.0 ou de la marque employeur :D) .

 

Nicolas Anselmi

Faut-il parler des candidatures baroques reçues via LinkedIn en dehors des demandes d’ajout ?

Si oui, j’en ai plein en stock.

XXXXXX Welding Construction Inspector in active job search

To: Judy Allan, NBA Ali Azian, Naz Aktar, Angel Baro Alcedo, Apriza Amir, Roberto Aragón Muriel, Rob Abel, Milagros Alvarez Fernández, Stephen Allen, Raquel Baña

Date: March 16, 2013

new email address gonzaXXXXX@hotmail.com

Ou encore

YYYYY • Pls check my profile or contact on brbYYY@yahoo.com

En bonus, les “vous voulez vraiment comprendre ce que j’ai écrit ?” :

WWWWW • Fitter-Welder,Mechanic, Offshore, BOSIET, SSCV, Seismic,DSV

Allo ? Est-ce que vous me recevez ? ALLO ?

 

L’entretien, pendant, après? Un habit, une remarque?

Lucie Girault

Le candidat qui s’est épilé les sourcils juste avant de venir et dont le bas du front est encore tout rouge

Le candidat qui oublie son manteau dans la salle et qui est en route pour la gare prendre son train

Le candidat qui me dit que le poste à pourvoir est une imposture

Le candidat qui te sort qu’il adore “la culture générale”…

La candidate qui disparait entre l’entretien opérationnel et l’entretien RH…

Le candidat a qui tu as “non” et qui revient vers toi afin de benchmarker la propal qu’il a reçu du concurrent #1…

 

Arnaud Gien-Pawlicki

Le téléphone sonne pendant l’entretien de recrutement, cela arrive souvent avec les smartphones. Il s’agissait d’un recrutement d’un(e) consultant(e) RH pour notre réseau de centres Apec en région. La candidate possédait une solide expérience de recruteuse. Et situation étonnante ! La candidate reçoit un appel, interrompt l’entretien, décroche et traite l’appel !. Je l’aurais lu, je ne l’aurais pas cru, je me suis demandé s’il n’y avait pas une caméra cachée :).

Gaelle Sarran

« – Bonjour Monsieur, nous allons faire l’entretien à trois, cela ne vous dérange pas?
– Pas du tout, j’étais polygame avant« 
Mais encore:
  • La candidate qui arrive avec un petit caddie de courses rempli de documents (« comme ça elle était sûre de présenter tout ce qu’on lui demanderait! »)
  • Le candidat qui arrive avec une boîte de chocolats
  • Le candidat dragueur qui fait des clins d’oeil
  • Le candidat qui raccroche en disant  » ok, à bientôt, bisous »

 

Jean-Marie Caillaud

J’ai reçu en entretien un candidat Directeur Commercial dans les nouvelles technologies, qui s’est pointé avec des bottes en caoutchouc pleines de terre, et une plume de faisan dans la poche avant de sa veste !

Un autre refusait de me serrer la main, car “il ne savait pas si je me les étais lavées avant l’entretien” !!

Dans un autre genre, il faut savoir que chez Approach People, nous travaillons “à l’anglo-saxonne”, c’est à dire que nous appelons tous les candidats par leur prénom (tout en les vouvoyant bien sûr !), ça apporte un peu plus d’humain dans nos rapports. Malheureusement, il arrive parfois qu’un candidat ne comprenne pas la démarche. De là à me dire “Salut, bien ou wesh?” Non, on n’est pas copains ! 

Guillaume Rouzaud

Une anecdote que je cite souvent est celui d’une candidate à un stage tellement à l’aise pendant l’entretien qu’elle s’est mise à me tutoyer, et ce alors que je la vouvoyais bien entendu. J’ai été très déstabilisé et me suis senti gêné pour elle, mais je n’ai rien dit et j’ai continué l’entretien le plus naturellement possible (ou le moins bizarrement possible, au choix).

Avec du recul, j’ai compris que ce n’était familier, juste un peu maladroit de sa part. La candidate étant brillante, j’ai décidé de ne pas m’en formaliser et elle a été prise en stage. Un an et demi plus tard, nos chemins se sont recroisés dans une autre entité du Groupe où elle avait été embauchée. J’étais heureux de voir sa carrière sur de bons rails et satisfait d’avoir pris la bonne décision en passant outre cette petite – mais grossière – erreur.

 

Nicolas Anselmi

Ce candidat, jeune diplômé, qui arrive en entretien avec sa mère. Sa mère qui se lève lorsque l’on vient le chercher pour l’entretien. Sa mère qui ne comprend pas quand on lui explique que non, on n’a pas besoin d’elle en salle d’entretien.
Pire ? Sa mère qui explique que “mais chez concurrent #1 on m’a laissée assister au RDV”.

Ce candidat, plus trop jeune diplômé (comprendre “qui est censé connaître et appliquer les conventions sociales relatives à l’entretien de recrutement”) qui raconte ses vacances pendant 20 minutes, malgré divers recadrages, puis qui me demande comment se sont passées les miennes, et où je vais pour les prochaines.

Celui qui appelle à 6h00 du matin pour dire qu’il ne sera pas là au rendez-vous prévu à 8h00 en fait.

Celui qui n’appelle pas, à 6h00 du matin, pour dire qu’il ne sera pas là au rendez-vous prévu à 8h00.

 

Julien Chaplet

Dans le cadre d’un recrutement d’un Ingénieur Commercial, un candidat était en congés et avait prévenu qu’il viendrait en tenue décontractée… Le jour du RDV arrive une personne en sueur, habillée en cycliste avec la tenue complète, genre Lance Amstrong, les chaussures, la culotte, le maillot avec les publicités, le casque à la main… Le candidat a tranquillement expliqué, qu’il avait une passion dévorante, le vélo, il passait tous ces congés sur sa selle… Ne voulant pas louper une seule journée de vélo, il avait, tout naturellement, inclus son entretien sur son parcours !

  • Le candidat reçu en entretien, qui ne s’était pas du tout renseigné sur l’entreprise, et lorsqu’on lui fait remarquer, répond qu’il a par contre consulté le profil viadeo du recruteur et qui lui ressort son parcours dans les détails.
  • Le candidat victime de problèmes gastriques qui doit s’abstenter 2, 3 fois durant l’entretien. L’émotion ? Une mauvaise choucroute ?
  • La candidate qui fait sauter un bouton de son chemisier pour dévoiler un peu plus ses compétences.
  • Le candidat qui, pour impressionner les recruteurs ou en pleine sensation de confiance, tente une petite glissade sur les dalles pour atteindre l’ascenseur et manque de se ramasser. En parlant d’ascenseur, mes amis recruteurs sont fermes là-dessus : candidats, restez concentrés jusqu’à votre départ ! Trop se sont grillés en balançant une phrase idiote dans l’ascenseur ou en pensant qu’en dehors de la salle d’entretien, le recruteur était devenu leur pôte !

 

Les perles inclassables, celles dont ne sait pas quoi faire mais qui valent le coup 🙂

Lucie Girault

  • Vu sur un profil Linkedin, une personne qui a mis une photo d’elle enfant… Très très bizarre comme façon de se présenter !

  • Le mec qui accompagne sa copine à un entretien, nous suit et reste à attendre derrière la porte en jouant à la nintendo DS.

  • Le candidat qui refuse une propale par email sans même chercher à la challenger.

  • Le candidat stagiaire qui cherche à te draguer lors du forum emplois/stages de son école #mauvaiseidée

 

Arnaud Gien-PawlickiUn candidat très sérieux échange avec moi sur LinkedIn, et je me rends compte, après avoir engagé la conversation, qu’il a une photo  sur son profil “digne d’un joueur olympique qui vient de gagner la coupe du monde, les mains et les poings levés en forme de victoire”. Il continue à me répondre avec beaucoup de sérieux, souhaitant faire partie de mon réseau et échanger sur des sujets aussi intéressants que la gestion des talents, la Gpec, la marque employeur.

Je crois qu’il n’avait tout bonnement pas pensé à mettre à jour son profil depuis qu’il l’avait créé :). On est loin du personal branding là 🙂

Jean-Marie Caillaud

Un jour j’ai contacté un candidat Français assez junior pour un poste en Irlande, et lui était basé aux Pays-Bas. Il avait réussi le premier entretien téléphonique avec le manager, et devait aller le rencontrer sur place. En plein milieu de journée, je reçois un coup de fil de mon client, qui me dit que le candidat a passé l’entretien, mais qu’il est dans le hall avec ses valises et ne veut pas partir. On me le passe :

JM : “Qu’est-ce que vous faites ?”

Candidat : “J’attends la réponse

JM : “Mais vous n’avez pas un avion à prendre pour rentrer ?

Candidat : “Non je n’avais assez d’argent que pour me payer un aller simple. Je n’ai plus le choix, il me faut le poste !

JM : “Mais vous n’aurez la réponse que demain, comment allez-vous faire ?

Candidat : “Oh, ne vous inquiétez pas, j’ai repéré une caravane abandonnée près de l’aéroport, je vais dormir là-bas… et demain matin, vous pouvez m’appeler sur une cabine publique, j’attendrai à côté !

Fin mot de l’histoire : il a eu le poste, l’entreprise a été sympa et lui a fait une avance de salaire pour qu’il puisse se débrouiller. 3 mois plus tard, il se faisait virer parce qu’il arrivait en retard tous les matins ! Vivre “à la roots” c’est bien… jusqu’à un certain point !

Guillaume Rouzaud

  • Les parents qui attendant à l’accueil pendant que leur fils/fille passe l’entretien ! #autonomie

  • Les candidates qui jouent beaucoup trop la carte de la séduction. #ouimaisnon

  • Les anciens camarades de classe peu recommandables qui postulent sans savoir que c’est moi de l’autre côté de l’écran. #dommage

  • J’en oublie beaucoup mais j’essaye de les publier sur mon tumblr quand elles me reviennent. Et si elles sont publiables bien sûr, car certaines sont trop spécifiques et/ou potentiellement dommageables.

 

Nicolas Anselmi

Le candidat qui, une fois intégré, te drague franchement (mes collègues féminines en cab se rappellent encore des bouquets de fleurs, et des boîtes de chocolats à outrance, accompagnés de mots doux plus ou moins prononcés), ou sournoisement, au détour d’un couloir, d’une cantine, ou d’une conversation.

 

Julien ChapletUne histoire de quiproquo assez surréaliste dans le cadre d’une mobilité interne.

Un collaborateur postule sur une offre de directeur distribution sur le site de recrutement interne. Il se fait contacter en parallèle par la DRH car son profil convient pour un AUTRE poste, avec un périmètre et des missions assez différentes. Le collaborateur est reçu par le directeur en entretien pour ce poste et échange avec lui une bonne heure. 2 jours après le candidat envoie un mail au directeur (copie DRH) pour le remercier de l’entretien et lui confirmer qu’il était très intéressé par le poste de directeur distribution sur lequel ils avaient échangé. Incroyable.

Sinon pour finir quelques paroles de candidats glânées par @Laurent665 =)

« En tant que Chef de Projet… J’ai uniformisé des choses uniformes »

« En tant que Manager quand je n’ai plus de solutions, je tire au sort… C’est une méthode très égalitaire… »

« J’espère que le deuxième entretien ne se fera pas avec vous… parce que vous m’avez épuisé sur ce premier tour… »