Je vous propose aujourd’hui ma lecture des résultats de l’Enquête RégionsJob sur le Recrutement et les Réseaux sociaux !

Et comme j’avais énormément de choses à dire, vous trouverez mon « explication de texte » côté Recruteurs ici-même et vous pouvez la compléter côté candidats sur Job 2.0 « Comment chercher un Job sur un Réseau social ?« , soit deux billets pour le prix d’un !

Mardi 17 mai, l’excellent Blog du moderateur (Flavien CHANTREL, Anne-Laure RAFFESTIN) publiait les résultats de la deuxième édition de l’Enquête RégionsJob sur le Recrutement et les Réseaux sociaux. Comme lors de la première édition, Régions Job a interrogé, du 23 novembre 2010 au 9 janvier 2010, 2526 candidats et 379 recruteurs, soit les 2 acteurs principaux de la relation, qui ont répondu à une série de questions : Quels sont les moyens utilisés actuellement pour la recherche d’emploi et le recrutement ? Est-ce que les réseaux sociaux, dont on parle énormément, sont devenus des outils incontournables ? Qui les utilise vraiment ? Comment sont envisagées les problématiques d’e-réputation et d’identité numérique, aussi bien pour les personnes en recherche d’emploi que pour les employeurs ?

Si cette enquête, véritable photo à l’instant T des outils utilisés par les Recruteurs et les Candidats, est très intéressante, comme souvent plusieurs lectures des résultats sont possibles.

Voici la mienne !

Les Jobboards restent les moyens de Recrutement les plus utilisés, quoi de plus normal ?

Que “les sites internet d’offres d’emploi » (Jobboards) “restent les moyens les plus utilisés par 87% des recruteurs interrogés “  et les plus appréciés (79 % par les recruteurs) loin devant les Réseaux sociaux, n’a rien d’étonnant.

Les Jobboards font partie du paysage depuis 1998 et représentent aux yeux des Recruteurs et des Candidats l’outil de Recrutement par excellence !

Pour les Recruteurs, les Jobboards constituent le principal canal de diffusion des offres d’emploi. Ils permettent de toucher facilement les candidats « déclarés » qui vont consulter ces annonces. Les CVthèques des principaux sites emploi sont assez riches, la recherche par mots-clés désormais bien maîtrisée par les Recruteurs et les candidats sollicités forcément intéressés puisqu’ « officiellement » en recherche !

Bref, ces outils font plutôt pas mal ce que les Recruteurs en attendent, il serait donc vraiment surprenant qu’ils les abandonnent complètement du jour au lendemain ! N’oublions pas que les jobboards ont mis un certain temps avant de s’imposer véritablement par rapport à la Presse, qui fut très longtemps le seul canal de diffusion  des offres, alors qu’il ne s’agissait pourtant que d’un changement de support : beaucoup moins cher, infiniment plus rapide et réactif, touchant l’ensemble des candidats et offrant un tri électronique des candidatures.

Les Réseaux sociaux professionnels ne sont pas des Jobboards, Facebook et Twitter encore moins !!!

Sans même évoquer Facebook et Twitter qui sont des cas un peu particuliers, Il me semble pertinent de rappeler que les réseaux sociaux professionnels n’ont pas été crées à l’origine pour recruter, mais bien pour faire du Networking et du Business !

Ils sont devenus au fil des années des outils attractifs pour les recruteurs du fait de leur succès ! Ils constituent ainsi de formidables terrains de chasse potentiels pour toucher de nouveaux candidats non présents sur les CVthèques des Jobboards et le plus souvent en poste.

Ainsi, Linkedin et Viadeo ont suivi ou impulsé la tendance en proposant la diffusion d’offres (encore très limitée et présentant peu d’intérêt par rapport à la publication sur les Jobboards) et des Abonnements ou Packs recruteurs pour leur faire profiter de l’extraordinaire richesse de leurs profilthèques.

Depuis plus d’un an, Linkedin prend d’ailleurs clairement une orientation Recrutement et carrière en lançant régulièrement de nouvelles applications très innovantes.

L’Enquête RégionsJob met également en avant que “Les réseaux sociaux sont davantage perçus comme un complément au recrutement, plutôt que comme un élément central dans la recherche de postes et de candidats. »

En effet, les 49% de Recruteurs qui utilisent les Réseaux sociaux, le font, encore aujourd’hui, essentiellement pour valider, compléter et enrichir les informations des CV des candidats qui ont retenu leur attention et qu’ils souhaitent recevoir en entretien. Quand ils s’en servent comme canal de sourcing, c’est bien souvent qu’ils n’ont pas trouvé de profils intéressant dans les CVthèques des Jobboards. Rares sont les Recruteurs qui vont y chercher les meilleurs candidats, systématiquement en parallèle des outils plus classiques, Jobboards et autres.

Utilisés comme canal de sourcing, les réseaux sociaux professionnels peuvent être déroutants car ils ne fonctionnent pas comme des Jobboards : les potentiels candidats sont pour la grande majorité « passifs » et non « déclarés » et donc souvent moins réactifs aux opportunités professionnelles que viennent leur proposer les Recruteurs. Les « règles » d’une recherche « intelligente » des meilleurs profils sur Linkedin et Viadeo sont multiples et plus complexes !

Utilisés pour diffuser des offres, les réseaux sociaux professionnels n’apportent à priori rien de plus qu’un Jobboard et risquent même d’être moins efficaces puisque leurs membres, candidats passifs pour la plupart, ne vont pas forcément regarder ces offres et que les candidats actifs les consultent sur les Jobboards !

Je vous recommande vivement la lecture de l’excellent billet de Glen Cathey « What Social Recruiting is NOT » (Ce que le Recrutement par les médias sociaux n’est pas !), dans lequel il explique pourquoi « Social Recruiting is NOT posting Jobs » (le Recrutement par les médias sociaux, ce n’est pas diffuser des offres), et « Social Recruiting is NOT Sourcing Candidates on Social Networks » (le Recrutement par les médias sociaux, ce n’est pas sourcer des candidats sur les médias sociaux).

Les Réseaux sociaux ne constituent donc pas qu’un changement de support, c’est une véritable révolution pour le Recrutement ! C’est un changement de culture, d’approche, de fonctionnement qui impacte réellement la relation Recruteur-candidat, les 2 protagonistes étant désormais à égalité !

Tant que les professionnels du Recrutement les utiliseront comme des Jobboards, de façon ponctuelle, dans l’urgence d’un Recrutement, ils seront déçus par leur efficacité ! Il n’est donc pas surprenant que seulement 22 % des recruteurs les classent parmi leurs 3 moyens favoris de recrutement !

De la diffusion d’offres à la conversation et du “Pull” au “Push” !

Avec les médias sociaux, la communication institutionnelle, verticale, unidirectionnelle et quasi monocanal (mass médias) a laissé la place à la conversation et l’échange multicanal entre le Community Manager et les clients de la Marque.

De la même manière, pour être efficaces sur les Réseaux sociaux professionnels comme d’ailleurs sur les autres médias sociaux, le Marketing employeur et le Sourcing se doivent d’être conversationnels ! La relation Recruteur-Candidat s’inscrit dans la durée en se nourissant d’échanges sur des valeurs véhiculées par l’Entreprise et partagées par les potentiels candidats ou sur un domaine d’expertise commun. Ainsi les communautés que vont animer le Responsable de la Marque Employeur ou HR Community Manager avec les collaborateurs-ambassadeurs et celles auxquelles ils vont participer seront autant de « viviers » potentiels de candidats hyperqualifiés et ciblés auprès desquels le Recruteur pourra “pousser” une opportunité. Ce fonctionnement en mode “Push” est d’ailleurs déjà proposé aux Recruteurs sur Viadeo et Linkedin pour adresser une annonce aux profils les plus qualifies ! Parallèlement, l’e-cooptation en plein boom va également continuer à se développer profitant de la viralité des réseaux sociaux et de la Recommandation.

Nous sommes ici bien loin du Recrutement « classique » ponctuel, réalisé dans l’urgence via la diffusion d’une offre sur un Jobboard (fonctionnement en mode “Pull”) et générant beaucoup de “bruit” ou de “déchets” avec de très nombreuses candidatures ne correspondent pas totalement au profil recherché ou vraiment à côté de la plaque. Sans oublier non plus que nombre de CV présents dans les CVthèques ne sont plus vraiment à jour, les candidats ayant retrouvé un emploi ne prennent pas le soin de les updater ou de les retirer ! C’est forcément moins le cas des profils sur un Réseau social professionnel puisqu’il s’agit d’un outil de pilotage de carrière qui va accompagner le candidat tout au long de sa vie professionnelle qu’il soit en poste ou non !

Une tendance commence d’ailleurs à se dessiner dans certaines entreprises avec la séparation des rôles au sein de la fonction RH entre le Sourceur engagé dans la conversation avec les potentiels candidats et qui inscrira son action dans le long terme sur les medias sociaux et le Recruteur qui répondra ponctuellement aux besoins de recrutement de l’Entreprise !

Pas de décollage prévu pour les Réseaux sociaux ? Il a déjà eu lieu !

Revenons maintenant sur les résultats de l’Enquête RégionsJob concernant les Réseaux sociaux.

Je souhaite tout d’abord faire 2 remarques quant au concept même de Réseaux sociaux et à la population des Recruteurs interrogés.

Première remarque : les Réseaux sociaux sont ici entendus au sens large : Réseaux sociaux professionnels, personnels, blogs, … Il conviendrait plutôt selon moi de parler de médias sociaux, les réseaux sociaux n’étant qu’une famille des médias sociaux, les blogs une autre famille et les sites de microblogging comme Twitter encore une autre famille ! Je me suis concentré dans ce billet sur les Réseaux sociaux professionnels, le Recrutement sur Facebook et Twitter n’en étant encore qu’au stade de l’Expérimentation.

Deuxième remarque : les Recruteurs interrogés sont des professionnels de la fonction RH en Entreprise, mais également des Consultants RH. Or, l’un des moyens utilisés par ces Recruteurs dans l’Enquête est justement les Cabinets de recrutement. Ces résultats ne peuvent donc concerner que les professionnels de la fonction RH dans les Entreprises et non les Consultants RH eux-même !

Les chiffres :

  • 49% des professionnels des ressources humaines interrogés utilisent les Réseaux sociaux.
  • Seulement 22% les classent parmi leurs 3 moyens de recrutement favoris, ce chiffre passant à 39% quand on propose aux Recruteurs interrogés de se projeter dans l’avenir !

Comment considérer ces résultats ? Verre à moitié vide ou à moitié plein ? Je penche bien entendu pour la seconde option ! Pourquoi ? Tout simplement, parce que je me souviens des résultats du Baromètre Novamétrie de 2009 qui avait interrogé les DRH sur les canaux de Recrutement qu’ils utilisaient : 36 % pour les annonces papiers et Jobboards, 30% pour la Cooptation et les réseaux directs, 27% pour les Grandes Ecoles, 5% pour les cabinets de recrutement et seulement 2% pour les Réseaux sociaux !!!

Et je rajouterai que 49% non seulement c’est déjà beaucoup, mais en plus il est à noter que les cabinets de recrutement sont utilisés par 33% des Recruteurs, or les cabinets utilisent bien évidemment les Réseaux sociaux !!! Sans oublier le Réseau perso et la Cooptation utilisés à hauteur de 58% par les Recruteurs. Les candidats sollicités par ce biais peuvent très bien avoir été contactés ou approchés via les Réseaux sociaux en qualité de canal de communication au même titre que le mail ou le téléphone, non ?

  • 48% des recruteurs interrogés ont déjà contacté un candidat via un réseau social – qu’il s’agisse d’un réseau social professionnel, personnel, ou d’un blog.
  • Ce chiffre monte à 71% parmi les consultants en ressources humaines, qui ont déjà approché quelqu’un par les réseaux sociaux.
  • Au final, 22% des recruteurs ont effectivement embauché quelqu’un qu’ils avaient contactés via les réseaux sociaux.
  • 65% des recruteurs ayant finalisé une ou plusieurs embauches via les réseaux sociaux ont ainsi recruté moins de 5 personnes.

Là encore, ces chiffres peuvent être vus sous un angle “prudent” (c’est encore peu, finalement) ou sous un angle nettement plus optimiste : une tendance de fond se dessine !

Ma conclusion

Selon les résultats de l’Enquête et la lecture d’Anne-Laure RAFFESTIN et Flavien CHANTREL, “les réseaux sociaux loin de constituer un moyen primordial pour le recrutement”, “Les réseaux sociaux personnels ou professionnels ne sont pas jugés d’une importance cruciale”, “ils jouent davantage à la marge.”

Je pense pour ma part avoir démontré dans ce billet que nous n’en sommes encore qu’au début, que le développement de leur utilisation en matière de Recrutement est une tendance de fond qui s’inscrit dans la durée et que leur adoption par la majorité des Recruteurs prendra forcément du temps en raison de leurs spécificités !

Les Réseaux sociaux dont l’objectif premier n’était pas le Recrutement sont pourtant aujourd’hui de formidables outils pour recruter autrement, de manière plus qualifiée, à condition de savoir bien les utiliser et de prendre le temps nécessaire pour se les approprier ! Il est temps pour les professionnels du Recrutement de poursuivre l’exploration de ces outils pour une utilisation optimale. Les sensibiliser à la Révolution en marche et leur présenter des cas concrets d’utilisation est l’une des vocations de ce site collaboratif !

Enfin, si les Réseaux sociaux ne sont pas des Jobboards, ils proposent entre autre des fonctions proches et de plus en plus innovantes en matière de Recrutement (voir le billet que j’ai dernièrement consacré aux fonctions méconnues de Linkedin : « Linkedin, le laboratoire du Recrutement« ). Il est également temps pour les Jobboards d’évoluer et de ne pas se reposer sur leurs acquis et les habitudes des professionnels du Recrutement !

(Crédit Photo)

Jean-Christophe Anna
Suivez-moi !

Jean-Christophe Anna

Maitre Jedi de #rmstouch, Jean-Christophe est passionné par l'innovation et la prospective en matière d'Expérience Talent (Expérience Candidat et Expérience Collaborateur).
Auteur du livre "Recrutement : du Papier au Robot - 30 ans d'évolution de 1995 à 2025", il a créé l'événement #rmsconf en 2011.
Président de CREDIR Transition depuis son Burnout en 2015, il est avec Jean-Denis Budin à l'origine du concept de Qualité de Vie Globale (#QVG = Santé + #QVT + #QVHT).
Citoyen engagé, Jean-Christophe a lancé le site www.2017-2037.com et le Podcast #1vie1terre pour éveiller les consciences sur les véritables enjeux de notre monde.
Jean-Christophe Anna
Suivez-moi !