Quelle probabilité pour un candidat aujourd’hui de vivre une expérience à la hauteur de ses attentes ? L’expérience candidat semble bien tâtonner encore.  Un pas en avant, un pas en arrière. Un pas sur le côté et un pas de l’autre. Le couple candidat/recruteur peine à évoluer harmonieusement et sur le même tempo. Mais à force d’écoute, de patience et de pratique, candidat et recruteur pourraient, qui sait, finir par battre la mesure ensemble.

Après une longue interruption, voici de retour la revue de presse à la cadence habituelle : rendez-vous donc tous les vendredis pour la retrouver !

 

danse senegal

Sur le mobile, le candidat a pris un temps d’avance

Selon Jean-Christophe Anna, le candidat serait prêt à postuler sur le mobile mais les entreprises, elles, auraient du mal à se lancer. Questions de coût, de faisabilité, de frilosité  des recruteurs qui redoutent d’être submergés de CV mobile, de niveau maturité de l’entreprise sur les questions du digital, …

Le recrutement mobile c’est un peu l’arlésienne qui anime ces derniers mois les événements et blogs RH mais qui ne trouve que peu d’exemples concrets encore dans les entreprises. Jusqu’à présent, la plupart des entreprises se contentent de mettre à disposition des adaptations mobile de leur site carrières. Au mieux offrent-elles la possibilité de consulter des offres d’emploi via un site  un site mobile conçu exclusivement à l’usage nomade. Les applis mobile se comptent quasiment sur les doigts d’une main.

Le candidat est de plus en plus familier du e-commerce et de l’instantanéité, de la simplicité de acte d’achat via le mobile. Tout allant de plus en plus vite, le candidat devient plus impatient. Chaque connexion, clic ou contact tactile lui est compté. Le fougueux et très digital candidat pourrait bientôt être frustré, tandis que beaucoup d’entreprises ont sans doute la tête qui tourne à mesure que le mouvement s’accélère.

demi-pointes

Le recruteur reste en demi-pointe

Même si ce blog contribue sans doute à l’évangélisation des pratiques du recrutement mobile et social, ne nous leurrons pas : il reste encore  beaucoup de travail avant que ces idées « à la pointe » soient généralisées sur le terrain ! L’étude et l’infographie récemment réalisées par Regionsjob nous le confirme : le quotidien du recruteur semble encore tenir bien plus du e-recrutement que du recrutement 2.0 !

Parmi les outils utilisés, les réseaux sociaux arrivent encore loin derrière les jobboards  (utilisés à 82%) ou les candidatures spontanées (68%). Des initiatives telles que le recrutement sans CV restent marginales.

 

Recrutement vidéo : la valse-hésitation

Le recrutement vidéo n’est pas non plus  entré, bien sûr, dans le quotidien du recruteur. Pourtant, cette formule pourrait répondre aux enjeux de l’expérience candidat et, selon les termes de Marie-Pierre Fleury, « faciliter l’acte de candidature tout en maintenant la qualité des profils sourcés ».  Marie-Pierre pense d’ailleurs que le recrutement asynchrone en vidéo « semble objectivement présenter plus d’avantages pour le recruteur que pour le candidat ». Bien qu’elle ne soit pas adapteé encore à tous les secteurs, toutes les cibles, ni aux gros volumes, la vidéo pourrait intervenir à différents moment de la relation candidat/recruteur : pour remplacer le CV, l’entretien de pré-sélection ou plus tard encore dans le processus. Un potentiel à explorer et à suivre  donc.

Michel Guye-Bergeret est venu évoquer cette question lors de #rmsconf. La vidéo de son case study sur l’entretien tout aussi vidéo sera bientôt publiée ici-même et nous vous invitons vivement à guetter cette intervention très réussie. 🙂

 

danse

 

Allianz entre dans la danse

Comme annoncé tout récemment, Allianz s’est lancé sur la piste du mobile et permet désormais aux candidats de consulter ses offres d’emplois sur le mobile, et même de postuler, sous certaines conditions. Certes pour le moment l’outil ne s’affranchit pas de la fameuse étape du formulaire de profil à remplir. Mais Allianz a toutefois pris le parti de réduire autant que possible cette étape en exigeant uniquement du candidat les informations fondamentales pour qualifier la candidature et en lien avec l’offre convoitée. Pas de CV, pas de lettre de motivation à fournir, seulement l’essentiel !

Un joli premier pas avec ce nouvel ATS mobile qui a sans doute de quoi réjouir les petits poucets et petites poucettes qui rêvent de voir remplir leur carnet de bal par Allianz. Ils ont désormais leur avenir en main ! 😉

allianz recherche emploi mobile

 

Chez Deloitte, une promesse de valse à 136 temps ?

Pour reprendre les mots de  Brel :
Une valse à mille temps
Offre seule aux amants
Trois cent trente-trois fois le temps
De bâtir un roman

 

renoir bal

 

Alors l’initiative du 136, lancée il y a près d’un an et demi par Deloitte, et sur laquelle revient cette semaine Focus RH, serait-elle, comme elle le promeut, l’incarnation de la promesse tenue, de l’harmonie trouvée ? 
Prolonger la promesse de l’image employeur, véhiculée notamment via les réseaux sociaux, à travers un espace dédié au recrutement et à la marque employeur avec la mission d’offrir aux candidats la meilleure expérience possible, tel est l’objet du 136. Un lieu pour mieux prendre le temps de bâtir une relation vraie.
Bien plus qu’une maison-témoin idéalisée et sans âme, le 136 se veut un genre de salon de 1ère classe dans lequel chaque candidat reçu recevrait un service premium et repartirait avec un petit bagage en extra. Et Jean-Marc Mickeler, DRH du Groupe Deloitte, de dire du candidat / voyageur : « Même si nous ne le retenons pas, nous lui donnons quelques choses sur lequel capitaliser ». Pour cela, le 136 propose de mettre le candidat dans les meilleures conditions pour passer son entretien et de faire de ce moment un temps à part et privilégié tant pour le recruteur pour le candidat.
Angélisme ? Ou simplement la même recherche de transparence, la même disponibilité des recruteurs et la même « qualité de service » au candidat-client que ne cesse de viser Deloitte à travers ses différentes présences en ligne ?
Question de point de vue.
Mais question de cohérence surtout ! 😉

 

Entre la cohérence et l’harmonie il n’y a sans doute qu’un pas.
Un pas pour entrer dans le 3ème temps de la danse et valser « enfin tous les trois » : recruteur, candidat et  Marque Employeur, incarnée.

 

Et vous ? Quel genre de danseur êtes-vous donc ?

 

Jennifer Boukris

Riche d'un parcours atypique qui l'a menée du spectacle vivant aux Ressources Humaines, Jennifer a choisi de se consacrer aux enjeux des RH 2.0, du Recrutement Innovant et du Marketing Employeur. Elle travaille chez #rmstouch en tant Chef de projet Evénementiel et Marketing, et co-organise notamment #rmsconf (recrutement mobile & social conférence > www.rmsconf.com) à Paris et à Lyon.

Les derniers articles par Jennifer Boukris