Quand l’un des experts mondiaux du sourcing vous propose de publier un article de présentation/analyse de la toute nouvelle solution recruteur de LinkedIn, il est impossible de résister, c’est un cadeau. Un grand merci à Guillaume Alexandre. Je vous invite à découvrir le nouveau LinkedIn Recruiter décrypté par Mr Sourcing himself !

 

Ceci est un (R)évolution !

 

Cela fait un petit mois que LinkedIn a publié une vidéo pour montrer les futures fonctionnalités de Linkedin Recruiter. J’ai eu ce matin une première refonte, j’ai cru que la nouvelle version arrivait mais non, c’était juste graphique… snif.  Mais voici les fonctionnalités qui devraient arriver bientôt. Je ne suis pas commercial LinkedIn, je n’ai aucun intérêt chez eux mais comme dit Glen Cathey, on peut pêcher des poissons sans utiliser LinkedIn mais cela revient à se passer de l’océan pacifique…

Je parle ici de la version recruiter qui s’appelle « next generation », pas recruiter lite ou l’actuel recruiter. Ceci est le futur (tadaaam).

 

George Boole est toujours dans la place mais il n’est plus tout seul. Le matching avance.

Grosse barre de recherche en haut, en plus de chercher par booléen, vous pouvez chercher par titre de poste etc…  Assez intuitif, simple, rapide, graphique. Presqu’aussi simple qu’Indeed, c’est dans la mouvance.

 

Linked In New Gen

 

Mais nouveau ! Vous pourrez entrer le nom de quelqu’un et essayer de voir si LinkedIn « matche » des profils en fonction d’une personne.

Exemple : Martine est partie de la compta, je cherche le profil de Martine et j’aurai d’autres comptables à l’expérience similaire dans d’autres entreprise qui pourraient peut-être remplacer l’irremplaçable Martine.

Vous pourrez aussi entrer plusieurs personnes, tous vos employés d’une même équipe par exemple pour voir qui matcherait.

 

LI2-(1)

 

LinkedIn va extraire les skills, générer une recherche en fonction de la personne ou des personnes entrées et vous pourrez ajouter /enlever des critères.

 

LI3-(1)

 

Ce qui est très bien c’est que les résultats qui apparaissent dans la barre sont dynamiques et changent dès que l’on ajoute un critère. Donc vous pourrez jouer sur les populations identifiées, voir immédiatement les critères qui limitent trop ou trop peu les populations pour arriver à des résultats de taille « gérable ».

Décryptons cette barre :

 

LI4-(1)

 

22,600 résultats sur cette recherche (en même temps c’est extrait de la vidéo de Linkedin donc ils prennent des recherches qui montrent beaucoup de résultats 🙂 ).

5,1k connexions avec votre entreprise : Là LinkedIn vous montre, dans les résultats, les gens qui ont une connexion de niveau 1 avec un de vos employés. Pourquoi ? Car LinkedIn Referral arrive, une nouvelle manière de faire de chacun de vos employés un recruteur. Vous aurez un meilleur aperçu grâce au speech du LinkedIn Connect Event. Pour les grandes entreprise (cœur de cible LinkedIn), j’y vois un grand avenir. Intégration avec les ATS etc… mais ce n’est pas le sujet du jour.

56 past applicants : Les gens qui, dans cette recherche, ont déjà postulé dans l’entreprise (via LinkedIn je suppose). LinkedIn essaye de conquérir une place comme jobboard.

2k engaged with your Talent Brand : On pousse les produits d’Employer Branding, avoir des followers, communiquer sur LinkedIn etc, etc…

 

Déjà convaincus ? Attendez, il y a un truc cool en plus, LinkedIn va simplement vour proposer de filtrer par « tiens, qui n’a pas changé de poste depuis plusieurs années » ?

 

LI5

 

Donc dans votre recherche, vous jouez sur le fait que quelqu’un qui n’a pas changé de poste ou n’a pas évolué, serait peut être intéressé par une évolution. J’y vois quelque chose d’intéressant qui serait de chercher par exemple un contrôleur de gestion depuis 5 ans dans son poste pour un poste de responsable de contrôle de gestion. Je ne cherche pas ceux qui sont Responsable actuellement mais depuis longtemps au poste juste inférieur, il y a une bonne probabilité d’avoir des talents sympas.

On va apparemment enfin pourvoir rechercher le champ compétences : Le « skills » que tout le monde s’entre-recommande était très difficilement cherchable, sauf via des hacks. C’est top si vous pensez au profil mal rempli qui s’est mis juste « développeur » mais qui en skills a Java que 80 personnes ont approuvé… il est peut-être là votre développeur Java. Et dans la version actuelle, impossible de le trouver celui-là (ou presque).

 

Résumé

  • Simplification de la barre de recherche (probablement des interactions de sémantiques) pour aider ceux qui ne sont pas bilingues en booléen
  • Recherche par personne, pour générer des recherches en fonction de profils déjà identifiés
  • Recherche par skills : les recommandations (endorsing) seront apparemment enfin trouvables.
  • La barre dynamique : Pour ajuster vos recherches et optimiser les résultats.

 

Conclusion

Recruiter « next generation » met les 2 pieds dans l’intuitif et la data science pour offrir à ses clients (qui payent cher et probablement devront payer encore plus un jour) une expérience jamais vue où l’on combine les informations que l’on a et on tente de déduire des comportements potentiels.

Faciliter le marketing de l’engagement.  Ils poussent aussi le côté LinkedIn referral, les produits Employer Branding.

Recruiter Next Generation devrait être en option gratuite en attendant qu’il soit généralisé dans sa version stable, j’ai bien sûr déjà demandé à être beta testeur. Je vous tiendrai au courant !

 

Découvrez la vidéo en anglais :

 

 

Merci Guillaume !

 

Vous avez créé une innovation dans le recrutement, le marketing employeur ou le campus management ? Contactez-nous pour que nous en parlions ici-même : contact@rmstouch.fr

Guillaume Alexandre

Lors de son stage de fin d’études à l’IESEG, Guillaume Alexandre découvre le recrutement via l’Executive search puis intègre le groupe Adecco pour développer le recrutement hautes compétences à Lille. Il part rapidement à Londres rejoindre K2 Partnering Solutions pour mettre en place le recrutement permanent. Il arrive en Juin 2006 à Genève pour développer le recrutement SAP Permanent en Suisse, monte une équipe, la dirige puis décide d’aller voler de ses propres ailes et crée début 2011 Gates Solutions. Passionné de sourcing, il participe au premier SOSUEU (sourcing summit Europe) en 2012 et prend part aux différents concours de sourcing mondiaux. Finaliste du Challenge Sourcing #rmsconf 2014, 6ème (2ème européen, 1er Francophone) au dernier World’s Greatest sourcer du sourcing institute et actuellement finaliste du Sourcecon Grand Master Challenge (encore en cours). Il développe également des projets autour de l’évolution de job boards, de projets innovants en marque employeur, et de l’évolution des outils du métier de recruteur en général. Egalement Track Leader à #TruParis et #Trusourcing, Guillaume est l’organisateur du futur #TruGeneva.

Les derniers articles par Guillaume Alexandre (tout voir)