A la veille des vacances d’été, Orange annonce aujourd’hui le lancement de 2 MOOCs collaboratifs grand public sur les métiers du numérique. « Décoder le code » et « Devenir web conseiller(e) » débuteront à l’automne mais les inscriptions sont dès à présent ouvertes. La vague « MOOC » déferle sur la France. La révolution du Social Learning est en route. Orange en sera sans conteste un protagoniste incontournable.

Ludovic Guilcher, DRH Adjoint du Groupe Orange, et Eric Barilland, Directeur Image Employeur et Campus Management du groupe, ont eu la gentillesse de nous accorder l’exclusivité de cette annonce et de répondre à mes questions. Je vous propose de découvrir cette initiative aussi originale qu’enthousiasmante ! 🙂

 

Découvrir le numérique et de nouvelles opportunités professionnelles

Orange avait récemment fait connaître son ambition de devenir un acteur  majeur de la formation à distance, à l’occasion du lancement de sa plateforme de Social Learning, Solerni, et de son 1er MOOC collaboratif  grand public « Le Digital Vivons Le Ensemble » (DVLE).

A peine le MOOC DVLE s’est-il achevé que le premier employeur du digital en France annonce qu’il proposera à l’automne au grand public deux parcours d’apprentissage collaboratif en ligne gratuits pour découvrir les opportunités professionnelles du digital.

« Décoder le code », permettra au plus grand nombre durant 4 semaines de se familiariser avec la programmation informatique et le code, qui se répandent désormais partout autour de nous, sans que nous en ayons nécessairement conscience. Il s’agit de développer la culture numérique du grand public, de la rendre accessible à tous (et pas aux seuls « geeks » 😉 !) et de faire naître une appétence pour le digital et des vocations dans ce secteur en pleine expansion.

« Devenir web conseiller(e) » sera l’occasion de découvrir et de se former à ce nouveau métier d’assistance clientèle en ligne. L’intérêt principal de ce module tient au fait que des Web Conseillers d’Orange accompagneront les « MOOCers » tout au long des 4 semaines d’activités qui jalonneront la formation. Cela va tout à fait dans le sens de la professionnalisation des MOOCs que j’évoquais dans mon précédent billet.

Pourquoi avoir choisi prioritairement le métier de web conseiller ? Parce qu’aujourd’hui tous les secteurs économiques digitalisent leurs services clients et recherchent des personnes à l’aise avec la communication web, mobile et sociale. Cela représente des centaines de milliers d’emplois à pourvoir dans les années à venir ! Orange, d’ailleurs, est connue pour internaliser cette activité (chez Sosh notamment), contrairement à certains de ses concurrents directs.

MOOC Décodez le code Orange

 

Le savoir-faire Orange au service du plus grand nombre

Le MOOC « Décodez le code » a été élaboré spécialement pour le grand public par les équipes Orange en partenariat avec Simplon.co, entreprise agréée solidaire qui propose des formations de développeurs, tandis que pour le MOOC « Devenir Web conseiller(e) » Orange s’est appuyée sur des formations qui existaient déjà en interne et les a adaptées.

Orange, dont nous saluons régulièrement ici les réalisations web, mobile et sociales exemplaires, partage ainsi massivement son savoir-faire ! 🙂 Et au-delà de sa dimension ludique ou pédagogique, le module « Devenir Web conseiller(e) » pourrait donc être la première pierre dans la construction de nouvelles opportunités professionnelles pour les participants.

Ces MOOCs sont non seulement les vitrines de l’expertise Orange sur les métiers du numérique, mais également de son expérience de l’apprentissage social. On est loin du xMOOC constitué simplement de vidéos que le sachant propose et que l’apprenant visionne seul dans son coin. Les pratiques collaboratives sont largement favorisées sur Solerni à la fois par des fonctionnalités communautaires stimulant les interactions (forum), des outils de création de contenus facilitant la production des participants et l’évaluation par les pairs (wiki, blog, espaces de mutualisation de ressources…), et des dispositifs favorisant la pratique d’activités et l’autonomie des apprenants.

Ces MOOCs sont une première étape dans le développement de Solerni puisque devraient ensuite voir le jour d’autres MOOCs évidemment, mais aussi tout un volet avec des aides et astuces pour faciliter l’accès au monde du travail, et également un volet autour des problématiques du management digital, sujet au coeur des réflexions d’Orange.

A ce stade, ces MOOCs représentent pour Orange avant tout une nouvelle manière de communiquer et d’interagir avec ses différents publics, mais ils n’ont pas vocation à créer des viviers de talents et à identifier de futurs collaborateurs. Si cette expérimentation remporte le succès escompté, il est en revanche très vraisemblable que d’autres modules puissent voir le jour et s’inscrire alors plus directement dans le parcours proposé aux candidats intéressés par la marque.

 

Solerni

 

L’ambition sociétale d’Orange

Aujourd’hui, coder devient une dimension de base  pour un grand nombre de métiers liés au numérique et Orange offre l’opportunité de poser les premières bases de cette culture numérique. Le « Open » de Massive Open Online Course prend ici tout son sens puisque tout internaute intéressé par le sujet, sans avoir à faire la preuve de quelconque diplôme, et sans qu’il ne lui en coûte rien, pourra à la rentrée prochaine bénéficier de l’expertise des collaborateurs Orange et développer son employabilité. En effet, le parcours « Devenir Web Conseiller » permettra d’obtenir un badge remis par Orange qui, sans être réellement certifiant, témoignera de compétences professionnelles validées par des pairs et donnera sans nul doute de la valeur ajoutée aux profils qui en feront mention.

Par cette initiative, Orange s’inscrit dans le prolongement de ses engagements sociétaux qui font partie intégrante de l’ADN du groupe : « donner accès à des dispositifs de formation et de développement professionnel innovants au service des parcours professionnels au cœur du digital », et plus largement « mettre le numérique au service de l’emploi et du développement économique en France ».

MOOC web conseiller Orange

Le groupe a d’ailleurs conclu à cette occasion un partenariat avec Pôle Emploi, qui s’inscrit justement aujourd’hui dans un grand mouvement de transformation digitale et travaille à proposer une offre de services «100 % web » pour les demandeurs d’emploi. Les conseillers Pôle Emploi vont jouer un rôle de conseil et de présélection auprès des demandeurs d’emploi qui auraient un tropisme pour le numérique.

Ils pourront orienter vers le MOOC « Décoder le code » à la fois des personnes qui pourraient, grâce à cette initiation, découvrir le métier de développeur pour s’y reconvertir véritablement par la suite, mais aussi des managers, chefs de projets, ou personnes du marketing, par exemple. Ce public pourrait grâce à ces quelques semaines d’immersion mieux comprendre le code et donc mieux interagir par la suite avec les équipes de développement informatique avec lesquelles il peut être amené à travailler. 

C’est pour Pôle Emploi une opportunité de donner accès massivement à une formation gratuite et de qualité, en lien étroit avec le marché, puisque répondant pleinement aux attentes des entreprises en termes de compétences et de culture numériques. « Cette expérimentation permet d’ […] offrir une chance supplémentaire  d’accéder à de nouvelles opportunités professionnelles » a indiqué Jean Bassères, Directeur Général de Pôle emploi.

 

Pôle Emploi partenariat Orange

 
« Décoder le code » a d’abord été conçu pour le grand public, mais il sera bien sûr proposé également aux collaborateurs Orange dans le cadre de la « Digital Academy« . La formation fait partie des axes forts de la promesse employeur d’Orange : accompagner les salariés dans leur évolution professionnelle et leur permettre de valoriser leur employabilité dans un secteur où l’obsolescence oblige à actualiser et développer sans cesse de nouvelles compétences. Orange consacre déjà une part très conséquente de sa masse salariale aux actions de formations (6,5%, quand l’obligation légale est fixée à 1,6% !) et ouvrir les formations Orange à l’extérieur est finalement une manière d’incarner concrètement et largement cette promesse.

 

Orange, un exemple d’Open Company

Cette initiative est un symbole fort d’ouverture à l’extérieur. Il y a un bénéfice d’image évident en termes de Marque Employeur, mais la démarche permet aussi de faire évoluer le dispositif d’apprentissage. Chacun des apprenants va s’approprier, évaluer, et enrichir le dispositif ; c’est ce qui fait précisément la richesse des cMOOCs, ou MOOCs connectivistes/collaboratifs. On a là un système d’amélioration continue qui intègre de l’intelligence venue de l’extérieur. Il en va de la formation comme de tous les domaines : le crowdsourcing vient nourrir l’innovation. Orange va, par cette co-innovation, proposer des contenus de formation toujours plus agiles et diversifiés.

Stéphane Richard, PDG d’Orange, avait exprimé déjà sa volonté d’engager  le groupe dans la voie de l’open innovation. La formation n’est qu’un des volets de ce projet ambitieux qui devrait bientôt se développer en France, à l’instar de ce qui existe déjà à travers le programme Orange Fab, dans la Silicon Valley. A suivre donc … 😉

 

Inscrivez-vous !

Il ne vous reste maintenant qu’à courir sur les plateformes et à vous inscrire pour la rentrée prochaine :

  • « Décoder le code » 

  • « Devenir web conseiller(e) »

Et pour patienter d’ici l’ouverture des MOOCs, n’hésitez pas à suivre durant l’été les hastags #DecodeLeCode et #WebCC, et à poser vos questions à @orangejobs_fr.

Vivement la rentrée ! 🙂

 

Crédit photo : Shutterstock – Hand touching tablet pc, letters concept.

 

Jennifer Boukris

Riche d'un parcours atypique qui l'a menée du spectacle vivant aux Ressources Humaines, Jennifer a choisi de se consacrer aux enjeux des RH 2.0, du Recrutement Innovant et du Marketing Employeur. Elle travaille chez #rmstouch en tant Chef de projet Evénementiel et Marketing, et co-organise notamment #rmsconf (recrutement mobile & social conférence > www.rmsconf.com) à Paris et à Lyon.

Les derniers articles par Jennifer Boukris