Petite tentative d’éthologie dans le pré carré des médias sociaux à l’usage de tous employeurs potentiels comme candidats en puissance!
Les médias sociaux représentent un nouvel écosystème qui peut vite paraître fatal à qui n’a pas le manuel de survie en milieu hostile… Or ,en partant justement du principe que cet écosystème en est un, et que l’éthologie ( étude des comportements ) y fonctionne tout aussi bien que dans n’importe quel autre, cela doit pouvoir nous éclairer quelque peu.
Je vous épargne donc la division de l’écosystème en facteurs biotiques ( vivants ) Rt abiotiques ( non vivants ) les définitions du biotope et de la biocénose, cela sera peut être pour une prochaine fois, aujourd’hui nous allons nous concentrer sur les comportements …
NDLR : si des lecteurs ont réellement fait de la biologie , j’espère ne pas être trop loin de la plaque. Notez aussi que chacun d’entre nous en fonctions des sujets ou centres d’intérêt peut être successivement dans l’une ou l’autre de ces stratégies .

 

  1. les herbivores (proies , aussi appelés followers passifs , amis passifs , contaçts passifs selon les réseaux): 1 er maillon biotique de la chaîne alimentaire nous les délaisserons assez rapidement car s’ils broutent et ruminent l’information et fertilisent le champ par leurs déjections , ils n’ont pas à proprement parler de stratégie sur les réseaux sociaux et se contentent d’y être et parfois de tourner en rond
  2. les parasites : stratégie intéressante que celle ci qui consiste à trouver un leader ( souvent un grand prédateur ) et a se nourrir de sa substance vitale. Ainsi en menant une veille active sur un leader d’opinion sur un thème donné vous découvrez l’écosystème , les bonnes sources d’informations, les événements référents , d’autres leaders d’opinion dans d’autres pays etc… Bref vous vous nourrissez d’eux comme une tique sur un chien , néanmoins en grossissant vous aurez besoin d’aller un peu plus loin et comme dans la nature certains parasites migrent vers une relation symbiotique …. Allez allons d’un saut de puce sur la symbiose.
  3. la symbiose : Notre bon grand leader s’était accommodé plus ou moins bien de cette nuée de parasites qui lui sont néanmoins essentiels car c’est à l’aune de leur nombre qu’il peut mesurer son influence ( le nombre de ces amis , followers , etc…étant pour bonne partie dans le calcul de son aura 2.0), néanmoins certains de ces parasites vont se détacher , entrer en relation avec eux , transmettre leurs message en les citant ( les fameux retweets sur Twitter , commenter leurs articles de blogs , en faire la promotion ), la relation s’équilibre alors peut a peu et s’installe une relation symbiotique dans laquelle tout le monde est gagnant . Puis vient le jour ou vous vous devez de tuer le père comme disait ce bon vieux Sigmund , ou de voler de vos propres ailes comme disait Piaf (désole pour cela ) , et vous aller devenir Un Prédateur !!. Exemple parfait de symbiose les poissons pilotes qui nagent à proximité des requins qu’ils utilisent non seulement pour manger leurs restes mais aussi pour se déplacer plus rapidement qu’ils ne le feraient par leurs propres moyens.  Les requins les tolèrent car ces derniers les débarrassent de leurs parasites
  4. la prédation : Au début vous serez un tout petit prédateur local de votre niche écologique, puis l’appétit venant en mangeant vous deviendrez peut-être le TRex des médias sociaux. Vous deviendrez un traqueur d’infos, posant des alertes dans tous les sens,  agrégeant le tout dans votre Reader, plaçant des agents sur vos sites préférés , vous vous créerez un blog et vous lutterez dur pour le faire monter en influence et en référencement afin d’avoir un pagerank digne de votre rang, vous vous lèverez plus tôt ou vous coucherez plus tard pour savoir ce qui se passe aux « States » ou ailleurs dans le monde sur votre domaine d’activité, vous serez a l’affût de la moindre conférence pour pouvoir aller y donner votre avis d’expert … Et ferez attention à ce moment là, car une fois le sticker « expert » collé à la carapace , certains s’endorment et se font bouffer tout crus par d’autres beaucoup plus affamés ou machiavéliques (  ce n’est pas tout à fait vrai , mais vu la prolifération des « experts » médias sociaux cela devrait arriver et c’est un herbivore symbiotique parasite transversal qui vous le dit ….)

Vincent Giolito

Vincent Giolito est conseil en carrières, directeur du cabinet NouvelleCarrière. Il conseille chaque année plusieurs dizaines de managers sur leurs questions de carrière - repositionnement, changement de carrière, retour en poste.
Retrouvez tous les conseils utiles de Vincent Giolito un peu partout online :
www.nouvellecarriere.com
Twitter : https://twitter.com/NvelleCarriere
Le Livre pour Trouver Votre Travail aux éditions Eyrolles.