ATTENTION ! CET ARTICLE DATE UN PEU (2013)…

Nous vous invitons à lire les articles suivants :

Sourcing : arrêtez de vous moquer des candidats que vous approchez ! par Jean-Christophe Anna

 

Recruter, c’est communiquer : l’approche candidat ! par Sophie Guenat et Hugues Truttmann

 

Et si vous souhaitez vous former au recrutement (de l’identification du besoin à la conduite de l’entretien en passant par le sourcing), sollicitez-nous : sophie@rmstouch.fr et hugues@rmstouch.fr ! 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article initial rédigé par Laurent Brouat en décembre 2013

Comment contacter un candidat sur les réseaux sociaux ? Quel message est le plus efficace ? Vous avez fait le plus gros du travail, vous avez trouvé cette perle rare et avez même trouvé son adresse email…mais oh problème, votre taux de retour pour chaque message sur Linkedin ou Viadeo ou même par mail n’est pas très élevé. Voici quelques pistes pour améliorer l’efficacité de votre message…

La question du message est fondamentale dans le processus de recrutement car c’est ce qui va faire que le candidat ouvre le message et donc initie la relation.

L’approche directe concerne évidemment des profils précis mais paradoxalement cette approche concerne une base de profils toujours plus importante, plus seulement des ingénieurs ou des développeurs mais aussi des commerciaux (l’an dernier, en moyenne, une annonce pour un poste de chef de secteur générait 5 candidatures – source APEC !). Ce qui implique que de plus en plus de recruteurs doivent aller chercher les profils…et non plus seulement attendre.

 

Ce que beaucoup de recruteurs font

Je suis toujours étonné par le peu d’imagination des professionnels du recrutement qui font souvent ce type de message (probablement par manque de temps…de ce qu’ils en disent) quand ils approchent des personnes.

« Bonjour,

Je suis Laurent Brouat du cabinet Link Partner, et votre profil correspond parfaitement à l’opportunité de mon client.

J’aimerai vous parler.

Voici mes coordonnées :

Bien cordialement…»

Après vous pouvez avoir la version un peu plus évoluée :

« Bonjour Mr Duchmol,

Je suis Laurent Brouat, consultant recrutement chez Link Partners et j’ai un poste d’ingénieur SAP et votre profil correspond bien à ce que je recherche. C’est un poste avec responsabilités et une dimension internationale.

Vous pouvez me contacter…. »

Ici vous voyez un effort pour personnaliser et donner un peu plus d’information mais tous ces efforts ne changent pas beaucoup le taux de retour qui avoisine souvent les 10% (avec les inmails de Linkedin, ce taux peut augmenter légèrement car les inmails sont beaucoup mis en valeur sur la plateforme…en haut à droite).

 

Un mail d’approche banal et impersonnel

Et oui sans surprise, si je suis candidat et que je reçois ce mail dans ma boite mail, je ne sens pas que l’on me parle, je ne sens pas que le recruteur a pris le temps de personnaliser son mail et qu’il a vraiment pris la peine de regarder ce que je fais.

Bref, sur des profils pénuriques, c’est souvent la poubelle, sur les autres profils, vous aurez peut-être un retour mais ce n’est certainement pas la meilleure façon de débuter la relation.

Et surtout, le rapport bénéfice/temps vaut largement le coup…oui cela vaut le coup que vous investissiez quelques minutes pour regarder le profil de votre cible pour personnaliser votre message.

Et le problème est que la plupart des messages des recruteurs sont de cet acabit…je n’ai pas osé vous montrer un florilège de quelques emails d’approche récoltés mais c’est souvent affligeant !

Le candidat a plus l’impression de parler avec une machine 🙂

recrutement avec une machine

 

Per-So-Na-Li-Ser

Et oui comme vous demandez aux candidats de personnaliser leur approche (et sans lettre de motivation ), vous devez aussi le faire avec le candidat que vous ciblez sur les réseaux sociaux mais aussi par mail.

Je m’explique concrètement.

Vous cherchez un consultant SAP fonctionnel pour un projet bancaire et sur le profil du candidat, vous voyez que le candidat a travaillé pour la BNP sur un projet SAP côté client et agence, vous pouvez attaquer votre mail d’approche :

« Bonjour Mr Duchmol, 

Vous avez travaillé à la BNP Paribas sur un projet SAP pour les agences d’Ile-de-France et je recherche une personne qui a réalisé ce type de projet pour un banque anglaise basée en France.

Je m’appelle Laurent Brouat et je m’occupe du recrutement chez Link Partner… »

 

Dès l’accroche, vous vous adressez à lui directement et vous montrez que vous avez lu son profil et compris ce qu’il faisait…tout en mettant son profil en adéquation avec votre besoin.

Plutôt que « j’ai une opportunité exceptionnelle pour un leader du marché… » le laïus généraliste qui ne parle à personne.

J’ai trouvé un exemple intéressant avec la start-up Square (la start-up de paiement mobile lancée par le fondateur de Twitter) qui cherchait des ingénieurs dans la Silicon Valley, haut lieu d’une concurrence féroce entre développeurs ;

“Hey Richard,

Saw that you’ve been working on the security team at PayPal for the past 2 years

and was impressed with how your team has improved payment security while

improving performance 5-fold.

Likewise, we’re working on some highly technical payment challenges ourselves

and thought you’d be interested in learning more about Square’s security

challenges…”

Vous avez vu le mail d’approche ? Exactement dans la même idée…

Et tout ceci, avec l’habitude et le savoir-faire ne vous prendra que quelques minutes pour augmenter votre taux de retour (si déjà vous atteignez les 20% de retour, ca serait une première étape…mais là encore, cela dépend aussi du secteur et des profils recherchés !).

07-Et-si-cétait-linverse

L’objet du mail et la conclusion

C’est la 2e partie fondamentale car si votre objet est mal construit, votre mail part à la poubelle avant même d’être lu !

L’objet doit être simple… « offre ingénieur SAP fonctionnel » ne fonctionne évidemment pas, c’est comme si vous poussiez une offre d’emploi dans la boite mail de cet ingénieur déjà sur-sollicité !

Idéalement, si vous avez un contact commun avec la cible, vous le mentionnez dans l’objet…mais c’est rarement le cas (allez vérifier sur Linkedin quand même !).

Du coup, la bonne stratégie pourrait être, « Travaillez chez Link Partners comme manager SAP pour 1 projet banque anglaise ».

Encore une fois vous êtes spécifique, même si l’objet est long, je dois bien le reconnaître…ouvert à toutes vos idées et suggestions sur cette partie sur laquelle je ne suis pas arrivé à un consensus !

Enfin la conclusion est simple, soit vous avez payé sur Linkedin ou Viadeo ou sur une adresse email et vous pouvez inclure des liens et votre adresse email et votre téléphone à la fin soit vous n’avez pas payé et vous pouvez ruser en incluant laurent(point)brouat (at)linkpartner(point)com et votre téléphone.

Voici un exemple sur lequel j’ai travaillé…qui n’est pas parfait mais qui a le mérite d’être personnalisé !

« Bonjour,

je suis Responsable Recrutement pour Link Partner.

En parcourant votre profil, je constate que vous avez eu une expérience de 4 années en tant que Chef de projet SI sur la MOA de la BNP Paribas.

Votre profil correspond parfaitement à notre offre de Directeur de projet MOA pour une banque en plein développement. 

Je suis à votre disposition pour vous présenter plus en détails cette opportunité.

06 00 70 00 08

laurent.brouat@linkpartner.com »

PS: n’hésitez pas à le critiquer, le commenter, l’étoffer car je suis en recherche permanente d’améliorations et de retours terrain sur le message et son efficacité !

Conclusion

Prenez les quelques minutes de votre temps pour faire un message personnalisé, vous allez voir, non seulement vous allez vitre prendre le pli et en plus sur la durée, vous allez gagner en efficacité.

À l’heure du recrutement individualisé où les profils des recruteurs sont leur atout numéro 1 de communication, les messages les plus efficaces sont les messages qui s’adressent directement au candidat et lui parlent son langage.

Laurent Brouat

Ancien associé de #rmstouch, Laurent est Directeur de Link Humans France depuis 2015.

Les derniers articles par Laurent Brouat