T’es une entreprise en 2013 et tu n’as pas de site adapté mobile, Allô ! C’est comme si je te disais que tu faisais du marketing mais que t’étais pas sur Facebook. Non mais allô quoi. Tu me reçois ?

Le web ne répond plus

Adapter son site internet qu’il soit carrières ou pas doit absolument être la priorité N°1 de l’année 2013.

Le mobile révolutionne totalement l’usage que le public fait d’Internet.
Je commencerais d’ailleurs par la statistique qui me surprend le plus dans cette histoire.
Quand et où pensez vous que le mobile est le plus utilisé ?
Dans les transports en communs ? Le matin à 9h et le soir à 18h ? Au travail ?
Non, non et non, 77% des recherches mobiles sont faites alors qu’un ordinateur est directement à disposition. Et 68% a la maison tout simplement.

Le mobile vient révolutionner notre consommation de l’information, rapide et pratique il en est devenu la porte d’entrée. D’ailleurs, 84% des actions de suivi après une recherche intéressante se font dans les 5h.

Opposer web mobile et web PC ne sert plus à rien puisque les usages viennent se compléter.
Le mobile est plus rapide, plus pratique, disponible 24h sur 24 et 7 jours sur 7 alors que le PC reste plus formel et plus adapté à des recherches sérieuses.

Penser mobile d’abord

La logique du web mobile est relativement simple à appréhender.
Le mobinaute est obsédé par la facilité. Si un site est trop compliqué, il ne reviendra pas.

Le design du site devient alors une priorité. Quoi de plus pénible que de « pincher » 3 fois son écran tactile pour augmenter la taille d’un lien et pouvoir cliquer dessus ?

Il faut désormais penser mobile en priorité, surtout que ce n’est que le début d’une tendance. Bientôt nous retrouverons des écrans type mobile sur nos frigos, dans nos voitures…
Cette différence est bien résumée dans l’opposition entre le clic, précis, uniforme (2 formes en fait, clic droit et gauche), impersonnel (interaction indirecte par la souris) et le « touch » imprécis, multiforme et définitivement plus personnel avec une interaction directe.

Concrètement cela va se retrouver dans le design du site avec des liens de cette taille minimum pour qu’ils soient facilement cliquables (40 pt) et un faible nombre de rubriques.
Demandez vous sur chaque page quelles sont les trois informations les plus pertinentes et contentez vous en!
Pensez à votre public et à leur utilisation, heure, démographie des utilisateurs, vitesse de connexion…

Is there an app for that ?

Après web vs mobile, l’autre débat est site vs appli.
Avec l’arrivée du responsive design permettant aux même site de s’adapter automatiquement à la taille de l’écran, l’appli mobile est-elle vraiment nécessaire ?

  • L’appli est plus performante, rapide et peut s’utiliser sans connexion internet. Évidement elle est exclusivement mobile et donc pensée pour, ce qui se ressent dans sa facilité d’utilisation.
  • En revanche un site responsive est définitivement moins cher et plus facile et plus rapide à développer.
    De plus, la mise a jour est simple à la différence de l’application avec laquelle l’utilisateur doit se rendre sur l’app store pour télécharger la dernière version.
    Enfin, le site responsive va être unique alors que l’application va avoir plusieurs versions pour chaque plate forme. BlackBerry, windows, Apple, androïd.

Puisque le web responsive est aujourd’hui un minimum absolu, il va falloir se demander si l’application est nécessaire dans la stratégie de l’entreprise.

N’oubliez pas que si vous n’avez pas de site adapté mobile, le visiteur, candidat potentiel trouvera le site malgré tout et son design inadapté aura forcement une mauvaise influence sur votre marque employeur ou commerciale.

Recrutement mobile à votre écoute

Mais quel est donc l’impact sur le recrutement ?

Le mobile est optimisé pour la recherche d’emploi. Il est social, visuel, pratique, utilise les fonctions de localisation et permet désormais un évolution du modèle actuel de recherche et d’offre d’emploi.

Ce shift de paradigme est donc une formidable opportunité de repenser l’offre d’emploi en proposant plus d’information pour le candidat.

Dans la forme, nous retrouvons des textes plus courts pour une vision plus claire et une intégration poussée avec les réseaux sociaux (rapide puisque l’utilisateur est déjà loggé sur son compte).
Dans le fond, le challenge est de proposer du contenu de qualité au postulant.
Il est possible d’utiliser les fonctions de géo-localisation pour, par exemple, lui proposer de calculer son temps de trajet quotidien par exemple, ou les commerces autour de l’entreprise.

Malgré ce que vous pouvez penser, le CV mobile existe déjà; et quand bien même l’aspect social du mobile permet de récupérer vos informations sur les réseaux sociaux professionnel (Linkedin, Viadeo) ou sur le cloud (DropBox, Google Drive).

Les ATS d’aujourd’hui propose un modèle inspiré de l’offre d’emploi papier. Si elle est désormais plus longue aujourd’hui sur internet elle reprend ses sacro saintes catégories, présentation, mission, profil au dépend d’informations plus claires et plus attirantes pour le candidat.

Marketing téléphonique

En plus du recrutement direct, le mobile permet de développer le marketing employeur de l’entreprise.

Entre les Google adwords et les publicités mobiles sur les différents réseaux sociaux les pratiques sont nombreuses et se retrouvent dans les stratégies Web. L’email n’est pas à négliger non plus.
Mais quid du SMS exclusivement mobile ? L’outil est interessant mais très intrusif, dans ce cas il faut parfaitement connaître son audience.

Les applications mobiles permettent également des pratiques innovantes comme la réalité augmentée qui va être un pont idéal entre campagnes print et campagnes web et va se retrouver un outil particulièrement efficace pour les visites campus. Les jeunes recherchant toujours l’outil cool.

Le mobile va aussi être une opportunité pour développer la gamification dans son recrutement avec des quizzs de connaissances au moment de postuler par exemple. Tout en l’intégrant dans une démarche sociale afin d’augmenter la viralité de l’initiative.

Le mobile est donc aujourd’hui devenu une priorité absolue.
La dualité entre local et social est le véritable levier pour mettre en place une stratégie efficace.
Sans oublier bien sûr que le téléphone à une utilité première qui vous incitera peut être à réactualiser des méthodes du passé comme l’entretien téléphonique. Et pourquoi pas?

Source :
TMP Worlwide Webinar : “Trending Now: Mobile Recruitment & Why You Can’t Ignore It.”
by David Spector, global head of Mobile for TMP Worldwide

Guillaume Caramalli

Guillaume Caramalli

Guillaume Caramalli a intégré l'équipe Potentialpark où il accompagne les entreprises françaises dans leur communication RH en ligne après un an d'expérience chez Link Humans.
L'institut de recherche suédois évalue et classe les méthodes de recrutement et de marketing employeur des entreprises en se basant sur l'expérience candidat qu'il évalue en sondant 30 000 étudiants et jeunes diplômés dans le monde

Les derniers articles par Guillaume Caramalli