Pour ceux qui n’ont pas pu être présents à #rmsconf, nous souhaitions partager avec vous les éléments importants de la journée…et notamment ces bombes que Jérôme Ternynck a lâchées dès l’ouverture de la conférence : la mort du CV (chiffres à l’appui) et du CV anonyme, la fin des ATS tel que nous les connaissons…Bref des idées intéressantes d’un Français qui nous vient des Etats-Unis.

Je vous propose d’ailleurs de retrouver Jérôme sur cette vidéo où il argumente plus et notamment en montrant avec des chiffres comment les candidats sont en train de passer du CV au profil sur les réseaux sociaux. Deux raisons majeures de cette tendance : le Web social et le Big Data. Inutile de revenir sur la révolution induite par le premier. Quant au second, voici l’explication de Jérôme Ternynck : Aujourd’hui, la masse d’informations disponibles sur une personne sur internet est de plus en plus importante (infos sur son parcours, le contenu de ses tweets, les groupes de discussion auxquels il participe et ce qu’il y dit, qui interagit avec lui et qui le suit, …). Premier impact du Big Data : la fin des bases de CV (des logiciels de gestion des candidatures) entretenues religieusement et qui ressemblent de plus en plus à des cimetières de CV, alors qu’aujourd’hui une mise à jour continue des informations sur les candidats est possible. Deuxième impact : la disparition inéluctable du CV au profit d’un profil dynamique. Selon Jérôme, Linkedin et Viadeo c’est bien, mais le « Google for people » capable d’agréger toutes les informations relatives à un individu reste à inventer !

D’ailleurs pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, Jérôme portait un T-shirt avec ces mots: « Talk is cheap, show me the code », ôde très connue au hackaton de Mark Zuckerberg où les candidats au lieu de parler de leurs expériences, sont mis en concurrence sur une épreuve.

En résumé, #rmsconf 2012 a tourné autour de 3 thématiques importantes: la place du CV, le mobile et ses perspectives (nous y reviendrons très prochainement), et le développement d’une logique de transparence globale online et offline avec une véritable mission d’ambassadeurs pour certains collaborateurs (Deloitte et BNP-Paribas). Enfin, l’approche outils qui, même si elle est limitée, continue de rassurer les entreprises…mais surtout par rapport à l’an dernier, nous avons trouvé que les entreprises ont mûri dans leur approche.

Les questions, les interventions, les études de cas ont bien avancé… et la classe des « bons élèves » compte de nouveaux membres !

Et étonnamment, mis à part Jérôme, personne n’a parlé de Big Data alors que c’est LE sujet du moment dans toutes les conférence recrutement dans les pays anglo-saxons.

 

Laurent & Jean-Christophe

Laurent Brouat

Ancien associé de #rmstouch, Laurent est Directeur de Link Humans France depuis 2015.

Les derniers articles par Laurent Brouat